Un ensemble de 8 vidéos est destiné aux formateurs qui préparent et conduisent les entretiens d’évaluation en BP REA.

Vous pourrez visionner sur le site chlorofil.fr, à la page https://chlorofil.fr/diplomes/secondaire/bp/bp-rea/bp-rea-2017/video, un ensemble de 8 vidéos est destiné aux formateurs qui préparent et conduisent les entretiens d’évaluation en BP REA : en effet, si la pratique des oraux est courante en BP REA, conduire un entretien dans la perspective d’évaluer une capacité est une pratique assez différente. L’expérience a montré que ce n’est pas simple pour les formateurs et les évaluateurs.

Deux vidéos ne sont pas spécifiques au BP REA et présentent des repères valables pour tous les diplômes en UC.

  • Quelles expertises pour conduire un entretien d’évaluation en UC ?
  • Postures et techniques d’écoute pour favoriser l’expression du potentiel du candidat ou de l’apprenant

Quatre vidéos présentent les repères qui peuvent guider les formateurs comme les évaluateurs dans la conduite des entretiens d’évaluation en BP REA.

  • Quels modèles pour l’entretien d’évaluation en BP REA ?
  • Quelle conduite d’entretien d’évaluation pour la capacité 32 et les UCARE du BP REA ?
  • Quelle conduite d’entretien d’évaluation pour les capacités 2, 31, 4 et 5 du BP REA ?
  • Un entretien à mobiliser à plusieurs reprises au cours de la formation

Deux vidéos présentent le déroulement d’un entretien d’évaluation de la capacité C31 de deux apprentis du BP REA, Quentin et Antoine. Ces vidéos sont interactives : elles sont émaillées de commentaires qui permettent, au fur et à mesure, de faire des focus sur ce qui est important dans conduite de l’entretien.

Le mode d’emploi proposé en téléchargement (PDF, 150 Ko) décrit l’utilisation de toutes les fonctionnalités interactives

  • Entretien d’évaluation avec Quentin, candidat au BP REA
  • Entretien d’évaluation avec Antoine, candidat au BP REA

 

Pour vous mettre l’eau à la bouche, une exemple avec la vidéo : Quelles expertises pour conduire un entretien d’évaluation en UC ?

 

 

 

 

 

 

 

 




Les apports de la didactique professionnelle à la formation professionnelle par Patrick Mayen

La 5e vidéo de la série « Des repères pour enseigner autrement » explore le champs de la didactique professionnelle et son apport à la formation professionnelle. Patrick Mayen, professeur émérite en Sciences de l’éducation et de la formation, y expose ici un de ses fondements : il peut y avoir un développement humain par la formation au travail à partir des situations de travail.

Résumé de la vidéo

Face aux évolutions importantes du travail et de la formation professionnelle, parfois déstabilisateurs pour les acteurs, P. Mayen nous donne des repères quant à l’analyse et l’usage des situations de travail pour construire des situations et des parcours de formation, en pensant leurs potentiels d’apprentissage.

Questionnant le dogme de l’approche par les compétences et prenant à rebours les injonctions actuelles à intégrer et travailler des compétences transversales, y compris en formation professionnelle, il propose d’adopter radicalement la dimension située de toute compétence. Pour l’aborder d’une manière opérationnelle, il repart de la définition de ce qu’est un professionnel compétent et nous oriente vers une approche par les situations. Ce faisant, il donne un regard original sur les questions posées par la formation en alternance, par la validation des acquis de l’expérience ou encore par la formation et l’évaluation en situation de travail.

De manière contre-intuitive, il nous explique comment cela redonne toute sa place aux savoirs, dans une voie de formation où le rapport aux savoirs des apprenants est souvent difficile. De même, à un moment où les normes socioprofessionnelles demandent aux formés et aux travailleurs d’être toujours plus réflexifs, il suggère de les outiller avec des outils des sciences du travail (entretiens d’explicitations, instruction au sosie…) pour les aider à se préparer et à vivre plus consciemment leur expérience professionnelle et pouvoir en parler, l’analyser et la développer.

