Thèses

Vous trouverez sur cette page quelques thèses qui nous semblent en lien avec des questions qui traversent actuellement la pédagogie et l’enseignement agricole. A chaque fois nous affichons un extrait du résumé de l’ouvrage.

Elles sont regroupées par thématiques

Agroécologie.

Pédagogie.

Innovation. 

Formation et développement professionnel des enseignants.

Numérique.

Pilotage pédagogique.

 

Agroécologie.

Nathalie FRERE : Les trajectoires de positionnements sur les différentes approches agroécologiques d’apprenants en formation agricole incluant un module d’agroécologie.

Enseigner l’agroécologie signifie intégrer autant que possible la pluralité, la complexité et l’instabilité de savoirs controversés entre plusieurs approches de l’agroécologie. Nous appréhendons cet enseignement dans le cadre de la didactique des Questions Socialement Vives. Nous abordons l’agroécologie par ses questionnements : quels sont les problèmes prioritaires à résoudre ? Quels espace et temporalité apparaissent pertinents pour la construction d’agroécosystèmes ? Comment prendre en considération les dimensions écologique, sociale et humaine et quelles pratiques cohérentes y adosser ? Apprendre l’agroécologie revient entre autres à vivre des changements dans ses positionnements sur les différentes approches agroécologiques et à dessiner sa propre trajectoire. Nous essayons de répondre à ces questions en proposant une représentation schématique des différentes approches de l’agroécologie. http://www.theses.fr/2017TOU20105

Fichier PDF

 

Fanny CHRETIEN : Agriculteurs et apprenants au travail. : la transmission professionnelle dans les exploitations agrobiologiques : une approche par les configurations sociales et les situations d’interaction

… Il est dès lors pertinent de s’interroger sur les conditions d’une transmission du métier en situation de travail, susceptible d’accompagner le développement des compétences et des connaissances chez les futurs installés (stagiaires, repreneurs, salarié ou encore « couvé »). Notre recherche s’intéresse à étudier les phénomènes de transmission observables dans les exploitations dans lesquelles au moins un agriculteur expérimenté et un apprenant interagissent dans le travail. L’objectif est d’analyser les manières dont les binômes ou collectifs, composés de professionnels et d’apprenants, appréhendent le travail en commun et la place des apprentissages et de la transmission dans le travail… http://www.theses.fr/2015DIJOL008

Fichier PDF

 

Nadia CANCIAN : Approche didactique d’une question socialement vive agronomique, la réduction de l’usage des pesticides, modélisation du raisonnement agro-écologique et socioéconomique d’élèves et d’étudiants : appuis et obstacles à l’enseigner à produire autrement.

Enseigner-apprendre à construire des raisonnements agro-écologiques et socioéconomiques favorisant les alternatives aux pesticides, inscrites dans le développement durable, mobilisant la discipline agronomie contribue à préparer les futurs agriculteurs à concevoir des agroécosystèmes économes en pesticides… Notre recherche croisant la didactique des questions socialement vives et de l’agronomie propose un modèle de situation-problème favorisant l’émergence de raisonnements adaptés et une grille d’analyse de leur niveau de complexité, testés auprès d’élèves/étudiants de deux filières professionnelles de l’enseignement agricole. Les analyses quali-quantitatives montrent que les élèves/étudiants construisent des raisonnements agro-socio et économiques, que les étudiants sont mieux armés pour concevoir des alternatives. En révélant des appuis/freins à l’enseigner-apprendre à produire autrement, le dispositif est un outil didactique pour structurer les apprentissages des élèves/étudiants sur la complexité des questions, tout en élargissant le cadre de références des savoirs. http://www.theses.fr/2015TOU20111

Fichier PDF  
Voir également l’article sur Pollen

 

Lucas NEDELEC : L’éducation aux sciences dans un monde incertain. Comment les enseignantes appréhendent les incertitudes de la question vive de la transition agroécologique ? Etude de cas auprès d’enseignantes de l’éducation nationale et de l’enseignement agricole en contextes de formation

