Liste des actions

Prise en main et utilisation quotidienne d’une installation de traite robotisée au CFA de Canappeville

Centre de Formation Elevage, Normandie

3 lieu dit Les Landes

 27400 Canappeville

Tél : 0232505171
Site web : https://cfa-cpse-canappeville.fr/index.php
Responsable : Amédée HARDY , amedee.hardy.canappeville@wanadoo.fr

DESCRIPTION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Cette action fait partie d’une série de 10 témoignages sur l’élevage de précision. En bas de page vous trouverez la liste complète.

Intentions pédagogiques concernant l’activité
Faire apprendre le pilotage d’un robot de traite auprès des stagiaires et apprentis à l’aide fiches de tâches.

2. Enseignant/formateur référent / discipline(s) enseignée(s)/ adresse mail:
Amédée HARDY responsable de l’activité bovine (formation alimentation, technico économique et production)

amedee.hardy.canappeville@wanadoo.fr

3. Classe(s) /niveau(x) de formation/ effectif(s)
Brevet Professionnel Agricole Travaux de la Production Animale (BPA TPA) : 8

Brevet Professionnel Responsable d’entreprise agricole en productions animales (BPREA) : 7

Certificat de Spécialisation Conduite de troupeau laitier (CS) : 60

Brevet de Technicien Supérieur Agricole en Productions Animales (BTSA PA) : 16

4. Formateurs/enseignants et autres personnels de l’établissement impliqués/ disciplines  :
Sandra MILAT (formation traite et qualité du lait, reproduction, sélection)

Aymeric BAUDOUIN (contention, production fourragère)

Aurore FRONT (alimentation, production fourragère)

Anne Sophie DUBOIS (traite, qualité du lait, reproduction)

Fannie LAVISSE (robot de traite, parage, soins infirmiers)

Les enseignants formateurs exercent une partie de leur activité sur la ferme comme des professionnels de l’élevage associant les cours à la pratique.

5.      Objectifs de l’activité pédagogique :
Effectuer les différentes opérations (selon les pratiques de l’entreprise) de pilotage du robot de traite avec les vaches laitières en organisant son travail selon les consignes données et dans le respect des règles d’hygiène, de sécurité, de bien-être animal et de protection de l’environnement.
6.      Contexte de l’activité menée (cadre professionnel, place dans  le projet d’établissement, réponse appel à projet, …) :
Le Centre de formation et le Centre de Formation des Apprentis en élevage ont construit deux systèmes de traite : traite robotisée et traite classique. Cela permet de comparer les conduites et former des professionnels aux deux techniques. Le Bassin Laitier Normand et la DRAAF (Direction Régional de l’Agriculture, l’Agroalimentaire et de la Forêt) ont soutenu le projet dès le début en octroyant un volume de production laitière de 250 000 litres supplémentaires et argumentant auprès de la Région Normande l’attribution d’une subvention d’investissement de 67 500 €. Les installations sont au cœur de la pédagogie de terrain spécifique de Canappeville qui est de « faire et apprendre » et non apprendre à faire.
7.      Modalités d’intégration dans la formation (place dans le ruban pédagogique, référence aux capacités préparées)
La formation est organisée en double alternance. Les stagiaires et les apprentis alternent entre les entreprises et le centre de formation. Durant la période de formation, ils alternent entre cours en salle et pratique afin que la pédagogie en situation atteigne en moyenne 20 à 30 % du temps des formations.

Les groupes sont divisés en sous-groupes de 6 à 8 personnes réparties en trois activités afin qu’en trois semaines tout le monde passe au moins une semaine à chaque poste dont la traite robotisée. Le cheptel et le robot sont donc confiés à 2 ou 3 apprenants tout au long de la formation qui dure entre 6 mois à 2 ans selon les formations. Des sessions de formations spécifiques pour des éleveurs ou des salariés peuvent s’y greffer.

