Liste des actions

Valoriser les stages des Bac pro CGEA et des BTS Acse sur l’exploitation agricole du lycée de Fontaines

LEGTA de Fontaines, Bourgogne-Franche-Comté

10 La Platière

 71150 Fontaines

Tél : 0385478282
Site web : http://www.epl-fontaines.fr/
Responsable : Pierre BOTHERON ,
Rédacteur de la fiche : Joris Deville/Sonia Dessertprit, coordo BTS Acse, enseignant gestion de l’entreprise. Référent régional EPA
, joris.deville@educagri.fr

DESCRIPTION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

À l’origine de ce projet
Le constat de départ est une sous-valorisation des stages effectués par les apprenants en Bac Pro CGEA voie scolaire et BTS ACSE du point de vue pédagogique, le moment de formation n’était pas lui-même mis en valeur dans la formation et le parcours individuel des élèves (individualisation). En effet, ces stages sont un temps d’apprentissage des gestes professionnels mais ne s’insèrent pas dans un déroulé pédagogique précis, de plus leur analyse reste insuffisante, que ce soit dans un module de formation ou dans un atelier type « retour sur expérience ».

Le contexte national aide aussi à cette action, c’est-à-dire la réforme du BTS ACSE à la rentrée 2014 et réforme du BAC PRO pour la rentrée 2017, qui offrent le moment opportun pour reconfigurer les rubans des formations.

Les finalités, les bénéfices attendus, les objectifs.
Sur les modalités de stage en elles-mêmes (déroulé, tâches effectuées), peu de de changements sont attendus en BAC pro ; en BTS, il y a de la part des différentes équipes la volonté de renforcer les volets « analyses de l’exploitation et des tâches effectuées » et « communication », en lien avec le référentiel professionnel du diplôme et son référentiel de formation (modules M54 et M56).

L’objectif général est bien d’utiliser les activités réalisées sur l’exploitation comme support de cours dans divers modules (techniques, gestion, réglementaire etc.), de faire prendre du recul aux apprenants concernant le stage effectué et de les préparer à présenter, restituer les activités qu’ils ont réalisées lors de leur stage.

L’objectif est aussi de faire réfléchir les apprenants autour du pilotage stratégique d’une entreprise agricole, en lien avec les finalités des dirigeants et le contexte interne (ex : gestion de la main d’œuvre) et externe (cours et marchés, PAC, etc.)

Les acteurs internes et les partenaires
Différentes personnes sont associées au projet :

  • Le DEA de Fontaines, les trois salariés de Fontaines liés à la production, le proviseur adjoint du lycée, le directeur adjoint de l’EPL en charge du développement, les différents enseignants et formateurs intervenants dans les filières concernées.
  • Public d’apprenants

L’organisation, le pilotage et les partenariats
Ce projet pédagogique est mené en interne dans le lycée, sans comité de pilotage « officiel » mais il s’inscrit dans la progression pédagogique des filières ACSE et BAC PRO. Les enseignants plus particulièrement impliqués dans la conception du projet, également coordonnateurs des filières, souhaitent mettre en avant la volonté de travailler en inter-filière.

Le projet s’appuie aussi sur un  projet CASDAR TAE ainsi que le tiers temps de l’enseignant concerné autour de la transition agroécologique ; il faut aussi souligner le rôle du directeur adjoint chargé du développement.

Il s’inscrit dans le cadre du programme régional (BFC) et national EAPA. Bien sûr, c’est un élément à part entière du projet d’établissement et du projet d’exploitation.

Le cadre d’action de ce projet
Le projet a été initié en interne suite au constat d’une sous-utilisation des stages et dans l’objectif de mettre du liant dans le fonctionnement de l’EPL entre l’exploitation de fontaines et les autres centres.

Cette action s’inscrit dans le cadre d’un  projet Casdar TAE sur une démarche de transition agro-écologique et pédagogique autour d’un système de polyculture-élevage porté par l’établissement et dans le cadre du programme régional enseigner à produire autrement. Le titre du Casdar TAE est : « Faire de son exploitation “un laboratoire de la transition agro-écologique en polyculture élevage” . Voir la présentation sur le site adt.educagri.fr

La structure accompagnatrice de ce projet
L’entrée de l’équipe pédagogique du bac pro CGEA de Fontaines en septembre 2017 dans le projet PEPEITA-CGEA doit permettre de consolider le  projet de valorisation des stages notamment par les temps d’alternance.

Pepieta-Cgea  est une expérimentation visant le développement des Pratiques pédagogique en équipes pluridisciplinaire pour enseigner à produire autrement en bac pro CGEA. Cette formation-action est conduite par les établissements du  Dispositif National d’Appui à la demande de la DGER-MAA  / Sous-direction des politiques de formation et d’éducation auprès de 15 équipes pédagogiques d’EPLEFPA

Les moyens mobilisés pour la conduite du projet
Ce projet s’appuie donc sur un temps de travail « bénévole » mais qui s’inscrit dans le cadre des missions pédagogiques (réflexions autour des pratiques et des innovations), à la fois pour les enseignants, le DEA, les salariés etc.

