1

Comment s’entraîner à évaluer ses compétences ? Exemple d’activité dans le cadre de l’expérimentation évaluation sans note au lycée de Fouesnant (29)

A l’occasion du projet d’expérimentation sans note mené par l’équipe du Bac Pro CGEA (Virginie Doyen, Frédéric Mouchy et Anne Bouilly), l’une des idées fortes est de construire un outil pour aider les jeunes à s’approprier le référentiel d’évaluation par capacités et à s’entraîner à développer ces capacités en partenariat avec leur maître de stage et leurs enseignants.

Pour cela, l’équipe vise à créer des conditions encourageant les jeunes à s’autoévaluer (et co-évaluer) leurs activités en situation professionnelle, dans le but de renforcer leur engagement et de renforcer image, confiance et estime de soi. Ainsi, l’outil mis à disposition doit être une aide pour piloter ses apprentissages. Il s’inspire en partie des travaux issus de la recherche-action sur l’ancrochage, la théorie de l’apprentissage social (Bandura, 1976), et de l’autodétermination (Deci et Ryan, 1985)…

Le présent témoignage vise à présenter une séance ayant pour objectif de préparer les jeunes à leur stage professionnel, afin de percevoir le sens et l’intérêt de mobiliser l’outil de positionnement et d’auto et co-évaluation mis à leur disposition, mais également à leur montrer l’intérêt et le plaisir que l’on peut retirer de l’analyse de son activité (réflexivité) pour se valoriser, apprendre, et être en capacité de montrer à un tiers les raisonnements qu’ils mobilisent en situation de travail.

Pour en savoir plus : Comment s’entraîner à évaluer ses compétences ? Exemple d’activité dans le cadre de l’expérimentation évaluation sans note au lycée de Fouesnant (29)

Septembre 2022




Initiation à la méthode IDEA 4 en BTSA ACSE et PA au CFA de la Bergerie nationale

La méthode IDEA et la Bergerie nationale (BN) ont une histoire commune. En effet, la première version de la méthode a été initiée et coordonnée par Lionel Vilain, qui était chargé de mission au sein des services de l’établissement dans les années 90.

L’utilisation pédagogique du diagnostic a été très tôt pratiquée au CFA de la BN, dans des classes de bac pro CGEA et de BTSA ACSE, puis au fur et à mesure abandonnée au profit de méthodes alternatives, parfois plus simples à mettre en œuvre.

La version 4 d’IDEA a l’avantage de pouvoir traiter davantage de systèmes de production que les versions précédentes, et l’automatisation du calcul des indicateurs facilite l’obtention du score. De plus, le département « Agricultures et Transitions » au sein de la BN a la charge de l’animation de la phase de test de la méthode dans l’enseignement agricole. C’est pourquoi un intérêt renouvelé des équipes pédagogiques du CFA a permis de proposer une initiation à la méthode IDEA 4 dans des parcours de formation.

Découvrez l’appropriation de la méthode IDEA par deux classes de BTS

 

 

 

 

 




Projet « CAP à l’orientation » menée avec la classe de deuxième année de CAPA Métiers de l’Agriculture et Jardinier Paysagiste du Lycée Horticole de Lomme (EPLEFPA des Flandres)

Dans le cadre du Projet « Cap à l’orientation », les élèves de la classe de deuxième année de CAPA Métiers de l’Agriculture et Jardinier Paysagiste du Lycée Horticole de Lomme ont participé pendant une semaine à des ateliers pédagogiques pour imaginer un court métrage humoristique sur la vie de l’élève stagiaire en entreprise, se questionner sur leur projet d’orientation et changer leur regard sur le monde de l’entreprise.

Ils ont contribué à un atelier participatif théâtral en compagnie de professionnels du secteur du paysage et de la production horticole pour trouver collectivement des solutions aux situations conflictuelles improvisées par deux comédiens professionnels.

Découvrez en détail ce projet !

 

Et prenez le temps de regarder pour cette vidéo très drôle et pleine de vérités !

 

 

 




Les BTS ACSE 2 du CFA de la Bergerie Nationale de Rambouillet mis dans la peau d’un conseiller pour concevoir un système agroforestier.

Les BTS ACSE 2 du CEZ-Bergerie nationale ont pu comprendre les enjeux et la complexité de l’agroforesterie à travers une mise en situation professionnelle de conception d’un système agroforestier.

Deux exploitants agricoles leur ont passé une commande. Par groupe, les apprenants ont dressé un plan d’aménagement des projets de système agroforestier, ont chiffré les coûts et bénéfices du projet et ont établi un calendrier de mise en place et de suivi du projet. Leur travail a fait l’objet d’une évaluation en CCF et d’une restitution auprès des exploitants.

