Liste des actions

Au LPA de Dunkerque, grâce à la médiation par les pairs, nos élèves développent de nouvelles compétences sociales

Lycée professionnel agricole de Dunkerque / EPLEFPA des Flandres, Hauts-de-France

1972, rue de Leffrinckoucke

 59240 Dunkerque

Tél : 0328588030
Site web : http://lycee-agricole-dunkerque.savoirsnumeriques5962.fr/
Responsable : Matthieu Prévost , matthieu.prevost@educagri.fr
Rédacteur de la fiche : Magali Follé, Enseignante
, magali.folle@educagri.fr

DESCRIPTION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

La « Médiation par les pairs » est un dispositif expérimenté par Supagro Florac depuis deux ans dans l’enseignement agricole public qui vise à former les apprenants et les adultes de la communauté éducative à la gestion de conflits et aux techniques de médiation.

Autour d’une cellule composée d’élèves et d’adultes accompagnés pendant plusieurs mois par la médiatrice professionnelle E. Collard, nous faisons le pari de pérenniser cette expérience en permettant à nos élèves médiateurs, acteurs volontaires et bienveillants, d’être avec nous les gardiens d’une atmosphère de « bien-vivre ensemble » au lycée.

Cet engagement individuel est une chance pour eux de développer une compétence sociale qui n’est inscrite dans aucun référentiel. Cette compétence dont nous travaillons à la reconnaissance, nos élèves la valorisent d’abord au sein de l’établissement en se montrant plus à l’écoute et en apportant une réponse raisonnable et sereine aux conflits qui peuvent exister dans la cour de récré. Dans leur vie privée autant que dans le monde professionnel, dans l’exercice quotidien de leur citoyenneté, les jeunes s’arment d’une qualité qui leur sera toujours nécessaire dans leurs rapports interpersonnels.

 

La description d’un projet D’un extrême… … à l’autre Votre situation
Origine Le projet est à l’initiative de quelques personnes dans l’établissement Le projet est à l’initiative d’un projet européen ou international Nous avons répondu à l’appel d’offre « élèves médiateurs dans l’enseignement agricole » lancé par SupAgro Florac et après avoir été sélectionné, nous avons démarré l’expérimentation à la rentrée 2014.
Pilotage et gouvernance Le projet est piloté uniquement dans et par l’établissement Le projet est piloté par un acteur institutionnel (DRAAF, DGER…) Une convention a été signée entre nos deux établissements.

Notre équipe a été accompagnée pendant 2 ans par une médiatrice professionnelle et deux formateurs de SupAgro.

Depuis, nous investissons largement les espaces d’autonomie des référentiels et contribuons à diffuser la médiation par les pairs.

Contexte Le projet est conduit dans un contexte local, d’établissement, de centre, de site… Le projet est conduit sur plusieurs établissements au niveau national… Le projet a été mis en place grâce à une petite équipe très volontaire qui avait envie de travailler sur la question du bien vivre ensemble et sur la transmission de valeurs bienveillantes.
Reconnaissance Le projet est présenté aux instances de l’établissement (Conseil d’administration, CEF, conseil de centre, de perfectionnement, d’exploitation…). Le projet est reconnu par des instances nationales ou internationales (laboratoires de recherche, fédérations professionnelles, ministères, ONG…). Le projet a, dès le début, été présenté aux différentes instances de l’établissement et de manière plus informelle à tous les membres de la communauté éducative en amont. Nous avons veillé, à chaque fois, à informer et à rendre visible les avancées de l’expérimentation aux usagers de l’établissement (élèves, personnels, parents, professionnels)

Le projet a naturellement trouvé sa place dans notre projet d’établissement et s’inscrit par ailleurs dans le projet régional de l’enseignement agricole (politique « climat scolaire »).

Finalité Le projet vise un but précis et délimité. Le but du projet est très concret et bien défini. Le projet est assez large. Il vise une innovation sociale, conforme à des valeurs. Le projet sert de base à des applications ultérieures. A partir d’une expérience qui relève du développement personnel, on construit avec nos apprenants des compétences sociales et professionnelles.

Permettre aux élèves d’être acteur dans l’établissement et acquérir une certaine expertise dans le domaine de la gestion des conflits.

Orientation Le projet est orienté vers l’apprenant et va directement améliorer les réussites éducatives, scolaires, sociales, professionnelles… Le projet est orienté vers l’équipe éducative, une nouvelle organisation, des changements dans le métier d’enseignant… (ces changements étant bien sûr au service d’une meilleure réussite de l’apprenant). Ce projet est au bénéfice des élèves en premier lieu, mais en apportant des améliorations à l’environnement de vie scolaire nous avons naturellement remarqué les impacts positifs sur les autres usagers et l’organisation de l’établissement en général.