J’ai mené mon enquête au sein de deux systèmes éducatifs, l’éducation nationale (enseignantes de SVT) et l’enseignement agricole (enseignantes de différentes disciplines), autour de la question vive de la transition agroécologique. Une analyse des référentiels m’a permis de caractériser des cultures éducatives ne proposant pas la même visibilité des incertitudes, l’éducation nationale organisant davantage ses curricula autour de savoirs stabilisés quand l’enseignement agricole, par la pluridisciplinarité, esquisse une prise en compte de certaines indéterminations. (…) De manière générale, les questions socialement vives placent les enseignantes, débutantes ou non, en situation d’insécurité épistémique. Intrinsèquement, les questions vives les amènent en effet à construire leur point de vue sur le sujet pendant la phase de préparation de cours, voire potentiellement pendant l’enquête menée par les élèves. Cela implique une reconfiguration de leur posture professionnelle que certaines acceptent, faisant le deuil de la volonté d’exhaustivité épistémique, par conviction ou par expérience, d’autres ne l’acceptant pas et cherchant à renforcer leur position quant à la maîtrise du savoir et du contrôle social de la classe. Mon observation de certaines situations de formation – autour de l’usage de la cartographie de controverse ou de la construction collective d’un scénario pédagogique – montre que certains dispositifs de la démarche d’enquête socio-scientifique permettent toutefois d’explorer la complexité de la question et d’ouvrir des opportunités de travail autour des incertitudes. https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-01897072

Fichier PDF

 

Amélie LIPP : Question socialement vive et développement du pouvoir d’action des enseignants et des élèves : la question du bien-être animal en élevage dans les lycées professionnels agricoles.

Dans une double visée transformative et épistémique, quatre enseignants de zootechnie et leur classe de baccalauréat professionnel ont participé à un protocole d’intervention en lycées. A partir des traces des activités dialogiques recueillies, nous avons documenté les émotions, les jugements éthiques et les représentations-connaissances signifiés ainsi que leurs interactions et les conflits à l’œuvre dans le développement possible et impossible du pouvoir d’action des sujets relatif à la prise en compte du BEA en élevage. L’ensemble des résultats permet de mettre à jour des obstacles et des leviers au développement du pouvoir d’action des élèves et des enseignants. Nous formulons plusieurs propositions pour la formation des enseignants et des élèves afin de les accompagner à affronter certains obstacles et à davantage valoriser les leviers potentiels pour augmenter leur champ des possibles. https://halshs.archives-ouvertes.fr/tel-01885358v1

Fichier PDF

 

Emilia CHANTRE : Apprentissages des agriculteurs vers la réduction d’intrants en grandes cultures : Cas de la Champagne Berrichonne de l’Indre dans les années 1985-2010.

En se fondant sur des entretiens auprès de vingt céréaliers, qui ont réduit l’usage des pesticides et engrais azotés au cours de leur carrière professionnelle, cette thèse apporte des résultats sur la diversité des trajectoires de changement dans le territoire, les façons d’apprendre au cours de ces trajectoires, et sur les dynamiques de connaissances. (…) L’identification de styles d’apprentissage constitue une perspective intéressante pour traiter des apprentissages en situation de travail. Enfin, sur le plan opérationnel, ce travail offre des outils pour structurer un travail d’accompagnement des agriculteurs vers des systèmes de culture innovants. https://pastel.archives-ouvertes.fr/pastel-01002797

Fichier PDF

 

Marie-Noëlle ROBERT-GUILLOT : Apprendre, tenir et reprendre le métier : entre expériences vécues et conception continuée de formation : conseiller les agriculteurs en grandes cultures.
Les pratiques de conseil sont perturbées par la mobilisation de l’agronomie pour inciter à réduire les intrants. Il s’agit de se doter d’un cadre théorique qui permette d’analyser les situations de conseil de conseillers, conjointement avec une méthode pour accompagner la réflexion, dans l’interaction conseillers/formateur. La didactique professionnelle et la sociologie de l’action sont convoquées pour appréhender la situation sociale de développement et la situation de formation comme moyen de la formation. https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01339903

Fichier PDF 

 

Pédagogie

Jean François METRAL : Processus de mobilisation des élèves en formation professionnelle : le cas des étudiants de Brevet de technicien supérieur option industries agroalimentaires.