C’est avec une approche similaire à l’analyse des situations de travail pour la formation, qu’il envisage le développement des compétences sociales des individus à partir d’une analyse des situations sociales et des situations de la vie. A une époque où l’intelligence humaine est menacée par les systèmes techniques et l’appauvrissement du travail qu’ils provoquent, c’est donc à une vraie réflexion sur l’éducation tout au long de la vie qu’il nous invite.

Profitez de la gratuité de nos ressources pédagogiques en ligne jusqu’en juillet 2020 pour visionner l’entretien complet ! Plus d’informations : http://bit.ly/libreacces

Auteurs : Christèle Roux et Jean-François Metral Réalisateur : Vincent Ducrot

Plus d’informations : https://bit.ly/EntMayenVOD 

Durée : 56 min

Disponible actuellement en Vidéo en ligne sur editions.educagri.fr, bientôt en DVD

Christèle Roux, Agrosup Dijon Eduter, mai 2020




Appel à candidature : Contribuer à l’écriture d’un ouvrage sur la création d’Escape Games pédagogiques

Dans le cadre d’une proche publication, les éditions Educagri lancent un appel à projet collaboratif à tout l’enseignement agricole. En effet, nous sommes à la recherche de retours d’expérience ou de projets de création d’escape games pédagogiques en lien avec les référentiels de l’enseignement agricole.

Ce livre sera publié dans la collection « Approches ». Cette collection de livres de référence s’adresse, en premier lieu, aux enseignants et aux formateurs. Elle ne cible pas de discipline, de thème ou de niveau particuliers. Ces ouvrages ne sont ni des manuels scolaires, ni des cahiers d’activités ou d’exercices, ni des livres d’autoformation. Ce sont des guides pédagogiques qui visent à accompagner  l’enseignant ou le formateur sur des thématiques et/ou des outils qu’il connait peu. Avec un contenu facile d’accès et un propos vulgarisé, ils jettent ainsi les premières bases pour faciliter leur exploration
et leur appropriation. Ils en fournissent ainsi une première approche.

Chaque enseignant ou groupe d’enseignants propose 3 pages, maximum, expliquant la mise en place d’un escape game. Les propositions présentent aussi bien des outils classiques que numériques.

Les propositions sont à retourner avant le 15 avril 2020 à Nicolas Boivin, coordinateur de l’ouvrage, à l’adresse suivante : n-boivin@unrep-edu.org

Les contributions proposées feront l’objet d’une sélection, en fonction du nombre de retours reçus, de la qualité des propositions et de la diversité des thématiques et des niveaux traités.

A vos claviers, prêts, feu partez !!!

Téléchargez l’appel à projet au format PDF

 

 

 

 

 

 




Apprendre à questionner et à analyser le travail pour expliciter sa « SPV » au Lycée de Sées (61)

Comment amener les étudiant-es de BTSA GPN à s’approprier l’épreuve E7 et à se faire une bonne idée de ce qui est attendu à l’examen ? Comment leur permettre d’être plus à l’aise avec cette épreuve et limiter les phénomènes de stress ?

L’établissement de Sées s’est engagé dans une expérimentation pédagogique avec la DRAAF de Normandie, dont l’objet est de travailler à l’évaluation sans note.

En relation à cette expérimentation, l’équipe pédagogique du BTSA GPN s’interroge de savoir comment préparer les élèves à l’épreuve E7. Cette épreuve repose sur l’explicitation d’une Situation Professionnelle Vécue (SPV, dite « ma espévée » par les étudiants). Pour réussir leur épreuve, les étudiants s’inquiètent de savoir ce que le jury attend d’eux lors de cette épreuve, de savoir si leur « espévée » en est bien une, ce qu’il faut pouvoir en dire, etc…

Ici, la difficulté est de pouvoir expliquer à des élèves qui n’ont pas d’expérience professionnelle, comment se préparer efficacement à expliciter à un jury une SPV, en s’appuyant sur une expérience qu’ils et elles n’ont pas encore.

Pour cela, nous avons pris l’option un peu radicale de les placer en situation d’expérimenter avec nous une démarche visant à acquérir des capacités pour questionner et analyser une situation de travail, mais également de porter un regard sur ce qui se transforme dans la relation à l’autre par le biais de ce questionnement.

Il s’agit bien sur pour nous de les placer en situation de faire et de s’exprimer sur leur expérience, ce afin de les amener à voir en quoi ce qu’ils sont en train d’apprendre augmente leur pouvoir d’agir.

