Un Hackathon de 26 heures pour imaginer l’internat idĂ©al !

De mercredi 13 novembre Ă  14h00 au jeudi 14 novembre 17h00, 7 Ă©quipes issues de lycĂ©es agricoles venus de toute la France s’affrontent dans un Hackathon « internats des Ă©tablissements agricoles » durant 26h00.

Cette action s’inscrit dans la démarche « ancrochage scolaire » portée par le bureau de l’Action Educative et de la Vie scolaire de la DGER depuis 2012

Un travail spĂ©cifique sur l’internat

Après une première Ă©tude exploratoire en 2017-18, il est apparu clairement qu’il n’existe pas UN internat – type mais bien des internats tant l’effet Ă©tablissement est fort. Toutefois, il est possible de les sĂ©parer en deux grandes catĂ©gories : ceux qui ont surtout une fonction d’hĂ©bergement qu’on pourrait qualifier d’hĂ´telière, et ceux qui ont une fonction Ă©ducative, qui considèrent l’internat comme une micro-sociĂ©tĂ© oĂą l’on apprend Ă  travailler, Ă  vivre ensemble, Ă  s’engager…

Les 7 établissements sélectionnés pour participer à ce Hackathon s’inscrivent dans cette deuxième option.

Pourquoi réaliser un hackathon ?

Parce que c’est une modalité inédite pour travailler des questions sociales, parce que c’est une forme de travail qui invite à la créativité, parce que c’est un moyen de donner une vraie place aux jeunes dans une réflexion partagée avec leurs encadrants.

Les principaux objectifs

Ils sont doubles :

  • Pour les Ă©quipes prĂ©sentes : ouvrir un espace de rĂ©flexion sur l’internat qui pourra se poursuivre par la suite dans les Ă©tablissements
  • Pour le Dispositif National d’Appui : produire de la connaissance sur des questions liĂ©s Ă  l’internat qui permettra de crĂ©er des ressources pour mes Ă©tablissements ou la formation des cadres (Direction, CPE) et des personnels (Infirmière, Enseignants, AE…)

Les chiffres du hackhaton (provisoires !) :

Sept établissements engagés : Le Paraclet, Sées, Vendôme, Beaune la Rolande, Albi, Neuvic, Toulouse

Quatre établissements d’Appui accompaganants : AgroSup Dijon Eduter Ingenierie, Montpellier Supagro Florac, AGROCAMPUS-OUEST, ENSFEA

Trois réseaux : Insertion – Egalité , RESEDA et Handicap

Un lieu : la Bergerie Nationale de Rambouillet

Un jury prestigieux

Mais c’est aussi 35 Ă©lèves, 20 encadrants – 26 heures pour rĂ©aliser le dĂ©fi : « Imaginez en Ă©quipe votre internat idĂ©al », 1,5 tonnes de fous rires, 5500 grammes de rillettes, 2600 heures de travail, 7 mascottes, 8,7 km d’Ă©critures diverses, 2 minutes de sommeil, …

PilotĂ©e par AgroSup Dijon, Eduter IngĂ©nierie, l’action « ancrochage » est conduite dans le cadre du Dispositif National d’Appui et s’appuie sur des personnels de Montpellier Supagro Florac,  AgroCampus Ouest Rennes Beg Meil, ENSFEA de Toulouse et les animatrices des rĂ©seaux Insertion-EgalitĂ©, RESEDA, et Handicap.

L’Ă©quipe d’organisation du DNA