1

Liste des actions

Construction d’un schéma de la controverse sur la thématique du retour du loup à Saint-Pouange, Campus Terres de l’Aube

Campus Terres de l’Aube Site de Saint-Pouange, Grand Est

Route de Viélaines

 10120 Saint-Pouange

Tél :
Site web : https://www.epldelaube.fr/
Responsable : Briand Delphine , delphine.briand@educagri.fr
Rédacteur de la fiche : Briand Delphine, Brebant Elodie, Daniel Cécile, Enseignants

DESCRIPTION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

A l’origine du projet : Aborder le retour du Loup dans le territoire

La cohabitation entre élevage domestique et faune sauvage n’est pas une problématique nouvelle.  Elle prend de l’ampleur avec le retour des grands prédateurs dans des territoires où ils avaient disparu et les évolutions des pratiques d’élevages, notamment le développement de l’élevage plein air. Cette nécessaire cohabitation renvoie au concept de One Welfare et aux interdépendances entre bien-être des animaux, des humains et de l’environnement. Sous l’impulsion de la DRAAF Grand Est, le Campus Terres de l’Aube (Site de Saint-Pouange), avec l’appui de la DGER (Reso’thème) et de l’Office Français de la Biodiversité, a mené des actions pédagogiques sur la cohabitation entre le loup et l’élevage. En effet, l’Aube est un territoire où la prédation est peu présente, le sujet peut donc être abordé de façon plus apaisée. Futurs éleveurs ou conseillers en élevage, les étudiants de BTS ont travaillé sur la question socialement vive du retour du loup en France.

Une équipe pluridisciplinaire s’est mise en place, composée d’une équipe de trois enseignantes :

Brebant Elodie (Biologie-écologie), Daniel Cécile (Agronomie) et Briand Delphine (Zootechnie et référente EPA), avec l’accompagnement d’Emmanuelle Zanchi (Reso’thème)

Description du projet :

  • Objectif de l’action : L’objectif du travail était qu’ils s’approprient la thématique, puissent définir les enjeux et les acteurs en présence et tentent de construire un schéma global de cette controverse.
  • Public cible : apprenants de l’enseignement agricole (niveau V à III). Les outils ont été créés dans l’objectif d’être accessibles à plusieurs niveaux d’apprenants.
  • Les partenaires de l’action : Le premier partenariat s’est fait avec Emmanuelle ZANCHI, animatrice réseau d’élevage. Elle nous a permis de prendre contact avec des membres de l’OFB et nous a donné un regard critique sur notre travail.

Ensuite, des partenariats se sont développés avec différents chargés de missions et techniciens de l’OFB Grand Est mais aussi à une échelle locale. Lors de nombreuses réunions en visio, nous avons pu présenter l’outil du schéma de la controverse à l’OFB et discuter des différents éléments qui pouvaient le composer. Les enseignantes ont ensuite réalisé des recherches bibliographiques pour terminer par une présentation du schéma à l’OFB et aux animateurs Résothem (Biodiversité et Elevage). Ce schéma servira de correction et de bilan pour la séance.  Il a ensuite été décidé de faire appel à une facilitatrice graphique pour représenter le schéma et le diffuser largement. Il accompagne donc ce témoignage.

  • Déroulement :
  • En amont :

L’hypothèse de travail est que le retour du loup en France et donc la cohabitation entre le loup et l’élevage peut être considérée et étudiée au travers de la controverse. Pour cela nous nous sommes inspirés du schéma sur la controverse en élevage réalisé lors du CASDAR ACCEPT (Delanoue, 2017). Avant d’envisager de représenter les enjeux, les acteurs et « qui dit quoi », nous avons emmené les étudiants à s’interroger sur leurs représentations sur le sujet et les a priori qu’ils pouvaient avoir. Un outil d’animation de type Q-sort a été élaboré pour cet usage et utilisé en amont de cette séquence (Voir témoignage pollen « La cohabitation entre le loup et l’élevage, mise en place de séquences pédagogiques.).

  • 1ère étape : Présentation du schéma de la controverse en élevage du CASDAR ACCEPT comme support :

 Le public cible de cette séquence était une classe de BTS ACSE 1. Nous avons voulu laisser une certaine autonomie dans les recherches et l’élaboration du schéma. Il a donc été décidé en amont de la séance (2 semaines avant), sur un cours de 1h, de présenter le principe de la controverse et le schéma de la controverse en élevage. Le schéma concernant le retour du loup ayant été construit en amont, nous avions du recul pour guider les apprenants. Il a donc été décidé de présenter aux apprenants uniquement les grands « blocs » du schéma, c’est-à-dire les groupes d’acteurs et de leur laisser une liberté de représentation. Suite à cela des groupes de 3-4 étudiants ont été réalisés. Ils avaient donc la consigne de réaliser les recherches nécessaires pour construire le schéma et bien représenter « qui dit quoi et qui influence qui ».

  • 2ème étape : Présentation du schéma en classe :

Suite à 2 semaines de recherches, lors d’une séance de pluridisciplinarités, les apprenants sont passés groupe par groupe à l’oral devant la classe et les enseignants. Emmanuelle Zanchi était aussi présente afin de voir le résultat. Chaque groupe a pu expliquer son schéma et répondre aux questions des autres groupes et des encadrants.

Pendant leurs passages, le schéma initialement construit a été complété. Puis il a été présenté à l’ensemble de la classe pour réaliser une conclusion.

Lors du bilan les apprenants nous ont fait comprendre que la séquence du « Q sort » réalisée en amont a toute on importance afin de commencer à les interroger sur le sujet.

« Sans la séance d’avant on ne se serait pas posé tant de questions ».

Ils ont aussi pu se rendre compte que le point de divergence au sein des acteurs est le tir du loup. Eléments qu’ils n’avaient pas forcément envisagé.

Le bilan de la séance est positif, le schéma a permis aux apprenants d’appréhender la complexité du sujet du retour du loup en France.

« On s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup d’acteurs en jeu ».

 A ce stade du travail, il serait possible de le décliner à une échelle territoriale et de se questionner s’il est adapté à tous les territoires. Le retour du loup est une question plus ou moins vive selon les territoires. Pédagogiquement, il serait utile d’envisager si la mise à plat des acteurs est réalisable dans un territoire où la thématique est très vive et où les certains débats peuvent être brouillés. Les étudiants ont-ils la capacité de prendre du recul et de rester neutres lorsqu’ils sont personnellement touchés des dégâts causés par le loup par exemple ?

  • Adaptation selon les niveaux :

Selon le niveau des apprenants il est possible de plus les guider sur la forme du schéma, leur fournir une trame avec les intitulés des différents « blocs ». Il serait même possible d’être présent lors des recherches pour les aider à trier l’information.

FICHIERS A TELECHARGER

Descriptif : Q sort sur loup
Q-sort-Loup_version-finalisee-2.pdf

Descriptif : Le schéma de la controverse du loup Version enseignants
schema-controverse-loup-2.pdf

Descriptif : Le schéma de la controverse du loup Version diffusable
Le-retour-du-loup-1-scaled.jpg

VIDEOS

 
Date :19 septembre 2022
Mots-clés : Agroécologie, Questions socialement vives, Territoire

Voie de formation : Voies mixtes
Niveau de formation : IV (Bac pro, Bac général), III (BTS)
Initiative du dispositif : Nationale
Structure d’appui : Etablissement National d’Appui

Etat de l’action : Terminée
Nature de l’action : Innovation
Etablissement National d’Appui : MontpellierSup Agro

 

COMMENTAIRES

Aucune entrée trouvée

Ajouter un commentaire