Pour en savoir plus sur nos hypothèses et comment nous avons construit et évalué ce dispositif, nous vous invitons à lire le témoignage qui illustre plus en détail les contours de l’expérimentation, dans ce que nous voulions faire, et dans ce que nous avons réussi à tenir, en tout ou partie.

Ce témoignage est complété d’un film de 7 minutes donnant à voir le point de vue des étudiants sur cette expérience, et de deux autres films mettant en scène l’analyse d’une « SPV »…

 

François Guerrier, AGROCAMPUS-OUEST,

Renaud Jegat, EPLEFPA de l’Orne,

Janvier 2020




Journée d’étude sur le développement des Learning centres à l’ENSFEA

L’Ecole Nationale Supérieure de Formation de l’Enseignement Agricole (ENSFEA) a organisé le 19 novembre 2019 une journée d’étude consacrée au développement des Learning centres.
Cette journée d’études a mis l’accent sur l’évolution des pratiques d’enseignement et d’apprentissage liée aux usages du numérique dans les établissements. Elle était centrée sur la question des transformations numériques et des pédagogies innovantes à travers la question de la construction collective des connaissances au sein de ces Learning centres.

L’ensemble des contributions vidéos et des documents sont sur le site ensfea.fr

 

Extrait de cette page, la présentation de Sylvie Sognos, Docteure en Sciences de l’Information et de la Communication, ENSFEA, Laboratoire  » UMR EFTS » et responsable de la bibliothèque de l’ENSFEA.
Elle
décrit les 4 dispositifs du Learning centre (LearningLab, TeachingLab, FabLab et AcessLab) avec des actions variées qui montrent que l’appropriation des espaces passent par des activités communes voire collaboratives.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Une émission de la web radio de l’institut français de l’éducation sur l’agro-écologie dans l’enseignement agricole.

Kadecol est une émission de radio de l’IFé, diffusée sur internet et qui propose chaque mois trois émissions autour de l’éducation, sur des thèmes variés : recherche en éducation, actions de terrain, regards d’experts, actualités de l’Institut français de l’Éducation, sujets nationaux et internationaux…

Cette fois c’est l’enseignement agricole et plus particulièrement l’enseignement de la transition agroécologique qui est à l’honneur, avec Isabelle Gaborieau, cheffe de projet « pédagogie » à la Bergerie Nationale, et Patrick Mayen, professeur émérite en sciences de l’éducation.

Vous pouvez écouter cette émission sur le site Kadecol et aussi télécharger le fichier en mp3.

 

L’IFé a eu la bonne idée de proposer quelques ressources complémentaires :

– Les 12 messages clés pour enseigner la transition agro-écologique en Bac Pro CGEA en courtes vidéos (projet réalisé par cinq établissements dont la Bergerie Nationale et AgroSup Dijon)

– Mayen P., 2013, « Apprendre à produire autrement : quelques conséquences pour former à produire autrement », Pour, vol. 219, no. 3, pp. 247-270

– Gaborieau I. et Peltier C., 2016, « Regards croisés vers un enseignement agricole en 2040 », Pour, vol. 232, no. 4, pp. 131-146

– Gaborieau I., Peltier C. et Blanchard C., 2018, « Positionner des projets éducatifs dans l’enseignement agricole en lien avec la transition agro-écologique. Conception et expérimentation d’un outil », Pour, vol. 234-235, no. 2, pp. 171-181

– Gaborieau I. et Mayen P., 2018, « Étude comparée de deux pratiques enseignantes dans le cadre de l’accompagnement de la Transition agro-écologique », Éducations, vol. 2, no. 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




La séléction NUMEA, Numérique Educatif de l’Enseignement Agricole, 3 clics pour un déclic : l’actualité du numérique dans votre boite mail.

Le ministère de l’agriculture a engagé sur la période 2018-2020 un Plan d’action triennal pour le développement du numérique éducatif dans l’enseignement technique agricole.

Dans ce cadre de nombreuses ressources sont mises à disposition sur chlorofil.fr https://chlorofil.fr/numerique

 

« La Sélection NumEA » est une newsletter simple et concertée, qui permet à la communauté éducative de l’enseignement agricole de profiter des opportunités du numérique éducatif.