Le bloc de compétences « Pilotage du robot de traite » fait référence aux activités professionnelles consistant à réaliser la traite, à interpréter les données numériques du robot, à intervenir dans le troupeau, à assurer la maintenance préventive, à assurer le bon fonctionnement du robot et à préserver la santé du troupeau pour obtenir un lait de qualité.

8.      Modules concernés
Formation BPA TPA : UCARE traite (Unité Capitalisable d’Adaptation Régionale à l’Emploi)

BPREA : UC3 : Conduire le processus de production dans l’agroécosystème

CS : UC 2 (unité capitalisable) : Etre capable de mettre en œuvre les différentes techniques d’élevage dans le respect des normes de sécurité, d’environnement et de bien être animal

BTSA PA : M56 « Conduite d’élevage ».

CQP (certificat de qualification professionnelle) Ouvrier qualifié en bovins lait : pilotage d’un robot de traite

9.      Modalités d’évaluation de l’activité pédagogique (évaluation formative et certificative, référence aux capacités préparées)
Les apprenants sont évalués en cours de formation par le biais de fiches d’activité qu’il rédigent pendant la formation. Selon un plan de formation pré-établi, des entretiens d’explicitation sont réalisés avec les formateurs. Les évaluations pour les niveaux 5 sont orientées sur les méthodes et l’organisation. Pour les niveaux 4 et au-delà, les évaluations font beaucoup plus appel aux compétences associées (ensemble des compétences spécifiques propre à la traite) et elles abordent les comparaisons entre les installations de traite des entreprises de stage ou d’apprentissage et celles de Canappeville.
10.  Modalités de mise en œuvre (durée, période réalisation, description de chacune des étapes, activités menées, moyens matériels et humains mobilisés, …) :

Présentation à rédiger.

·         Implantation et présentation du fonctionnement d’un robot de traite (objectifs de la mise en place, organisation, erreurs à éviter…) 2 heures en salle

·         Présentation des interfaces et liens avec les savoirs et les savoir-faire avec la traite classique : 4 heures en salle avec logiciel de démonstration

·         Entretien courant réalisé par l’éleveur, notion de contrat de maintenance, et de coût de fonctionnement : 1 heure en salle et 3 heures sur le terrain

·         Prise en main du robot, gestion quotidienne (utilisation des interfaces, observation des animaux, intervention avec et sur les animaux, propreté des animaux, surveillance…) 15 heures

·         Visite de robots d’autres marques : 7 heures

·         Analyse des résultats annuels et comparaisons : 2 heures

·         Evaluation  par entretien d’explicitation : 1 heure

11.  Productions réalisées :
Traite des 65 vaches laitières, réalisation de soins, obtention d’un lait de qualité (moyenne cellulaire 2018 : 113 000 cellules/ml)

Fiche d’activité en vue de l’évaluation par entretien explicité

12.  Intervenants ou interlocuteurs extérieurs :
Lely Centre du secteur

Visite de robots autres que la marque LELY (DE LAVAL ou Boumatique)

13.  Analyse de la séance / séquence (atteinte des objectifs, les réussites de cette activité (ce qu’a permis cette activité ?), ce qui a facilité la réussite, les difficultés rencontrées, les points de vigilance, si c’était à refaire ….).
Constitution de sous-groupes de petites tailles avec planification pour mettre en situation les apprenants.

Modification des horaires des travaux dirigés afin de disposer de plus de temps chaque matin.

Mise en place de consignes visuelles sur les murs et tableaux dans le local du robot de traite.

Temps de présence et accompagnement forts du formateur en début de semaine puis diminution progressive pour favoriser l’acquisition de l’autonomie.

La volonté de disposer des deux installations a nécessité d’importants investissements à amortir sur 10 années et une augmentation des coûts de fonctionnement.