Découvrez ici le fonctionnement détaillé de cette pédagogie de projet !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Conduire un projet innovant en coopération « BTS-Ingénieurs » pour des systèmes aquaécologiques : Casdar TAE + Medusa

Pour la seconde année consécutive les étudiants de l’Institut Agro Rennes-Angers et les étudiants de BTS Productions Aquacoles coopèrent autour de la conception et de la mise en œuvre de circuits recirculés dans le cadre du projet CASDAR TAE+ Medusa. 

L’enjeu est double :

  • Produire des résultats tangibles pour les professionnels afin de tester l’intérêt de systèmes aquaponiques recirculés en tenant compte des dimensions techniques, écologiques et économiques ; En l’occurrence cette année il s’agissait de comparer les qualité organoleptiques de production en pleine terre et en aquaponie, mais également de mesurer la croissance des végétaux dans les différents systèmes,
  • Vivre une situation de pédagogie expérimentale, en associant futurs techniciens et futurs ingénieurs pour apprendre dans l’action à construire ensemble des solutions viables dans une perspective de transition aquaécologique.

De ces coopérations « dans le travail », il s’agit pour chacun d’apprendre ce qu’il y a à apprendre en lien avec sa formation, mais également de se construire une expérience de résolution de problème avec des personnes dont le parcours est un peu différent. Et, ce faisant, d’éprouver l’intérêt de coopérer avec des personnes porteuses de compétences et de regards complémentaires.

Après une première expérience malgré le contexte du Covid, les étudiants ont pu échanger « in real life » cette année, les étudiants BTS se rendant sur le site de l’Institut Agro à Rennes pour participer à une analyse sensorielle à partir de leurs productions et visiter une serre aquaponique « salée », quand les étudiants ingénieurs ont pu aller visiter le centre technique aquacole de Fouesnant pour prendre concrètement la mesure des installations et des enjeux.

Cette année, à la demande des étudiants de BTS, il s’agit pour les élèves ingénieurs de réaliser des analyses sensorielles pour tester la robustesse des productions de salades, fraises et  truites, issus de systèmes recirculés conçus par les étudiants de BTS, dans le but de commercialiser ces produits.

Alors, y-a-t-il des différences de qualité entre « en terre/en aquaponie » d’une part, mais également pour les truites entre un circuit ouvert/fermé ? Pour le savoir, nous vous proposons de d’accéder au témoignage complet de l’action et aux différentes vidéos des étudiants.

Le point de vue des étudiants de BTS Productions Aquacoles

Le point de vue des élèves Ingénieurs M1

François Guerrier, L’institut Agro Rennes Angers juin 2022




Des nouvelles ressources à disposition dans l’espace Crisalide

L’espace en ligne Crisalide propose à présent plus de 130 ressources pour renforcer vos compétences à enseigner les transitions (agro)écologiques.

Actualité des dernières ressources mises à disposition

Construire un scénario pédagogique dans le cadre du module M8 « Accompagnement du changement » du BTSA rénové Viticulture-Oenologie

Le module M8 du BTSA VO rénové (rentrée septembre 2022) répond au champ de compétences « Accompagnement technique » dont la finalité est de « Conduire des actions techniques permettant à des décideurs d’élaborer leur stratégie d’entreprise dans un contexte de transition agroécologique ». Dans le cadre de l’accompagnement de la mise en œuvre du référentiel rénové, une ressource a été produite au cours d’un atelier pour guider les équipes dans l’élaboration de scénario pédagogique

La prise en compte des transitions et de l’agro-écologie dans les approches capacitaires

Les référentiels sont conçus par capacité depuis 2018. Adossées aux situations professionnelles emblématiques, ces capacités invitent à former l’apprenant à s’adapter en situation en prenant en compte les problématiques relatives à la transition agro-écologique. Trois intervenantes, Carine Rossand, Isabelle Gaborieau et Françoise Héraut, abordent ces questions en vidéo.

Recherche participative sur la problématique des messicoles

Le lycée agricole d’Avignon présente une expérimentation relative à la préservation des messicoles mise en oeuvre avec les apprenants sur l’exploitation du lycée. Alors que les étudiants de BTS production horticole testent les conditions d’implantation de messicoles, les élèves de première générale s’inscrivent dans le cadre d’une recherche participative pour suivre l’évolution de l’entomofaune que ces plantes permettent.

Lien vers la page d’accueil pour accéder à l’ensemble des ressources ou réaliser une recherche ciblée : https://pollen.chlorofil.fr/crisalide/




La cohabitation entre le loup et l’élevage, une mise en place de séquences pédagogiques à Saint-Pouange, Campus Terres de l’Aube

Dans le cadre d’un partenariat entre la DGER et l’OFB le site de Saint-Pouange du Campus Terres de l’Aube a travaillé sur la thématique de la cohabitation entre le loup et l’élevage, thématique grandissante.