Nous adoptons une approche par l’activité des étudiants en situation de formation afin de nous démarquer des approches de la « motivation » développées par la psychologie et des approches en termes de « rapport au savoir » développées en sociologie. Nous nous appuyons sur le cadre théorique de l’activité élaboré par Rubinstein (2007) pour développer le concept de mobilisation proposé initialement par Charlot, Bautier et Rochex (1992). Nous avons réalisé un recueil de données de type ethnographique et longitudinal auprès de trois classes d’étudiants inscrits dans une formation de Brevet de Technicien Supérieur en Agroalimentaire dans trois établissements différents… Ces travaux nous amènent à proposer des pistes de réflexion pour penser les questions de l’alternance, de l’orientation et du décrochage scolaire en formation professionnelle.  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01016488

Fichier PDF

 

Philippe VEYRUNES : Formats pédagogiques et configuration de l’activité collective à l’école primaire.

Les formats pédagogiques appartiennent à la culture de la classe et sont transmis et incorporés de manière essentiellement implicite ; ils concernent des modes spécifiques d’organisation de la classe, liés à la forme scolaire, tels le cours dialogué ou le seatwork. Ces formats s’actualisent et se transforment dans des configurations de l’activité collective que les individus s’approprient et qui deviennent, dès lors,  » transparentes  » pour eux. Elles peuvent cependant être étudiées et décrites à partir de l’observation de ces activités individuelles et de leur articulation. Les recherches présentées portent sur quatre configurations de l’activité collective : a) dans le seatwork ; b) dans le cours dialogué ; c) lors de la résolution de problèmes de mathématiques et d) lors de la lecture collective. Les résultats mettent en évidence les engagements typiques des enseignants et des élèves, l’articulation collective de leurs cours d’expérience et les caractéristiques de ces quatre configurations de l’activité collective. Sont en particulier décrits et analysés les conditions de viabilité, les transformations et permanences de l’activité individuelle et collective, le potentiel de transformation que ces configurations offrent pour les élèves et les enseignants, la dynamique et les structures archétypes d’articulation de ces configurations… https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00656079

Fichier PDF

 

Hervé BENOIT : Les impasses actuelles du pédagogique et les enjeux de l’accessibilité face au défi éthique de l’inclusion sociale.

Une étude est menée sur la précarité du statut scolaire de l’élève handicapé accueilli en milieu ordinaire. Les pratiques professionnelles d’intégration le plaçaient sous la menace d’une reconduite en territoire spécialisé ; les pratiques d’inclusion modifient-elles cette situation ? Il s’agit de montrer comment les enseignants peuvent répondre au continuum de diversité des élèves par un continuum d’accessibilité pédagogique. Il y a là des enjeux de représentations professionnelles, de stratégies d’enseignement et d’outilspédagogiques dont l’analyse permet de démythifier ‘l’accueil de la différence’, souvent excessivement dramatisé. https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00958867

Fichier PDF

 

Vanessa REMERY : Développer un discours d’expérience sur le travail : contribution à une analyse des discours et des interactions en situation d’accompagnement à la Validation des Acquis de l’Expérience.

