Equilons, une vente de chevaux nationale qui anime la pédagogie au lycée de Lons Le Saunier

Equilons est une vente de chevaux et poneys à destination de l’ensemble des acteurs de la filière équestre au niveau national et qui commence à avoir des ramifications en Suisse. Sur une journée, ce sont une centaine de chevaux qui sont accueillis sur l’exploitation du lycée et près de 1000 visiteurs venant pour cet événement. De plus, le lycée organise la remise des diplômes des anciens élèves de la filière cheval pendant cette journée afin de valoriser les élèves et les formations devant la profession.

Découvrez en détail cette opération

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Construire en équipe un dispositif de formation pour le CAPa SAPVER qui fasse sens pour tous : le projet du Lycée AGIR de Langon

Le lycée AGIR de Langon est un établissement de taille modeste, accueillant des élèves de 4ème et 3ème, puis une filière service, du CAPa au Bac pro. La filière professionnelle fonctionne selon le régime de l’alternance.
En postulant dans le dispositif national Initiatives CAPa, Jean-Christophe Marie, directeur du Lycée AGIR de Langon, a mis son équipe au défi d’innover dans la mise en œuvre du tout nouveau CAPa SAPVER (services aux personnes et vente en espace rural).
Après 2 ans d’essais et de tentatives, le dispositif de formation proposé aux élèves de CAPa se stabilise. Il ne se fige pas, il reste toujours de la place pour des initiatives mais l’équipe a trouvé une organisation dans laquelle elle se sent à l’aise et qui lui semble adaptée.

Découvrez le détail de cette pédagogie de projet(s).

 

Cette action est présentée lors des deuxièmes rencontres nationales de l’innovation pédagogique de l’enseignement agricole.

 

 




Une entreprise virtuelle pour préparer le Trophée National des Lycées Agricoles, au lycée du Robillard.

Au lycée agricole, du Robillard, dans le Calvados, plusieurs enseignants ont choisi de développer une pédagogie de projet avec comme objectif la participation au TNLA, le Trophée Nationale des Lycées Agricoles. Ici c’est toute la classe qui est investie et qui s’organise sous la forme d’une entreprise virtuelle.

 

Regardez cette vidéo pour apprécier leur motivation !

 

Retrouvez cette action en détail avec trois vidéos :

  • la vidéo des différents « services« ,
  • la vidéo des BTS 2
  • et bien sûr la vidéo des enseignants.

 

Cette action sera présentée lors d’un atelier des deuxièmes rencontres nationales de l’innovation pédagogique de l’enseignement agricole.

 

 

 

 

 

 

 

 

 




La pédagogie de projets comme axe éducatif pour le CAP MA de la Ville Davy

L’établissement de la Ville Davy est situé près de Saint-Brieuc, dans les Côtes d’Armor. Il compte 520 élèves, de la 4ème au BTSA. Parmi ces élèves, ceux de CAPa MA (métiers de l’agriculture) préparent  leur diplôme selon la voie scolaire. Il s’agit d’un public très majoritairement masculin, pas toujours très motivé par l’idée d’apprendre selon la forme scolaire « classique ». Ils ont besoin de repères concrets et pratiques, mais aussi de se dépenser physiquement autant qu’intellectuellement. C’est pourquoi, profitant de la rénovation de la formation CAPa, l’équipe pédagogique a fait le choix de proposer des créneaux horaires dédiés à l’animation de projets pédagogiques pour répondre à leurs attentes. L’hypothèse est de créer les conditions pour amener les élèves à construire du sens dans leurs apprentissages, et pour ensuite leur donner envie d’en savoir plus en matière de connaissances dites « générales ». Comme nous le rapportent Yves Robert et Françoise Rouxel, cette approche s’appuie sur les « centres d’intérêts » des élèves. Après un premier témoignage s’appuyant sur un projet qui était à l’initiative de l’équipe enseignante l’an passé, ils nous présentent une seconde réalisation qui s’inscrit dans l’approche générale de leur pédagogie de projets comme stratégie structurante de leur dispositif de CAPa rénové.

Pour consulter en détail la fiche témoignage

 

Françoise Rouxel, enseignante et coordinatrice du CAP MA à la Ville Davy

 

 

 

 




Regards d’étudiants sur l’apprentissage de l’agro-écologie au Valentin

Le lycée agricole de Valentin à Bourg les Valence pratique avec les BTSA Agronomie Productions Végétales une pédagogie de projet pour proposer à l’exploitation du lycée des solutions agroécologiques.

Pour découvrir la description complète de cette organisation pédagogique

 

 

Cette organisation est menée avec plusieurs acteurs et met les étudiants en situation réelle d’analyse et de préconisations.

Valentin_Sphere

Une analyse du fonctionnement de cette pédagogie et de l’avis des étudiants a été effectué en avril 2016 par Roger Brouet, Elise Coquillart (Montpellier SupAgro) et Patrice Cayre (DGER), à consulter dans le document « Regards d’étudiants sur l’agroécologie »

 

 

 

 

 




Un MIL pastoralisme à Rochefort Montagne

 

A Rochefort Montagne, les étudiants de BTS GPN travaillent en collaboration avec le Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne dans le cadre d’un MIL pastoral : ou comment les brebis Rava du lycée contribuent, grâce à un plan de gestion pastoral établi par les étudiants (avec la méthode de diagnostic Mil’ouv), à entretenir les milieux ouverts sur les puys. Une initiative qui peut favoriser le tourisme et servir d’exemple pour les agriculteurs locaux.

 

Consulter la description complète du MIL pastoral du lycée agricole de Rochefort Montagne

 

Milouv2 Milouv4

 

MIL’OUV c’est quoi ?

Le projet Life+Mil’Ouv a pour objectif de contribuer à améliorer l’état de conservation des habitats agro-pastoraux en région méditerranéenne et sub-méditeranéennes en accompagnant la mise en œuvre de référentiels éco-pastoraux mis à jour ainsi qu’en favorisant la diffusion d’informations, de méthodes et de conseils adaptés, à destination de l’ensemble des acteurs concernés.

Créée dans le cadre du programme, la méthode de diagnostic éco-pastoral Mil’Ouv est disponible et Milouvtéléchargeable en ligne sur idele.fr . Cette méthode est issue d’un travail de mutualisation de méthodes et outils déjà existants afin de les adapter au diagnostic des milieux ouverts. Son originalité repose sur un échange continu entre les techniciens pastoralistes, écologues et l’éleveur. Elle a pour objectif de comprendre le fonctionnement de l’exploitation, de porter un diagnostic et d’accompagner les éleveurs vers une gestion éco-pastorale des milieux ouverts.

Le projet Mil’ouv est porté en France par le Conservatoire des Espaces Naturels de Languedoc Roussillon, l’Institut de l’élevage, le parc national des Cévennes et Montpellier SupAgro.

 

Voir ci-dessous la vidéo de la construction de l’outil Mil’ouv.

Construction de l’outil de diagnostic d’exploitation from Institut de l’Elevage on Vimeo.