Journée d’étude sur le développement des Learning centres à l’ENSFEA

L’Ecole Nationale Supérieure de Formation de l’Enseignement Agricole (ENSFEA) a organisé le 19 novembre 2019 une journée d’étude consacrée au développement des Learning centres.
Cette journée d’études a mis l’accent sur l’évolution des pratiques d’enseignement et d’apprentissage liée aux usages du numérique dans les établissements. Elle était centrée sur la question des transformations numériques et des pédagogies innovantes à travers la question de la construction collective des connaissances au sein de ces Learning centres.

L’ensemble des contributions vidéos et des documents sont sur le site ensfea.fr

 

Extrait de cette page, la présentation de Sylvie Sognos, Docteure en Sciences de l’Information et de la Communication, ENSFEA, Laboratoire  » UMR EFTS » et responsable de la bibliothèque de l’ENSFEA.
Elle
décrit les 4 dispositifs du Learning centre (LearningLab, TeachingLab, FabLab et AcessLab) avec des actions variées qui montrent que l’appropriation des espaces passent par des activités communes voire collaboratives.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




La séléction NUMEA, Numérique Educatif de l’Enseignement Agricole, 3 clics pour un déclic : l’actualité du numérique dans votre boite mail.

Le ministère de l’agriculture a engagé sur la période 2018-2020 un Plan d’action triennal pour le développement du numérique éducatif dans l’enseignement technique agricole.

Dans ce cadre de nombreuses ressources sont mises à disposition sur chlorofil.fr https://chlorofil.fr/numerique

 

« La Sélection NumEA » est une newsletter simple et concertée, qui permet à la communauté éducative de l’enseignement agricole de profiter des opportunités du numérique éducatif.

C’est tout simplement la présentation de trois liens pour trois témoignages issus des établissements de l’enseignement agricole, public et privé.

Cette semaine sort la première édition de cette newsletter, à découvrir ici.

 

Pour vous abonner à cette lettre d’information, il suffit d’aller sur ce formulaire

Et sur Pollen

Et bien sûr, profitez des nombreux articles et témoignages sur Pollen, en lien avec le numérique éducatif, en passant par le bandeau de droite,

Recherche plein texte

Nuage de tags : Numérique éducatif

Mais aussi la recherche par critères

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Utiliser Engèle et mieux coopérer en classe pour une perspective agroécologique

Agir pour réduire l’impact environnemental : Apprendre autrement avec le simulateur pédagogique Engèle

Le simulateur pédagogique Engèle s’appuie sur des données scientifiques. Il permet d’appréhender des processus complexes à plusieurs échelles. Il invite à la coopération, à la mise en question et en débat, et fait mieux apprendre en transformant la relation pédagogique.

A l’occasion des journées finales du RMT Elevage et environnement et de la sortie de l’ouvrage  » Pratiques d’élevage et environnement Mesurer, évaluer, agir ; Sandrine Espagnol (coordination éditoriale), Jean-Yves Dourmad (coordination éditoriale), Coline Brame (coordination éditoriale) », nous sommes retournés voire Lise Emeraud, enseignante en zootechnie au lycée Théodore Monod pour recueillir son point de vue, mais également celui de ses élèves.

Pour en savoir plus: nous vous invitons à consulter les vidéos des témoignages https://youtu.be/MNh29PR3Hes  et   https://youtu.be/SUwdBjpAwEE

ainsi que le témoignage en ligne https://pollen.chlorofil.fr/toutes-les-innovations/monparam/2470/

François Guerrier, AGROCAMPUS-OUEST

Novembre 2019




Les ENA, Établissements Nationaux d’Appui, qui sont-ils ?, avec quelles compétences ?

Dans le cadre du plan Enseigner à Produire Autrement, les établissements nationaux d’appui à l’enseignement agricole ont produit une petite plaquette qui présente leurs coordonnées, leurs compétences et leurs activités dans le cadre de ce plan.