La recherche s’est centrée d’une part, sur les discours d’expérience du candidat et du conseiller, pris isolément du contexte interactionnel dans lequel ils apparaissent. A partir d’une analyse textuelle, discursive et énonciative, nous nous sommes intéressée aux caractéristiques de ces discours pour comprendre l’activité qu’ils supposent du point de vue des acteurs, les expériences qu’ils convoquent et les espaces d’activité fictionnels qu’ils font émerger (l’espace du travail éducatif, l’espace de l’écriture du dossier VAE, l’espace du jury VAE). D’autre part, la recherche s’est centrée sur les interactions entre conseillers et candidats au cours des entretiens d’accompagnement, pour comprendre en quoi l’activité dialogale qu’elles sous-tendent, contribue au développement par le candidat d’un discours d’expérience sur son travail. https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01972661

Fichier PDF

 

Lucie AUSSEL : Évaluer les dispositifs : le cas d’un dispositif de formation de l’enseignement supérieur agricole

L’enjeu de cette thèse est de construire un modèle d’évaluation de dispositif de formation et de le confronter à l’empirie. Nous avons mené une recherche-intervention dans le cadre d’un appel à projets, et réalisé l’évaluation d’une expérimentation sociale ayant les traits d’un dispositif de formation… De plus, nous avons proposé cinq points d’appui : méthodologique, axiologique, heuristique, épistémologique et politique qui renforce la cohérence générale du modèle. Le modèle d’évaluation de dispositif de formation a résisté à l’empirie. https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-01079595/

Fichier PDF

 

 

Innovation

Tiphaine LIU : Les formations à l’innovation entre tradition et rupture

Dans un contexte actuel où l’on parle de marché mondial de l’enseignement supérieur et où le thème de l’innovation est devenu omniprésent dans les objectifs des établissements d’enseignement professionnel, la formation à l’innovation est un enjeu particulièrement stratégique. Notre recherche s’interroge sur la réalisation de cet enseignement dans les établissements. Une formation à l’innovation peut-elle se faire dans le cadre de l’enseignement présent, fruit d’une tradition où l’innovation n’avait pas son statut actuel, ou exige-t-elle une rupture avec cette tradition ? http://www.theses.fr/2018SACLN027

Fichier PDF


Formation et développement professionnel des enseignants.

Laurent FAURE : Co-enseignement et développement professionnel des enseignants en agroéquipements de l’enseignement agricole.

Cette thèse à partir d’articles étudie la circulation des savoirs dans les pratiques d’enseignement et de co-enseignement en sciences et techniques des agroéquipements, au travers de différentes formes d’accompagnement, en situation de classe. L’ancrage théorique articule les pratiques d’enseignement, les savoirs et le développement professionnel. L’approche méthodologique qualitative s’appuie sur la conception et la mise en œuvre d’un dispositif innovant de co-enseignement dans l’enseignement agricole. Les résultats montrent, qu’à partir de processus de réflexivité, une médiation des savoirs professionnels s’engage dans des phases de socialisation professionnelle.
veille-et-analyses.ens-lyon.fr

Fichier PDF

 

 

Numérique

Sandrine JAUFFRED-GOISLARD DE MONSABERT : Savoir en réseau. Introduction de ressources numériques et interactives. Des usages imaginés aux usages observés dans les classes. Quelle transformation des métiers d’enseignants et d’élèves ?

« Notre recherche interroge les éventuelles transformations qui modifient la relation pédagogique lorsque des enseignants introduisent dans leur pratique des ressources numériques et interactives. Nous visons à observer les usages réels, plutôt que les usages attendus par les acteurs, qui se développent à la faveur de cette nouvelle instrumentation des pratiques pédagogiques… L’analyse de notre matériau empirique fait ressortir que, lorsque les ressources pédagogiques sont numériques, la mobilisation des élèves est plus visible. Celle-ci est corrélée à une réorganisation du jeu des acteurs de la classe qui produit des interactions plus riches et une meilleure densité didactique. Cela semble confirmer l’hypothèse des enseignants que les ressources numériques permettent une activité plus attractive. De plus, la production et le partage de nouveaux supports pédagogiques via les réseaux sociaux semblent également participer à l’émergence de collectifs professionnels…. https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01336529