C’est tout simplement la présentation de trois liens pour trois témoignages issus des établissements de l’enseignement agricole, public et privé.

Cette semaine sort la première édition de cette newsletter, à découvrir ici.

 

Pour vous abonner à cette lettre d’information, il suffit d’aller sur ce formulaire

Et sur Pollen

Et bien sûr, profitez des nombreux articles et témoignages sur Pollen, en lien avec le numérique éducatif, en passant par le bandeau de droite,

Recherche plein texte

Nuage de tags : Numérique éducatif

Mais aussi la recherche par critères

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Les ENA, Établissements Nationaux d’Appui, qui sont-ils ?, avec quelles compétences ?

Dans le cadre du plan Enseigner à Produire Autrement, les établissements nationaux d’appui à l’enseignement agricole ont produit une petite plaquette qui présente leurs coordonnées, leurs compétences et leurs activités dans le cadre de ce plan.

Au nombre de 5, les établissements nationaux d’appui mettent en œuvre des actions thématiques prioritaires définies chaque année par la DGER en fonction des besoins des politiques publiques, de la remontée des EPLEFPA et du niveau régional au travers des SRFD.
D’autres actions dites structurelles sont mises en œuvre pour répondre à certains actes prévus par la réglementation (organisation des examens, dispositifs capacitaires) ou d’appui à l’ingénierie pédagogique (rénovation de diplômes, délivrance par unités capitalisables…) ou encore nécessaires au fonctionnement des établissements d’enseignement technique agricole.

Une présentation qui complète les pages déjà existantes sur Pollen :

Accompagner les innovations et les expérimentations pédagogiques. Les services des établissements d’appui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Un guide « par et pour le référent Enseigner à Produire Autrement ».

Les référents « Enseigner à Produire Autrement » ont contribué, durant quatre années, au déploiement du premier plan Enseigner à Produire Autrement. A l’issue de ces quatre ans, le collectif des différentes institutions du Dispositif National d’Appui qui a suivi et animé le groupe des référents a organisé une capitalisation d’expériences vécues par ces référents (ENSFEA pilote, Agrosup Dijon, SupagroFlorac, CEZ Rambouillet, AgroCampus Ouest et collectif Réso’them). L’objectif de cette capitalisation est double : dresser un bilan, même non exhaustif, des actions menées et expériences vécues par les référents et extraire, de cette analyse, des enseignements dans la perspective du second plan Enseigner à Produire Autrement.

Cela prend la forme d’un « Guide par et pour le référent Enseigner à Produire Autrement » organisé en quatre chapitres donnant chacun à voir un angle d’analyse particulier des actions menées par les référents.

  • Chapitre 1 : Pilotage et organisation de l’activité des référents régionaux.
  • Chapitre 2 : Rôle des référents dans la mobilisation des exploitations agricoles et ateliers technologiques pour enseigner la transition agroécologique
  • Chapitre 3 : La fonction pédagogique des référents EPA
  • Chapitre 4 : Rôle et impacts des référents EPA dans les projets de transition agroécologique multi-partenariaux dans les territoires

Ce guide est à télécharger sur chlorofil.fr

De nombreux témoignages d’établissements engagés dans ce plan Enseigner à produire autrement sont à consulter sur Pollen :

L’instruction au sosie ou comment décrypter une situation professionnelle. Lycée Agricole du Mans.
Concevoir et implanter un verger maraîcher au sein du territoire. EPLEFPA des Flandres
Comment enseigner avec un CASDAR ? Exemple en BTSA ACSE par apprentissage avec le CASDAR Luz’Co à l’EPLEFPA de Cibeins.
Accompagnement et amélioration itérative d’une étude de cas « Gestion de la haie » en BTSA à Melle.
Valoriser les stages des Bac pro CGEA et des BTS Acse sur l’exploitation agricole du lycée de Fontaines
Au lycée agricole Edgard Pisani, en Haute-Marne, une progression pédagogique qui interroge les systèmes polyculture-élevage.
L’agro-foresterie : un projet fédérateur au sein de l’EFPLPEA Georges Pompidou à Aurillac
Un MIL sur l’acceptabilité sociétale d’une installation avicole, au lycée du Mans.
Enseigner le sol autrement à l’EPLEFPA de la Baie de Mont Saint Michel
Au Lycée du Valentin, des élèves et des enseignants associés à l’évolution de l’exploitation, pour une pédagogie collaborative.
En Normandie, l’enseignement agricole dynamise ses partenariats pour mieux enseigner à produire autrement.