Au nombre de 5, les établissements nationaux d’appui mettent en œuvre des actions thématiques prioritaires définies chaque année par la DGER en fonction des besoins des politiques publiques, de la remontée des EPLEFPA et du niveau régional au travers des SRFD.
D’autres actions dites structurelles sont mises en œuvre pour répondre à certains actes prévus par la réglementation (organisation des examens, dispositifs capacitaires) ou d’appui à l’ingénierie pédagogique (rénovation de diplômes, délivrance par unités capitalisables…) ou encore nécessaires au fonctionnement des établissements d’enseignement technique agricole.

Une présentation qui complète les pages déjà existantes sur Pollen :

Accompagner les innovations et les expérimentations pédagogiques. Les services des établissements d’appui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Un concours vidéo à l’occasion des rencontres nationales de l’innovation pédagogique de mars 2020.

Les 18 et 19 Mars 2020 se dérouleront à Montpellier les rencontres nationales de l’innovation pédagogique dans l’enseignement agricole, avec comme thème de réflexions et d’échanges : « Éduquer, former, innover, avec ou sans le numérique, dans une société numérisée. »

Nous aimerions faire une véritable place à la parole des élèves, des étudiants, des stagiaires ou des apprentis, sous la forme de vidéos projetées lors de des rencontres nationales de l’innovation pédagogique.

Qui peut participer ?

Ce concours est ouvert à tout apprenant (élève, apprenti, stagiaire, étudiant) inscrits en 2019/2020 dans un établissement d’enseignement agricole public ou privé. Les apprenants doivent candidater individuellement ou collectivement au titre d’une association liée au Lycée (Association d’élèves, ALESA, foyer, etc.).
La participation au concours doit être coordonnée par l’établissement de formation avec un
maximum de 6 vidéos par établissement. »

Valorisation et dotation

Une dotation de 300 euros est prévue pour les quatre premiers lauréats (300 Euros pour le foyer de l’école / association des élèves ) et la valorisation des vidéos et des lauréats du concours sur plusieurs sites web et réseaux sociaux dont le site des rencontres nationales pollen.chlorofil.fr.

Styles et formats vidéo

Il n’y a pas de format imposé. Vous pouvez choisir de traiter un sujet avec une forme scénarisée, réaliser des interviews avec des élèves, avec des professionnels, des questionnements avec des motsclés en guise de réponse, prendre un point de vue décalé (le regard d’une brebis à l’heure du numérique qui verrait se transformer le travail des professionnels qui s’occupent d’elle), l’humour (se déguiser en GPS), etc…
• témoignages face caméra
• débat entres élèves
• interviews d’élèves
• mini métrages …
Vidéo d’une durée de 3 minutes 00 maximum plus le générique de fin

Date limite de retour des réalisations : 15 février 2020

Tous les détails (pdf) : Règlement du concours vidéo Rencontres de l’innovation pédagogique 2020.

L’affiche du concours

 

Tous les renseignements sur les rencontres nationales de l’innovation pédagogique, à Montpellier, les 18 et 19 mars 2020 sur Pollen au menu Rencontres.

Le déroulement et les résultats du concours sont à la page Pollen : Le concours vidéo des rencontres 2020.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




La réussite de la classe inversée en BTSA Gestion Forestière, au CEFA de Montélimar.

Nous décrivons ici le déploiement de la classe inversée au Cefa de Montélimar après 2 ans de mise en œuvre au sein de l’équipe de BTS GF.

Cette action menée dans le cadre des expérimentations pédagogiques, accompagnée par MontpellierSup Agro, est représentative de l’innovation réfléchie sur un temps long, qui questionne les postures et les habitudes des enseignants, mais aussi des élèves, qui s’implante par étapes et qui se diffuse petit à petit.

Un bel exemple de démarche concertée, organisée, accompagnée et enrichissante pour tous.

Retrouvez ici tous les détails sur le développement de cette classe inversée.

 

Et en vidéo le témoignages des élèves.


 

 

 

 




E-learning en formation pour adulte : quelles conditions préalables au changement ? Thèse de doctorat de Pierre Billet.