La réflexion sur le métier d’enseignant induite par ce dispositif, invite les professeurs / éducateurs à évoluer dans leur posture (notamment lors de l’animation d’ateliers), à travailler différemment en équipe en favorisant la coopération entre services, à renforcer le sentiment d’appartenance à une communauté respectueuse de valeurs partagées où chacun peut s’épanouir.

Avancement Le projet est émergent, il va débuter… Le projet est achevé, les innovations sont maintenant mises en œuvre couramment dans l’établissement. La phase d’expérimentation s’est achevée en fin d’année scolaire 2015-2016. Depuis, nous assurons la pérennisation du dispositif dans l’établissement et étoffons nos outils.

Le résultat positif de cette démarche nous engage également à accompagner d’autres équipes éducatives en région Hauts de France qui souhaitent mettre en œuvre la médiation par les pairs.

Lien au travail Le projet n’a pas de lien avec le monde professionnel, les activités lors des stages en entreprise… Le projet est uniquement centré sur le travail, l’activité professionnelle, l’insertion professionnelle… Le projet vise à développer des compétences sociales et relationnelles chez nos élèves. Toutefois cet acquis essentiel ne se limite pas à l’environnement scolaire (vie personnelle et professionnelle).

Nous avons commencé à travailler avec des chefs d’entreprises pour mettre en valeur cet atout dans le profil des futurs professionnels.

Collectif Le projet concerne un très petit groupe dans l’établissement Le projet concerne des collectifs importants répartis sur tout le territoire national. Le projet est complètement transversal.

Tous les élèves de l’établissement sont formés à la gestion des conflits dans le cadre d’ateliers co-animés par toute personne de la communauté éducative qui en a l’envie.

Il existe, dans l’établissement, une vraie bienveillance de la part de la communauté éducative en ce qui concerne la médiation par les pairs. Cela facilite énormément la mise en place des différents ateliers mais donne aussi du poids à l’action de nos médiateurs volontaires.

Rupture

Degré de changement

Le projet vise un changement pas à pas, une amélioration progressive. Il relève en ce sens d’une innovation incrémentale. Le projet peut être vu comme une innovation de rupture, c’est-à-dire un changement radical par rapport aux pratiques antérieures. Le projet participe entièrement au bon climat scolaire qui règne dans notre établissement.

Etre formé à la gestion des conflits permet d’en limiter le nombre et l’importance des conflits.

De plus, les élèves médiateurs ont une action efficace et de proximité sur toutes les petites perturbations dont nous n’avions la plupart du temps pas connaissance.

Technologie Le projet ne mobilise pas de technologies particulières, comme par exemple des outils numériques, des installations techniques… Le projet est centré sur le développement et l’usage de technologies. Le projet ne mobilise aucune technologie particulière.

Seul le contenu de nos ateliers est partagé sur notre ENT

 

La médiation par les pairs est un dispositif innovant dans la forme autant que dans sa finalité. Il est bénéfique à l’individu autant qu’à l’organisation scolaire :

  • Diminue le nombre de conflits au sein de l’établissement, permet de porter une attention permanente sur la qualité du climat scolaire
    Dynamique qui s’intéresse à l’épanouissement individuel et collectif des jeunes
  • Plus-value à la formation, révélateur de compétences sociales
  • Favorise l’évolution des pratiques éducatives ainsi que les relations enseignants-élèves
  • Facilite l’échange et la coopération entre les adultes d’une même communauté éducative
  • Contribuer à la prévention des risques psycho-sociaux au sein de la communauté éducative

 

La démarche de médiation par les pairs (formation des usagers, animation du dispositif, etc) provoque en douceur des évolutions dans les rapports interpersonnels et génère plaisir et satisfaction chez ceux qui y adhèrent… des indicateurs de réussite rarement exprimés.

 

VIDEOS

 

Mots-clés : Autonomie, Décrochage Ancrochage, Vie scolaire

Voie de formation : Formation initiale
Niveau de formation : IV (Bac pro, Bac général)
Initiative du dispositif : Locale
Structure d’appui : Etablissement National d’Appui
Référent : Christophe DEMPIERRE ,christophe.dempierre@agriculture.gouv.fr

Etat de l’action : En cours
Nature de l’action : Innovation
Etablissement National d’Appui : MontpellierSup Agro

 

COMMENTAIRES

Aucune entrée trouvée

Ajouter un commentaire