L’innovation pédagogique dans l’enseignement agricole, interview de Michel Lévêque

 

Michel Lévêque, sous directeur des politiques de formation et d’éducation à la DGER, est cette semaine l’invité du MAAG.

 

 

 

Il répond lors de cette vidéo à trois questions principales :

  • Qu’est-ce que l’innovation pédagogique ?
  • En quoi l’innovation pédagogique est-elle d’actualité ?
  • Quelle place pour le numérique dans l’innovation pédagogique ?

 

Consulter également l’article complet sur l’innovation pédagogique dans l’enseignement agricole sur Chlorofil.fr

 

 

 

 

 

 

 

plan-du-site




EDAP : Expérimentation et Démonstration en AQUAPONIE à vocation Pédagogique

Aujourd’hui une des problématiques majeures des exploitations aquacoles est de traiter, voire de valoriser les effluents d’élevage. Cette démarche vise à une réduction des intrants et prélèvements d’eau, à une limitation des impacts et au maintien de la biodiversité.

C’est dans ce contexte que depuis 2013, l’équipe Aquaculture du LP de Guérande « Olivier GUICHARD » a développé une unité nommée : EDAP : Expérimentation et Démonstration Aquaponique à vocation Pédagogique.

L’aquaponie consiste à traiter et valoriser les effluents aquacoles par des cultures végétales associées. Ce système associe des poissons à d’autres cultures en hydroponie (légumes) et permet de limiter les prélèvements d’eau par un recyclage permanent.

 

Pour découvrir la fiche compète du Lycée de Guérande

 

 

 




25 enseignants européens réunis pour construire un parcours de mobilité internationale

L’ouverture à l’international est une composante des spécificités de l’enseignement agricole.

C’est dans ce contexte que 25 enseignants venus de 5 pays européens (Belgique, Bulgarie, Espagne, France et Irlande) vont se retrouver à Orléans du 16 au 20 novembre 2015 pour mettre en œuvre un projet européen Erasmus +, le projet QUAKE « Qualification Knowledge ECVET ».

 

QUAKE « Qualification Knowledge ECVET » : de la conception pour les apprenants, à la professionnalisation pour les enseignants.

Le projet QUAKE d’une durée de 3 ans vise à expérimenter la mise en place des ECVET dans les systèmes de formation professionnelle au niveau européen et à construire un parcours de mobilité internationale pour les jeunes.

La première étape du projet a consisté à réaliser un état des lieux croisé pour avoir une image du niveau de connaissance du système européen des ECVET dans les 5 pays partenaires afin d’en déduire les besoins de formation des personnels de la communauté éducative

Au regard des enjeux en termes de développement des mobilités pédagogiques et de reconnaissance des acquis, les ECVET font leur apparition au travers d’expérimentations dans le contenu des formations et d’outils de valorisation de cette mobilité et des compétences acquises.

Une deuxième étape consiste à identifier les besoins en compétence ECVET et de définir le profil du « référent ECVET mobilité » en établissement.

Le regroupement orléanais permettra :

  • de travailler sur la professionnalisation des enseignants
  • en partenariat avec les professionnels de la filière, de réaliser l’ingénierie pédagogique pour la mise en place des ECVET en Bac Pro Aménagements Paysagers.
  • de définir les modalités d’évaluation de la reconnaissance des acquis d’apprentissage.

 

 

 

 

Pour en savoir + sur le séminaire QUAKE de novembre 2015,

Contact : gilles.tatin@educagri.fr

 

 

 

 

 

 

plan-du-site




Comment favoriser un débat constructif entre élèves sur la question controversée du loup ?

Les nouvelles orientations politiques du Ministère de l’Agriculture promeuvent l’agro-écologie et invitent les établissements d’enseignement agricole à développer des innovations dans le champ de « l’éduquer à produire autrement ». Le dialogue qu’elles proposent entre la protection de l’environnement et les enjeux liés à la production est parfois à la source de tensions et de conflits entre les acteurs concernés. Les dégâts générés par le loup dans les systèmes pastoraux des Hautes-Alpes ont ainsi donné lieu à des débats houleux et des manifestations parfois violentes sur le territoire du lycée agricole. Ces débats ont diffusé dans l’établissement conduisant parfois les élèves à des prises de position marquées soit en faveur, soit contre le loup, sans qu’un véritable dialogue soit initié.

En s’appuyant sur sur les fondements de la didactique des questions socialement vives (questions qui font l’objet de vifs débats dans le monde scientifique, dans la société et dont les élèves sont généralement informés) et sur une approche d’apprentissage coopératif, la méthode dite CLIM (Cooperative Learning In Multiculturality) l’équipe enseignante a réussi à apaiser les tensions et à développer l’esprit critique des élèves.