 
Anne-Sophie BELLAIR : Approche sémiotique des formes de résistances liées aux usages des supports numériques dans l’éducation.
A partir du constat que les discours scientifiques se prononcent souvent en faveur de l’intégration du numérique à l’école, allant dans le sens des instructions officielles, nous nous demandons alors pourquoi les différents rapports et enquêtes sur le sujet montrent que les enseignants en ont un usage limité. Nous analysons le décalage observé à partir de deux corpus. Le premier, constitué d’écrits de recherche, nous amène à questionner l’objectivité de ces dernier et à mieux cerner les fondements des périmètres de la recherche en sciences humaines sur le thème du numérique à l’école. Le deuxième corpus s’appuie sur des entretiens effectués avec des enseignants de collège. Loin de résister volontairement à l’usage des TIC en classe, ils expriment d’autres façons de comprendre, percevoir et s’approprier ces supports. Le dispositif ainsi forme autour des TIC révèle une situation plus complexe qu une simple opposition entre une institution coercitive et des enseignants résistants. https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01435946
Taïma del Carmen PEREZ ROSILLO : Un modèle dédié à la conception et l’analyse de ressources numériques visant leur appropriation par les élèves.

Nous proposons un modèle de conception et analyse d’usages de ressources numériques basé sur trois axes théoriques : la Théorie des Situations Didactiques (Brousseau, 1998) La Théorie de la Genèse Instrumentale (Rabardel, 1995) Et la Théorie de l’Activité (Leontiev, 1978 ; Vygotsky, 1978 ; Amigues, 2013). Nous avons construit une méthodologie pour évaluer l’appropriation de ressources numériques nous interrogeant : comment l’appropriation d’une ressource numérique peut-elle être évaluée lors de son usage ? Comment les résultats de l’évaluation de l’appropriation d’une ressource numérique peuvent-ils contribuer à sa réingénierie ? Et comment concevoir et utiliser un modèle de conception et d’analyse de ressources numériques basé sur l’appropriation ? https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01597503

Fichier PDF

 

Adil BOUJIBAR : La motivation des apprenants dans une situation de formation à distance médiatée par un dispositif immersif.

Le concept de « motivation » se distingue par une multitude d’approches et d’études déterminant ses aspects et ses impacts dans le champ des sciences humaines et sociales. Il se présente comme un élément important pour mobiliser le facteur humain et stimuler son niveau de performance. (…) Dès lors, notre thèse se penche sur l’étude du phénomène de la motivation au sein d’un dispositif sociotechnique animé par des avatars… Un apprentissage favorisant la motivation par l’usage des personnages virtuels reproduisant les mouvements et les émotions de l’usager est un nouveau modèle de médiation porteur dans les sciences de l’information et de la communication.Notre thèse est d’avancer un outil de formation à distance qui optimise la communication entre les apprenants et leurs enseignants et développe un cercle d’apprentissage basé sur la motivation. http://www.theses.fr/2017TOUL0018

Fichier PDF

 

Pilotage pédgogique

Hélène VEYRAC,  Sylvie BOC, Sébastien CHALIES : L’activité des chefs d’établissement dans l’appropriation d’une réforme : entre prescription institutionnelle et inquiétudes des enseignants.

L’engagement des chefs d’établissement dans la mise en place de politiques éducatives est de plus en plus renforcé et ce dans de nombreux pays. Ce renforcement, lorsqu’il n’est guère accompagné d’aménagements, par exemple en termes de marges de manœuvre dans leur activité, confronte les chefs d’établissement à une situation complexe et par nature paradoxale : être parti prenante de la mise en place de la réforme sans en avoir réellement les moyens. Dans le cadre de ce chapitre, l’analyse de l’activité de chefs d’établissement permet de mettre en exergue ce type de situation. A partir d’observations vidéoscopées, l’activité dialogique de ces chefs d’établissement est examinée à partir de situations de travail qui mettent en jeu une possible appropriation d’une réforme éducative par les enseignants… https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01953558

Fichier PDF