Nous vous présentons ici la thèse de doctorat en sciences de l’éducation, de l’Université de Bourgogne, soutenue par Pierre Billet, ayant pour titre : « E-learning en formation pour adulte : quelles conditions préalables au changement ? »

Tout d’abord, si les thèses de doctorat nous ont habitués à une certaine austérité graphique, il faut souligner ici la qualité de la mise en page, soutenue par une iconographie en couleur.

Mais c’est bien sur le fond que cette thèse est d’une grande richesse, l’ensemble devenant un document de référence pour toute personne qui souhaite aborder le domaine du e-learning (pris au sens des différentes formes d’apprentissage en ligne).

Le chapitre premier définit le e-learning en passant par des « notions adjacentes », commençant par les notions clés (médiation, interactivité, le tétraèdre pédagogique de Faerber…), la technologie, le fonctionnement de la formation continue, pour finir par l’innovation.

Le chapitre 2 aborde les théories de l’apprentissage et l’adulte apprenant, avec le behaviorisme, le constructivisme, l’andragogie… qui aboutit à un « cycle d’apprentissage, à l’aune du numérique » qui envisage en six étapes une démarche d’apprentissage.

Le chapitre 3 pose la question de l’adoption du e-learning en formation d’adultes, avec tout ce qui est lié au changement et ses résistances.

Ensuite vient la problématique de recherche :

Nous retenons donc, pour notre recherche, les questions permettant d’éclairer les raisons du délaissement de la modalité e-learning, à la fois par les individus, acteurs du dispositif (dirigeants et opérateurs), mais aussi par l’organisation elle-même. Nous tenterons d’aller plus loin, en traitant non seulement les raisons de ce délaissement, mais en nous intéressant également aux conditions nécessaires pour passer des modalités de formation en présentiel vers des modalités numériques, au moins partiellement.

Cette recherche trouve son ancrage théorique avec l’équation du changement de Farmakis, qui envisage un changement dépendant de cinq facteurs : la vision, l’incitation, les moyens, les compétences et le plan d’action.

 

Ainsi Pierre Billet pose cinq hypothèses de recherche

  • Y a-t-il un défaut de vision partagée ? en d’autres mots, tous les acteurs du réseau visent-ils les mêmes objectifs, partagent-ils la même ambition, sont-ils tous au même niveau de connaissance et de culture en la matière ?
  • Existe-t-il un manque de moyens, humains et/ou financiers, qui paralysent l’élan ?
  • Y a-t-il un défaut de compétence, chez quels acteurs et dans quel champ (pédagogique, technologique, managérial…) ?
  • Y a-t-il un problème de pilotage ou de gestion de projet, un défaut de plan d’action ?
  • Les incitations font-elles défaut, ou, si elles existent, ne seraient-elles pas entendues par tous ?

Le terrain de recherche est le réseau des GRETA. Le chapitre 5 présente la méthode d’analyse, qui a retenu un échantillon GRETA majoritairement issus des régions Bourgogne Franche Comté et Normandie, avec ponctuellement quelques acteurs de Paris, Lille, Reims…

Les données sont collectées par une enquête qualitative de 46 entretiens, 18 décideurs (dirigeants, en charge de la politique des établissements, de la gestion des RH) et 28 opérationnels (CFC, formateurs…).

Nous vous laissons le soin de découvrir les conclusions de cette étude.

Nous faisons le pari que les centres de formation agricole, les CFPPA, engagés plus ou moins dans la FOAD et le e-learning, pourront y trouver de fortes ressemblances !

 

Source : http://www.theses.fr/2018UBFCH003

Document PDF (444 pages)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




A l’ISNAB, une formation à distance pour repenser notre BTSA ACSE à orientation AB.

L’ISNAB, établissement du réseau CNEAP, s’est engagé, pour son BTSA ACSE, dans une orientation « agriculture biologique ».

Pour accompagner la mise en œuvre de ce projet, au-delà des aspects techniques, l’équipe envisage de se doter d’une approche pédagogique partagée et projette de se former en groupe. S’en suit un repérage de formations et l’équipe a porté son choix sur une formation à distance du catalogue IFEAP intitulée « Intégrer l’agriculture biologique dans ses pratiques pédagogiques ».