 

Voir la fiche complète,
avec ce témoignage vidéo de 13 minutes qui donne la parole aux élèves et à l’équipe pédagogique.

 

 

 

 

 

plan-du-site




Une collection d’exercices interactifs, simulations en ligne et jeux sérieux

Le réseau des établissements agricoles publics de Rhône – Alpes propose sur son site internet un annuaire de jeux sérieux, de simulations et d’exercices interactifs.

Ces outil sen ligne sont classés par rubriques (matières d’enseignement)

Également une brique « moteurs de recherche » recensant les moteurs spécialisés qui permettent de repérer rapidement d’autres exercices interactifs et simulations en ligne.

A découvrir sur le site eaprhonealpes.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

plan-du-site




A la MFR de Condé sur Vire, rendre les apprenants actifs avec les Google Apps

L’Université de Caen Normandie et la Région Basse-Normandie se sont associées pour organiser les Journées Innovations Pédagogiques Normandes les 7 et 8 juillet 2015 à l’ESPE de Caen. Cet évènement, organisé par le Centre d’Enseignement Multimédia Universitaire (CEMU), l’école supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) et Communotic a été dédié aux nouvelles formes d’apprentissage induites par le numérique.

Pour cette journée les MFR de Basse-Normandie ont été sollicitées pour intervenir, et c’est Eloïse Osmond, formatrice à la MFR de Condé sur Vire qui a pu présenter son travail réalisé sur l’intégration des outils numériques dans les pratiques pédagogiques auprès des élèves des classes de Bac Pro Agroéquipement. Eloïse Osmond a également été choisie pour expérimenter la future plateforme pédagogique des Maisons familiales rurales : W-@lter.mfr

Découvrez le témoignage vidéo d’Eloïse Osmond sur www.canal-u.tv/video

Dv5vBEe0IWPT_fBPkBRmPjl72eJkfbmt4t8yenImKBVvK0kTmF0xjctABnaLJIm9

 

Pour découvrir l’ensemble des interventions des Journées Innovations Pédagogiques Normandes des 7 et 8 juillet 2015

 

 

 

 

plan-du-site




SIMUL’COP21 NORMANDIE : un « jeu sérieux » pour éduquer au changement climatique

Pour préparer l’accueil de la conférence des parties de Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique (COP21) qui se tiendra à Paris en décembre 2015, l’enseignement agricole technique (DRAAF) et supérieur (ESITPA) de Haute-Normandie ont organisé, le mardi 21 avril 2015 dans l’hémicycle du Conseil Régional, une journée de simulation interactive (serious game) sur le climat « SIMUL’COP21 NORMANDIE » en partenariat avec l’association CLIMATES et le journal GLOBULES.

Dans ce lieu emblématique de l’exercice de la citoyenneté, la simulation a mobilisé 70 jeunes « diplomates » répartis en 12 délégations étatiques « pays », 2 délégations non étatiques représentantes de la société civile (entreprises pétrolières et ONG environnementales) et une délégation de journalistes. Ils font partie de la génération qui devra nécessairement s’engager et trouver des solutions pour relever le défi du changement climatique afin de préserver l’avenir de l’humanité.

 

Découvrir le détail de cette manifestation sur la revue Globule

Ainsi que le clip vidéo de la simulation interactive sur le climat SIMUL’COP21 NORMANDIE, sur webtv.agriculture.gouv.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

plan-du-site




Une rentrée qui fait la part belle à l’innovation pédagogique

Le dossier de rentrée 2015 de l’enseignement agricole est paru et est accessible sur chlorofil.fr

Ce dossier présente, entre autre, les priorités de l’année 2015 – 2016, avec la montée en puissance du plan « Enseigner à produire autrement » et le soutien à l’innovation pédagogique et au numérique éducatif.

A consulter également la note de service DGER/SDEDC/2015-631 publiée le 23-07-2015 qui diffuse les orientations et les instructions relatives à la préparation de la rentrée scolaire 2015 – 2016 et qui présente le projet global de dynamisation et de valorisation de l’innovation pédagogique.

Cela s’inscrit dans le « Plan de dynamisation et de valorisation de l’innovation pédagogique dans l’enseignement agricole », qui se décline en quatre volets :

  • Volet 1 : Impulser et animer une politique d’innovation pédagogique dans l’enseignement agricole :
  • Volet 2 : Favoriser, accompagner et diffuser des actions innovantes émergentes :
  • Volet 3 : Encourager l’innovation pédagogique dans le cadre des réformes en cours.
  • Volet 4 : Mieux intégrer les possibilités ouvertes par le numérique éducatif dans la réussite des apprenants.

A consulter sur chlorofil.fr




« Permis de Produire » : un jeu pédagogique conçu par le réseau F2A pour mieux maîtriser la production agroalimentaire.