14.  Quelques témoignages des apprenants (verbatim ou réactions)
Les apprenants apprécient la mise en situation réelle. Ceci permet de découvrir le fonctionnement et la gestion d’un troupeau en traite automatisée.

Cela permet de découvrir des techniques d’actualité et de choisir ou non de travailler ou d’investir dans cette technologie.

Quelques apprenants sont dissuadés d’installer ou de travailler avec un robot de traite pour des raisons économiques ou des raisons d’organisation de travail (il faut passer autant de temps qu’en traite classique pour obtenir de bons résultats).

15.  Quelques témoignages des enseignants/formateurs impliqués (et/ou autres intervenants)
La double installation de système de traite (salle de traite et robot) avec deux cheptels permet d’aborder les deux techniques en situation réelle, de former des salariés adaptables avec cette double compétence et de prendre du recul dans leurs choix.

Le robot permet d’aborder d’autres sujets que la traite (la santé des animaux et la qualité du lait, la reproduction, l’organisation du travail, le coût de fonctionnement des installations, l’alimentation etc.).

16.  Liens outils/supports/références qui ont servi :
Formations et documents proposés par l’installateur (LELY)

Documents IDELE et chambre d’agriculture

Articles de presse (France agricole, Réussir Lait, PLM, Revue éleveur laitier)

 

10 témoignages sur l’élevage de précision.

Des colliers d’activité pour optimiser les performances de reproduction des vaches allaitantes à l’EPL du Bourbonnais Découvrir
Détecter et maitriser les boiteries dans son cheptel, à l’EPLEFPA de Rennes Le Rheu Découvrir
Réaliser une bande dessinée sur l’agriculture du futur, au Lycée agricole Albi-Fonlabour Découvrir
Raisonner l’investissement dans un dispositif d’alimentation automatisé avec comme point de départ un voyage d’études, à l’EPL du Bourbonnais Découvrir
Étudier les nouvelles technologies en élevage dans le cadre d’un module d’adaptation professionnelle, à la MFR de Loudéac. Découvrir
Analyser des données issues de capteurs pour interpréter l’information et aider à la prise de décision à AgroCampus Ouest Découvrir
Prise en main et utilisation quotidienne d’une installation de traite robotisée au CFA de Canappeville Découvrir
S’initier à l’élevage de précision et comprendre la logique de mesure et de traitement de l’information, à AgroSup Dijon. Découvrir
Vers une représentation objectivée de l’élevage de précision et de ses impacts, à AgroSup Dijon Découvrir
Mise en œuvre d’un robot de traite et opérations de maintenance préventive à Vesoul Agrocampus. Découvrir

Ce travail s’est réalisé dans le cadre d’un projet animé par Monique Varignier, inspectrice pédagogique de l’enseignement agricole, d’Emmanuelle Zanchi, animatrice du collectif Reso’them de la transition agroécologique/élevage de la DGER, Alexandre Burkhalter, enseignant en sciences et techniques des équipements agricoles, coordinateur licence professionnelle « Maintenance et technologie des systèmes pluritechniques: parcours GTEA et ARE » à Vesoul Agrocampus et de Pascal Pierret, enseignant chercheur à AgroSup Dijon.

Et bien sûr il faut remercier tous les contributeurs qui ont participé à cette analyse de situations pédagogiques.

 

FICHIERS A TELECHARGER

Descriptif : Sur l’élevage de précision. Monique Varignier, EmmanuelleZanchi et Pascal Pierret.
Sur-lélevage-de-précision-6.pdf

VIDEOS

 

Mots-clés : Numérique éducatif

Voie de formation : Apprentissage
Niveau de formation : IV (Bac pro, Bac général), III (BTS)
Initiative du dispositif : Locale
Structure d’appui : Etablissement National d’Appui

Etat de l’action : Terminée
Nature de l’action : Innovation
Etablissement National d’Appui : AgroSup Dijon

 

COMMENTAIRES

Aucune entrée trouvée

Ajouter un commentaire