 

La formation à distance est au départ prévue pour un usage individuel. Le dialogue avec le responsable formation AgroSup Dijon Eduter a permis de faire correspondre les contenus de formation et les aspirations du groupe. Et une forme d’hybridation est imaginée : chacun travaille individuellement à distance et à l’issue de chaque étape une séance de regroupement est prévue en équipe.

4 étapes de formation vont ainsi se succéder alternant séances de travail individuel sur la plateforme de FAD et travail en séances de regroupement :

  • Partager notre vision de l’AB
  • Prendre la mesure de l’importance de la réglementation en AB
  • Se mettre en situation à partir d’une visite d’exploitation
  • Et enfin définir nos stratégies pédagogiques et rédiger un plan d’action pour la mise en œuvre de nos adaptations pédagogiques.

 

Découvrir en détail le résultat de cette démarche originale qui combine réflexion locale et formation à distance !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Cours, stages, exploitation du lycée: les BTS APV du lycée agro-environnemental d’Arras catalysent le partage de données pour l’agroécologie.

Les jeunes peuvent-ils être moteurs, actifs et heureux de prendre part à la transition agroécologique ? Oui, à condition de poser un cadre flexible, de s’autoriser des erreurs (aussi bien côté étudiant que côté équipe pédagogique), de leur laisser l’espace pour proposer et de toujours se souvenir que l’apprentissage du savoir-être est aussi important que l’intégration de connaissances.

A Arras, une réponse originale qui combine :

  • Un spécialiste des outils collaboratifs en ligne, qui croit à fond à l’agroécologie – ici Nicolas Minary, créateur de l’application Landfiles
  • Un passionné de sols vivants, qui est toujours au contact des agriculteurs – ici Baptise Maître, créateur de Ver des Sols Vivants
  • Un contexte agricole: la ferme du lycée, et des essais qui sont en lien avec des thèmes clé de l’agroécologie, ici la pomme de terre en AC. Ah oui, des sols vivants, en en cours de régénération.
  • Une équipe pédagogique ouverte à l’innovation, qui autorisent une flexibilité de l’emploi du temps et des programmes, dans cet exemple Charlotte Grare (enseignante en agronomie), Etienne Toussaint (directeur de l’exploitation)
  • Le tout « connecté » et « organisé » en un écosystème qui communique et cela nécessite de poser des bases de savoir-être et un cadre flexible pour que chacun puisse développer ses talents. Opaline Lysiak (projet Les Agron’Hommes) a impulsé cela et propose de maintenir cet écosystème.
Découvrez la description complète de cette action !

 

Ci- dessous, la vidéo de présentation de l’application Landfiles.

Et sur le site lesagronhommes.com l’usage de Landfiles par des étudiants pendant leur stage d’été.

Ce témoignage proposé par Opaline Lysiak est une étape de son « Tour du Monde pour Enseigner l’Agroécologie », exploration des écoles d’agronomie, en Pologne, en Inde, au Japon, au Québec, au Danemark, à retrouver sur Pollen à la page Tour du monde Agro-écologie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Avec le GAP zootechnie, former les élèves à l’analyse des risques professionnels en élevage, à Melle.

Les « Groupes d’Animation et de Professionnalisation » (GAP) sont des dispositifs innovants d’accompagnement à la professionnalisation des enseignants de l’enseignement agricole, animés par l’ENSFEA. Vous pouvez retrouver toute l’actualité du GAP zootechnie à l’adresse http://paz-a-pas.enfa.fr .

Le GAP zootechnie a testé et élaboré des ressources pédagogiques sur la thématique de l’enseignement de la sécurité en élevage.

Nous vous proposons ici le témoignage d’Emilie Wimmer (membre du GAP zootechnie) qui a mené une innovation auprès de ses classes de BTS au LEGTA de Melle afin d’accompagner les étudiants dans l’analyse des risques professionnels.

Découvrez ici en détail le fonctionnement de cette séquence !