Pour se former sérieusement sans se prendre au sérieux !

Le traitement des dysfonctionnements en atelier de production agroalimentaire est un sujet complexe car il fait appel à un ensemble de connaissances qu’il est nécessaire d’intégrer. Le jeu « Permis de Produire» permet l’entraînement des compétences en résolvant à plusieurs reprises différentes situations, tout en maintenant l’intérêt des participants. Il s’appuie sur des situations de dysfonctionnement fictives mais représentatives de situations réelles.

Il vise à entrainer les participants à avoir une vision globale d’un atelier de production. Son objectif pédagogique est d’amener les participants à être capable de repérer les 4 dimensions à prendre en compte dans la résolution d’un dysfonctionnement lors de la production d’aliments : Production, Maintenance, Sécurité et HQE (Hygiène-Qualité-Environnement).

Il est constitué d’un plateau de jeu représentant la progression d’une production par un empilage de palettes. Les équipes progressent sur un plateau de jeu, en réagissant à des situations de dysfonctionnements de différents niveaux de difficultés. Il se joue de 4 à 12 joueurs répartis en 2 à 3 équipes de 2 à 4 joueurs.

L’équipe gagnante est la première arrivée en fin de production (Analogie avec un objectif de délai et de quantité produite). La vitesse d’avancement sur le plateau dépend de la qualité des réponses apportées.

Un jeu testé et approuvé par différents publics

Ce jeu est destiné à des étudiants, apprentis ou adultes en formation sur les métiers de la production agroalimentaire, tels que conducteur(trice) de machines, de lignes, de process et superviseur(se) de production (fabrication / conditionnement). Il s’agit de formations de niveaux III ou IV, par exemple de type Brevet Professionnel Industrie Agroalimentaire, Bac Pro Bio Industrie de Transformation, BTSA Sciences et Technologie des Aliments ou Certificats de Qualification Professionnelle.

Le jeu a été imaginé par quatre formateurs expérimentés membres du réseau F2A, qui interviennent régulièrement auprès de salariés des Industries Alimentaires et il a été testé auprès de différents publics : salariés en fin de formation de CQP conducteur de ligne et responsable d’équipe et jeunes en formation initiale en BTSA, option Sciences et Technologies des Aliments en 1° et 2° années. Les participants ont témoigné du plaisir qu’ils avaient eu à se former de cette manière, ils ont souligné l’intérêt de ce jeu par rapport aux situations réelles rencontrées et ils ont apprécié les échanges générés par le jeu sur les différentes expériences professionnelles entre participants.

Un projet dans le cadre des activités du réseau F2A.

Le jeu pédagogique « Permis de Produire »  est le premier jeu produit par le réseau F2A qui regroupe 45 établissements publics agricoles développant des formations en agroalimentaire.

Après un appel à proposition auprès des établissements membres du réseau, quatre journées de formation-actions animées par une spécialiste de jeux pédagogiques ont été organisées par le réseau. Neuf formateurs du réseau y ont participé et ont conçu 3 prototypes de jeux qui ont été ensuite testés. « Permis de Produire » est le premier jeu à faire l’objet d’une édition professionnelle. Il a été mis à disposition des établissements membres du réseau le 25 mars 2015, lors du séminaire annuel du réseau à Marmilhat et il sera prochainement disponible sur le catalogue en ligne du site d’Educagri Editions (lien : http://editions.educagri.fr/fr/).

La fin de partie n’est pas sifflée !

Un partage des retours d’expériences avec les formateurs et enseignants utilisateurs du jeu est prévu pour fin 2015 : la partie continue pour les membres du réseau F2A !

F2A_Logo_coulContact : Irène Allais, animatrice du réseau F2A.
irene.allais@educagri.fr 04 73 83 72 07
www.preference-formations.fr

Retrouvez cette fiche avec quelques documents explicatifs ici.

 

 

 

plan-du-site




Le blaireau pour apprendre la nature.

L’enseignement d’exploration d’éducation à l’environnement (EATDD) au programme cette année de la classe de seconde GT du lycée Henri Queuille de Neuvic a mis en lumière un animal encore méconnu de nos campagnes, le blaireau.

Le blaireau est une espèce sauvage qui a souffert de la lutte contre la rage dans les années 70 à 80 et qui est aujourd’hui chassée pour juguler les dégâts sur les cultures ou sur les infrastructures et les risques d’épidémie. Pour ses détracteurs, cette espèce sauvage doit rester à l’écart de l’homme pour ne pas entraver ses activités, c’est un nuisible qu’il faut réguler. Cette posture qui consiste à opposer la nature et l’homme mérite d’être questionnée surtout chez des élèves qui se destinent à travailler dans la nature.

 

Lire la description complète de cette action…

 

 

Plan du site