Nous avons abordé cette thématique au travers de 4 séances pédagogiques avec l’utilisation de 3 outils différents : Un QSort, un schéma de la controverse et le concept One Welfare. Ces outils sont diffusables au sein des EPL.

Cette méthodologie de travail peut s’appliquer à d’autres cohabitations entre élevage et faune sauvage.

Découvrez le déroulement de cette approche et les outils utilisés !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




« Tribunal des Droits de la Nature » : un jeu de rôle pour développer la prise de parole, la capacité à débattre et l’écocitoyenneté des apprenants à l’ EPLEFPA FORMA’TERRA de la Réunion

Il s’agit de simuler un procès basé sur les Droits de la Nature en attribuant les différents rôles représentés dans un tribunal aux apprenants (accusation, défense…), chacun d’eux ayant à préparer et présenter une argumentation dans un temps imparti.

Le jeu peut prendre plusieurs formes en fonction du temps disponible, du nombre d’apprenants présents, de leur niveau et des objectifs poursuivis par l’équipe pédagogique.

Il apparaît donc que ce genre d’exercice réponde parfaitement aux objectifs pédagogiques des référentiels et du plan EPA2 concernant l’expression orale, la capacité à argumenter et débattre, la citoyenneté et la maîtrise des enjeux socio-techniques actuels.

Découvrez en détail la mise en œuvre de cette séquence !

 

 

 

 

 

 




Une séquence pédagogique de BTSA sur l’étude d’élevage mixte porcins – bovins à l’EPL de Fontaines, avec l’Institut Agro de Dijon et la recherche-développement APORTHE

Cette séquence pédagogique à destination des étudiants en BTS Agricoles a été construite pour étudier les systèmes d’élevages mixtes associant des bovins et des porcins à partir de données de terrain. Elle permet de faire réfléchir les étudiants par le biais de l’analyse d’un cas d’étude d’une exploitation afin d’identifier les interactions entre les deux élevages, les bénéfices et les contraintes de cette association et enfin le rôle d’un atelier porcin dans le fonctionnement de l’exploitation.

Cette séquence a été mise au point (contenus, supports, gestion du temps et du groupe) et testée en 2022 dans une classe de BTS Productions Animales à l’EPL Fontaines.

Elle a été conçue par cinq élèves ingénieurs Agronome en Productions Animales dans le cadre d’un projet de fin d’étude, sous la direction d’une enseignante-chercheuse de l’Institut Agro, d’une chercheuse INRAE de l’UMR Territoires et de l’animateur de l’Association Porc Montagne dans le cadre d’un programme de recherche APORTHE (Valoriser les Atouts de la complémentarité PORcins et bovins dans les Territoires Herbagers du Massif-Central).

Découvrez en détail le fonctionnement de cette séquence et les documents proposés !

 

 

 

 

 

 

 

 




Le défi de Gaia : un jeu sérieux pour réfléchir à la résilience des systèmes d’élevage de demain

Comment réfléchir ensemble à re concevoir un système agri-alimentaire résilient ?

Le 31 mars dernier, à l’initiative du RMT Maele, environ 120 lycéens de la région Bretagne ont relevé pour la première fois le défi de Gaïa pour proposer à Elfe Aldaron un système agri-alimentaire durable pour sa planète.

Ce défi a réuni les étudiants des classes de 1ère STAV option aménagement et terminale STAV du lycée Théodore Monod du Rheu et de 1ère CGEA du lycée de Fouesnant-Brehoulou (vainqueur catégorie Bac), mais également des classe de BTS ACSE1 du lycée du gros chêne à Pontivy, et des classes de BTSA ACSE1 et de PA2 (vainqueur catégorie BTS) du lycée Théodore Monod du Rheu.

Ce défi s’appuie sur un jeu sérieux expérimental en cours de développement, dont les buts principaux sont de permettre :

  • d’acquérir des références sur des ordres de grandeur de la production en France,
  • la prise de conscience des interactions entre systèmes d’élevage et systèmes de culture,
  • identifier plusieurs façons de résoudre le problème de l’alimentation de la population pour concilier autonomie alimentaire et la préservation de l’agroécosystème,
  • de prendre plaisir à travailler ensemble (entre jeunes, et avec les adultes), à coopérer, débattre, à construire et défendre ses propositions et à les argumenter (face à un jury expert représenté par le RMT Maele).

Le teaser pour 2023

Pour en savoir plus sur le défi, le jeu, son ingénierie, les résultats, et voir une vidéo de témoignage des étudiants, c’est ici => Le témoignage présentant le défi Gaïa : du jeu sérieux au dispositif.

François Guerrier Institut AGro Rennes Angers

Lise Emeraud Lycée Théodore Monod

Avril 2022