Il faut toutefois s’entendre sur le mot « innovation » : est-ce qu’on parle d’innovation au sens large, dans l’absolu, ou de l’innovation au sein du fonctionnement de l’établissement :ce qui est « innovant » chez nous ne l’est peut-être pas ailleurs et inversement. Ici, nous nous plaçons bien dans le sens d’un projet innovant dans le fonctionnement de notre établissement.

Les grandes étapes du projet

  • 2015/2016 : diagnostic sur la valorisation des stages des Bac pro CGEA et BTS Acse
  • 2016/2017 mise en place de nouveaux attendus pédagogiques avec pour les bacs pro la rédaction  par les élèves de fiches d’activité décrivant une situation vécue lors de leur mini stage et la  mise en place ainsi qu’un classeur « journal de bord ».  et pour les BTS la refonte des objectifs du stage (en lien avec le M56) et valorisé par une  restitution lors de la réunion hebdomadaire de l’exploitation le lundi matin
  • 2017/2018 : bilan de l’action et améliorations : évolution des modalités pédagogiques, redéfinition des activités demandées qui sont également mieux ciblées et choisies afin d’être valorisées en cours, évolution du suivi et des supports utilisés pour le suivi et la formalisation des rendus.  par les élèves de la construction des supports l’utilisation de ces supports a été effectuée et révèle qu’ils sont insuffisamment utilisés.

Les facteurs facilitant la conduite du projet
Le travail demandé, notamment dans sa dimension inter filière, est possible grâce à la bonne entente entre les équipes pédagogiques, et par le fait que les personnes sont intégrées dans plusieurs filières. La présence d’un site de travail unique renforce ce lien, tout comme la proximité de l’exploitation.

Le soutien de l’équipe de direction du lycée et son investissement dans le projet est nécessaire pour sa réussite. En ce sens, la remise à jour des réunions de concertation entre les équipes est un catalyseur important.

Enfin, en fonction des promotions et des individualités, notons un réel intérêt de la part des apprenants pour cette démarche.

Les difficultés rencontrées dans la conduite du projet
Le facteur le plus pénalisant est au niveau des rendus des apprenants, qui ne correspondent pas à la demande, au niveau des exigences de la formation. Cela peut traduire plusieurs problèmes liés et à corriger, qui s’expliquent par des difficultés organisationnelles et de charge de travail sur l’EA, au détriment du suivi pédagogique. Notons un certain décalage entre les attentes et les activités concrètement réalisées lors des stages. De plus, au niveau pédagogique, il n’y a pas de temps prévu pour la restitution, le retour d’expérience, dans le bac pro par voie scolaire, ce qui limite cette action.

On peut aussi noter que ce travail nécessite un temps important notamment dans l’échange entre les équipes (DEA, salariés, enseignants, stagiaires).

La concertation entre les stagiaires BAC PRO et BTS, voulue par les équipes, n’a pas lieu dans les faits.

Les évaluation(s) / les indicateurs du déroulement du projet
Rendus écrits et présentations orales des apprenants, en classe  pour les Bac pro CGEA et  en réunion d’exploitation chaque lundi matin pour les BTS ACSE

Les nouvelles pratiques mises en œuvre
Le projet a permis de reconcevoir les activités pédagogiques réalisées sur l’exploitation avec les différentes parties prenantes : les enseignants sont mobilisés dans la préparation,  le suivi et la valorisation du stage. De plus, depuis septembre 2016, un rendez vous hebdomadaire est pris entre l’équipe de Direction, les salariés de l’exploitation, les enseignants et les formateurs et l’étudiant de BTS qui vient d’effectuer sa semaine  de mini-stage  pour présenter les activités passées et à venir. Ce temps institué permet une appropriation pédagogique progressive de l’exploitation. Il  est aussi l’occasion pour l’équipe de l’exploitation de  s’interroger sur les pratiques agricoles « routinières »  et leur impact agri-environnemental et économique et de faire des choix dans l’orientation de l’exploitation sur la base d’une réflexion  collective.

L’innovation dans notre action
Le plus important est la création d’un lien entre les différentes filières, avec la volonté commune de faire prendre du recul aux apprenants sur les stages réalisés en exploitation agricole.

Les piliers de votre innovation

  • Travail d’équipe intra-filière et inter-filières.
  • Travail entre les équipes de l’EPL (enseignants, direction, exploitation)

Les documents et les outils associés à ces nouvelles pratiques
Voir la présentation de la fiche-action du Casdar – « reconstruction des stages effectués par les apprenants sur les EA de l’EPLEFPA de Fontaines Sud-Bourgogne » (fichier ci-dessous).

 

FICHIERS A TELECHARGER

Descriptif : Fiche action CASDAR
FA_Stage_EA_2017.pdf

VIDEOS

 

Mots-clés : Agroécologie, Exploitation agricole, halle, atelier, Motivation, engagement, Territoire

Voie de formation : Formation initiale
Niveau de formation : IV (Bac pro, Bac général), III (BTS)
Initiative du dispositif : Locale
Structure d’appui : Etablissement National d’Appui
Référent : Thierry Clabaut ,thierry.clabaut@educagri.fr

Etat de l’action : Terminée
Nature de l’action : Innovation

 

COMMENTAIRES

Aucune entrée trouvée

Ajouter un commentaire