Et bien d’autres choses, en utilisant la recherche plein texte, par région ou par critères.

 

 

 

 

 

 

 

 

 




E-learning en formation pour adulte : quelles conditions préalables au changement ? Thèse de doctorat de Pierre Billet.

Nous vous présentons ici la thèse de doctorat en sciences de l’éducation, de l’Université de Bourgogne, soutenue par Pierre Billet, ayant pour titre : « E-learning en formation pour adulte : quelles conditions préalables au changement ? »

Tout d’abord, si les thèses de doctorat nous ont habitués à une certaine austérité graphique, il faut souligner ici la qualité de la mise en page, soutenue par une iconographie en couleur.

Mais c’est bien sur le fond que cette thèse est d’une grande richesse, l’ensemble devenant un document de référence pour toute personne qui souhaite aborder le domaine du e-learning (pris au sens des différentes formes d’apprentissage en ligne).

Le chapitre premier définit le e-learning en passant par des « notions adjacentes », commençant par les notions clés (médiation, interactivité, le tétraèdre pédagogique de Faerber…), la technologie, le fonctionnement de la formation continue, pour finir par l’innovation.

Le chapitre 2 aborde les théories de l’apprentissage et l’adulte apprenant, avec le behaviorisme, le constructivisme, l’andragogie… qui aboutit à un « cycle d’apprentissage, à l’aune du numérique » qui envisage en six étapes une démarche d’apprentissage.

Le chapitre 3 pose la question de l’adoption du e-learning en formation d’adultes, avec tout ce qui est lié au changement et ses résistances.

Ensuite vient la problématique de recherche :

Nous retenons donc, pour notre recherche, les questions permettant d’éclairer les raisons du délaissement de la modalité e-learning, à la fois par les individus, acteurs du dispositif (dirigeants et opérateurs), mais aussi par l’organisation elle-même. Nous tenterons d’aller plus loin, en traitant non seulement les raisons de ce délaissement, mais en nous intéressant également aux conditions nécessaires pour passer des modalités de formation en présentiel vers des modalités numériques, au moins partiellement.

Cette recherche trouve son ancrage théorique avec l’équation du changement de Farmakis, qui envisage un changement dépendant de cinq facteurs : la vision, l’incitation, les moyens, les compétences et le plan d’action.

 

Ainsi Pierre Billet pose cinq hypothèses de recherche

  • Y a-t-il un défaut de vision partagée ? en d’autres mots, tous les acteurs du réseau visent-ils les mêmes objectifs, partagent-ils la même ambition, sont-ils tous au même niveau de connaissance et de culture en la matière ?
  • Existe-t-il un manque de moyens, humains et/ou financiers, qui paralysent l’élan ?
  • Y a-t-il un défaut de compétence, chez quels acteurs et dans quel champ (pédagogique, technologique, managérial…) ?
  • Y a-t-il un problème de pilotage ou de gestion de projet, un défaut de plan d’action ?
  • Les incitations font-elles défaut, ou, si elles existent, ne seraient-elles pas entendues par tous ?

Le terrain de recherche est le réseau des GRETA. Le chapitre 5 présente la méthode d’analyse, qui a retenu un échantillon GRETA majoritairement issus des régions Bourgogne Franche Comté et Normandie, avec ponctuellement quelques acteurs de Paris, Lille, Reims…

Les données sont collectées par une enquête qualitative de 46 entretiens, 18 décideurs (dirigeants, en charge de la politique des établissements, de la gestion des RH) et 28 opérationnels (CFC, formateurs…).

Nous vous laissons le soin de découvrir les conclusions de cette étude.

Nous faisons le pari que les centres de formation agricole, les CFPPA, engagés plus ou moins dans la FOAD et le e-learning, pourront y trouver de fortes ressemblances !

 

Source : http://www.theses.fr/2018UBFCH003

Document PDF (444 pages)