Lycée de Luçon-Pétré (85), offrir un bon accueil, premiers pas pour la réussite

Une recherche d’attractivité

Il y a quelques années, le lycée agricole de Luçon Pétré a fait face à deux problèmes majeurs. Son patrimoine immobilier très dégradé, et un recrutement difficile qui menaçaient la pérennité des formations. Les acteurs se sont donc mobilisés pour rendre la structure accueillante malgré tout pour à la fois attirer les jeunes, mais aussi pour les faire rester au Lycée.

Bien vivre pour bien apprendre

Pour l’équipe, le bien être personnel est une des conditions du bien apprendre. Son expérience lui montre que les élèves bien intégrés, ayant construit des repères et des relations sociales solides dans l’établissement sont exceptionnellement « décrocheurs » et … moins difficiles. Cette construction prend du temps et doit être réalisée avant les vacances de Toussaint pour limiter les risques de décrochage. Une course s’engage alors, avec plusieurs enjeux:
– Comment faire en sorte que les élèves se sentent bien dans l’établissement ?
– Comment créer du lien social entre les nouveaux et anciens élèves ? Avec tout le personnel ?
– Comment poser les règles de vie afin qu’elles soient respectées le plus rapidement possible?
– Comment détecter les difficultés/problèmes de certains élèves au plus tôt pour les accompagner ?
La semaine d’accueil mise en place par l’équipe éducative du Lycée agricole de Luçon-Pétré (Vendée) s’inscrit dans cette dynamique générale. Elle est à regarder comme étant un élément du processus d’accueil, qui commence par les journées portes ouvertes (où les jeunes sont accueillis et tutorés par les élèves en formation) et se poursuit par des mini-stages où l’équipe éducative consacre un temps spécifique aux futurs élèves. Notons enfin que cette action est une composante du projet « Bien vivre à Pétré », qui vise à ce que les élèves se sentent bien à l’école.
La semaine d’accueil du Lycée de Luçon-Pétré

éleves à l'entrée du Lycée de Lucon

La rentrée à Luçon-Pétré

La semaine est découpée en six temps forts organisés sur cinq jours. Chaque séquence suit un objectif spécifique, dans une progression cohérente et logique.

– découverte des bâtiments, installation en internat, familiarisation avec les lieux de vie,
– tissage de liens avec les autres élèves, avec les enseignants et le coordonnateur de la formation,
– découverte par les élèves d’outils visant à favoriser leur réussite scolaire,
– découverte du monde professionnel et du/ou des métiers liés à la spécialité choisie,
– prise de connaissance du règlement intérieur et des règles de vie propre à la communauté,
– participation à la vie collective de l’établissement et des instances.

Toute l’équipe est mobilisée est apporte un soutien à ses collègues. Ainsi les enseignants aident à l’accueil administratif et à la vérification des dossiers des élèves, les agents d’entretien accompagne les élèves et les professeur principaux pour les essayages, etc….
A partir d’un bilan collectif, l’organisation évolue chaque année et l’équipe s’inscrit une recherche permanente et collective d’améliorations, qui vise à rendre l’établissement plus performant dans le cadre de sa mission éducative.
Les effets constatés
Pour les élèves, cette semaine leur permet de connaître et d’identifier rapidement les locaux et les personnels, leurs fonctions, les différents services offerts, le règlement intérieur… Ils tissent des liens avec leurs camarades (notamment les « grands »), leurs enseignants et l’encadrement éducatif sur un mode convivial ET de travail. Ils se familiarisent avec les principaux éléments de la culture d’établissement.
Pour les enseignants, la demi-journée passée en compagnie des parents, avec une alternance de temps de communication formelle (en salle, en amphi) et de communication moins formelle (en se déplaçant, en mangeant ensemble) crée les conditions pour que les parents énoncent leurs questions ou remarques. Ces échanges sont des prises d’informations, mais aussi une marque de reconnaissance de leur engagement et de leur sérieux auprès des familles. Enfin, ce temps favorise l’installation de « l’autorité » dans un cadre qui n’est pas tout à fait celui de la classe.
Sur un plan plus collectif, cette semaine est l’occasion de réaffirmer les valeurs et les principes éducatifs de l’établissement. Ce temps favorise l’échange d’informations entre membres de la communauté éducative et consolide le collectif, renforce la cohérence entre les valeurs affichées et les actes.
Enfin, à cette occasion, les parents bénéficient d’un contact privilégié avec le professeur principal et le coordonnateur de formation, la vie scolaire, l’équipe de direction, les autres parents d’élèves, etc.… La visite des locaux les rassure et une relation de confiance s’affirme. Ils connaissent les points principaux du règlement intérieur, et bien sur le contenu de la formation suivie.
Tisser des liens
Les premiers moments de la vie d’un élève dans l’établissement sont déterminants pour appréhender son parcours scolaire et sa future vie d’interne. Souvent les élèves et leur famille connaissent pas ou peu l’enseignement agricole, les enjeux éducatifs propres à ce système de formation ou, plus simplement, le lycée en tant que lieu. L’organisation d’une semaine spécifiquement dédiée à l’accueil des élèves et de leur famille sert à tisser du lien entre les usagers de la formation et les personnels. La convivialité, le dialogue, la proximité, la confiance qui se construit durant ce temps forment un acquis précieux qui se traduira, tout au long de l’année, par une meilleure fluidité dans les relations.
Un moment de communication… stratégique
Le jour de la rentrée, le message délivré ainsi que la qualité des supports de communication sont stratégiques. C’est un temps fort de communication et d’image qu’il ne faut pas sous-estimer et le niveau d’exigence se doit d’être élevé si l’on souhaite en tirer le maximum de bénéfices. A ce titre, plusieurs points de vigilance méritent d’être identifiés : sélectionner les messages principaux à faire passer en éliminant ceux qui peuvent faire l’objet d’une communication ultérieure, éviter certains termes usuels employés dans le monde de l’enseignement susceptibles d’être interprétés négativement (ex : test de positionnement pour de repérer les élèves en difficultés, soutien scolaire, aide aux élèves en difficulté) ou de ne pas être compris s’ils ne sont pas explicités (EPL, EIE, CCF…), mais également ne pas hésiter à varier les supports (mise en activité, images, émotions, discours…).
Pour conclure
Le dispositif mis en place par l’équipe présente nombre d’atouts. L’alternance de temps officiels et officieux pour échanger permet de se présenter en tant qu’enseignant mais aussi en tant que personne. La formule permet d’identifier « le groupe classe », de poser les règles de vie et de marquer l’autorité. Les encadrants observent attentivement les élèves et repèrent les habiletés et les comportements de chacun. Cette semaine marque symboliquement et volontairement une rupture avec le collège, pour poser le fait que la relation entre les adolescents et les adultes se construit içi « autrement ».

Voir le descriptif complet de cette action

la vidéo de présentation de la semaine d’accueil

Plan du site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *