Liste des actions

« J’apprends l’anglais viticole autrement  » au lycée viticole d’Orange.

Lycée Viticole d’Orange, Provence-Alpes-Côte-d’Azur

2260 route du Grès

 84100 Orange

Tél : 0490514800
Site web : https://www.eplorange.com/
Responsable : Pascal Buron , pascal.buron@educagri.fr
Rédacteur de la fiche : Elvire Finance, Enseignante
, elvire.finance@educagri.fr

DESCRIPTION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

1. L’origine du projet

Au Lycée Viticole d’Orange, l’enseignement de l’anglais en Bac Pro Conseil Vente section européenne ne motive pas les élèves. Plus généralement parlant, certains apprenants manquent de connaissances sur le monde du vin en anglais, ne disposent pas de certaines bases pour éventuellement préparer un stage à l’étranger et surtout, ne sont pas suffisamment confrontés à des situations professionnelles significatives et diversifiées en anglais (brièveté du salon des Vins d’Orange, absence de séjour en immersion, rareté des concours européens ou difficultés ponctuelles de financement de mobilités européennes …) qui développeraient leur motivation, autonomie ou leur confiance en eux. Il en va de même pour notre LV2 espagnol. Par rapport à certains collègues anglais, allemands, autrichiens ou italiens du réseau européen des lycées viticoles, qui ont des apprenants excellents en anglais, le Lycée peine à faire atteindre le niveau européen un bon niveau B1 à ses Bac Pro ou STAV et le niveau B2 à ses apprenants, ce qui peut poser problème pour leur futur professionnel, en Licence Pro, à l’étranger ou sur leur lieu de travail, s’ils sont en contact avec des touristes anglophones dans une région aussi prisée que l’est le Vaucluse et la PACA.

Inter Rhône, le centre d’expérimentation sur les vins rhodaniens, notre voisin, est conscient de leur niveau insuffisant et de l’inadéquation entre le peu d’heures de langues et les objectifs à atteindre, et a souhaité professionnaliser de futurs vignerons en langues en finançant des heures de formation, d’ingénierie et des mobilités en rapport avec l’anglais. Leur plateforme Rhonexchange, http://www.rhonexchange.com/, permet chaque année à quelques étudiants qui ont fini leur BTS à Orange de partir en Australie, Californie ou ailleurs chez des vignerons qui cultivent de par le monde des cépages rhodaniens.

Ce projet, également financé par la DRAF PACA, s’inscrit pleinement dans les trois axes de notre projet d’établissement de l’EPL, pour renforcer le bine être des apprenants, le rayonnement sur son territoire et à l’international de l’EPL et consolider ce pôle de compétences vitivinicole. Il constitue la fiche action 1.4.4 : « Apprendre l’anglais autrement » et regroupe 5 enseignantes de langues et DELE dont la pilote, Elvire Finance.

En permettant aux élèves motivés issus de toutes classes, du Bac Pro au BTS, d’approfondir de façon ludique ou plus individualisée leurs bases en anglais, en binômes, ateliers de jeux sérieux, travail individualisé devant l’ordinateur, cette initiative s’inscrit

dans une démarche d’expérimentation de certaines techniques pédagogiques de tutorat ou d’animation et cherche articuler, sans doublon avec les langues enseignées en classe, un apprentissage lexical technique ou professionnel plus ludique, une approche de l’évaluation par compétences et pratique qui peut nécessiter un recours à l’anglais dans un contexte franco-anglais ou européen. Depuis l’an dernier, une moyenne de 12 à 15 élèves suit 1h30 de club tous les mardis soirs entre 17h30 et 19h00 sur la base du volontariat, avec l’aval de leurs parents. Le volume total de ces heures de face à face s’élève à environ 40h/année.

En ce qui concerne le club d’espagnol il permet, pendant une quinzaine d’heures année, à environ 5 à 8 élèves de 2nde Pro ou 2nde GT de revoir leurs bases en espagnol et de préparer à un stage professionnel au Chili. Le volet viticole est inclus dans la création d’activités ludiques et l’expérimentation de quelques jeux sérieux.

Pour l’année 2017-2018, la répartition des heures s’est effectuée comme suit :

  • Finance Elvire : 3 h en Wine Championships + 40h de club anglais Rhonexchange
  • Bonder Chantal : 6 h en Wine Championships
  • Rodriguez-Lovelle Begona : 12 h en club d’espagnol
  • Marin Valérie : 8h en Wine Championships

Les finalités, les bénéfices attendus, les objectifs.

Nous souhaitons :

  • remotiver les élèves par des jeux sérieux en anglais œnologique, viticole et en géographie viticole
  • travailler davantage par ateliers de compétences et mettre en pratique dans un contexte transversal des connaissances sur la gestion de petits groupes, plus réceptifs et plus autonomes
  • recourir à des outils TICE innovants (quizzlet, smartphone …) ou à la plateforme collaborative ATRIUM
  • optimiser nos jeux sérieux (en français, anglais et, le cas échéant, espagnol)
  • adapter les acquis sur la validation et reconnaissance européenne de compétences ECVET à notre établissement, pour aller vers une évaluation par compétences
  • individualiser le parcours de formation
  • mieux préparer les apprenants à des mobilités à l’étranger (stage au Chili, en Europe, voyage en Angleterre ou dans un pays anglophone, participation au concours européen des « Wine Championships »)
  • inscrire une dynamique accrue d’ouverture à l’international au niveau des enseignants et de la communauté éducative, pour à terme, recevoir des manifestations anglophones sur notre site

2. Les acteurs du projet

Les acteurs internes et les partenaires

I/ Enseignantes

  • Begoña Rodriguez-Lovelle : création de jeux en espagnol et animation club d’espagnol
  • Valérie Marin : cours d’anglais Wine Championships
  • Chantal Bonder : cours d’anglais Wine Championships et DELE Bac Pro Conseil Vente, création de jeux en français et anglais (projet d’innovation national)
  • Elvire Finance : cours d’anglais Wine Championships, création de jeux en anglais (projet d’innovation régional)

II/ TOS ou autres

  • Joël Escande : informaticien : aide sur la création du site collaboratif « anglais Rhonexchange » sur ATRIUM
  • Cindy Lopez : aide laborantine : aide ponctuelle de préparation de matériel pour le club « anglais Rhonexchange »
  • Virginie Blot : surveillante : encadrement ponctuel de sorties du club anglais Rhonexchange

III/ Ressources externes

  • Agnès Dechy : référente régionale innovation, aide ponctuelle
  • Lionel Veyant : référente régional numérique et éducation, aide ponctuelle
  • Franck Picault : animateur site Pollen, aide ponctuelle
  • Françoise Dijon : ingénieur contrôle qualité et ingénierie à Inter Rhône, aide ponctuelle et financement
  • Domaine viticole de Mourchon : mise en place d’une visite en anglais
  • Réseau européen des Lycées viticoles : diffusion des jeux sérieux et échanges d’informations

3. La structure du projet

Le pilotage du projet se calque sur une culture établissement informelle mais efficace et associe les enseignantes partie prenante à Inter Rhône dans la prise de décision.

Des bilans annuels sont soumis au Conseil Intérieur et au Conseil d’administration et parfois au CEF également.

Ce projet innovant a servi de tremplin pour une demande de décharge tiers temps coop inter agroécologie innovante.

Le cadre d’action de votre projet

Ce projet, financé par Inter Rhône et la DRAF PACA, a répondu à un appel à projet régional de la DRAF-SRFD PACA en 2016, reconduit en 2017.

Il s’inscrit dans le projet d’établissement de l’EPL Axe 1 « Améliorer les conditions de travail des apprenants » Objectif 4 « développer une pédagogie spécifique et adaptée à notre public »et dans la fiche action 1.4. : « Apprendre l’anglais autrement » et regroupe 5 enseignantes de langues et DELE dont Elvire Finance, la pilote.

Il permet de progresser dans l’utilisation des TICE en langues, de concert avec notre informaticien et avec le soutien de l’équipe de direction, ainsi que d’accroître le rayonnement, sur son territoire local et à l’international, de notre établissement (Axe, objectif 5), et de développer l’innovation et l’expérimentation sur l’établissement (Axe 2 , objectif 6), tout en renforçant le pôle de compétences vitivinicole de l’établissement (Axe 3) et en confortant les liens avec la profession viticole du bassin « Vallée du Rhône-Provence (Axe 3, objectif 5).

Dans le cadre des projets européens Erasmus Plus de mobilité groupés pilotés par France Europea, il permet à nos élèves de Bac Pro ou de STAV d’approfondir leur préparation linguistique et professionnelle dans la perspective d’un stage à l’étranger.

Il s’inscrit en lien avec le projet d’expérimentation pédagogique déposé par Mme Bonder, déposé en 2017 sur les jeux sérieux, soutenu par le ministère de l’agriculture.

La structure accompagnatrice de votre projet

Un appui ponctuel du CRIPT PACA et d’AgroSup Dijon dans la personne de M. Franck Picault, a eu lieu.

Les moyens mobilisés pour la conduite du projet

  • Les 90 heures région ont été entièrement consommées par la création ou l’amélioration de jeux sérieux, les réunions de coordination et le face à face élèves dans les deux clubs (anglais Rhonexchange et espagnol).
  • La subvention Inter Rhône a permis de financer quelques sorties pédagogiques pour le club, la création d’une expo photos sur la viticulture et l’agroécologie, ainsi qu’une partie du travail administratif et d’ingénierie pédagogique lié au projet régional.
  • La plateforme ATRIUM a été utilisée pour commencer à diffuser des informations sur le club et ses expérimentations.
  • Certains sites innovants tels que quizzlet ont été mis à profit pour faire réviser des listes de vocabulaire technique en viticulture aux élèves.
  • L’utilisation du logiciel LaboPractice (compréhension et expression orales) doit encore être approfondie afin d’optimiser ses capacités dans l’individualisation des parcours.

4. Le déroulement du projet

  • Rentrée : sensibilisation parents et élèves aux clubs, mise en place programme année
  • octobre – mars : modifications activités selon besoins, opportunités
  • octobre – janvier : test jeux sérieux
  • février-mars : test travail individualisé sur ordinateur, sites ou logiciels innovants
  • mars-juin : sorties techniques en anglais ou voyage à l’étranger
  • mai-juin : valorisation clubs (restitution pédagogique, diffusion presse),              debriefing pédagogique, stratégie globale année scolaire à venir, bilans divers (administratif, financier …)

Les facteurs facilitant la conduite du projet

  • la subvention d’Inter Rhône, son appui institutionnel et stratégique, sa confiance et sa souplesse en termes de négociation pédagogique ou autre
  • l’inscription du projet dans le projet d’établissement avec remise à jour écrite bisannuelle des actions, gage de légitimité, de soutien institutionnel et d’intérêt
  • l’expertise des collègues référentes locales en innovation : Mmes Rodriguez-Lovelle et Bonder
  • la veille sur des sites d’innovation, de jeux sérieux
  • la motivation des élèves du club anglais Rhonexchange
  • la diffusion de certains articles dans la presse spécialisée (Vignerons des Côtes du Rhône) ou régionale, grâce à une stratégie de communication médiatique bien anticipée et équitable
  • la participation d’une petite équipe au réseau européen des lycées viticoles en mai 2018
  • la présentation des jeux sérieux lors de la réunion pédagogique du 9 mai devant tous les collègues sous la houlette de Mme Bonder
  • le soutien de certains collègues de langues (Mme Roumestan, Mme Tena)
  • le soutien de la CPE, Mme Rey
  • le soutien de certains parents viticulteurs ou non
  • la collaboration ponctuelle avec un surveillant (expo photos viticulture)
  • la collaboration ponctuelle de Mme Marin pour un TP bilingue sur la morphologie de la vigne
  • la collaboration avec la laborantine (préparation de TP dégustation)
  • le réseau de Mme Finance en termes stratégiques (association EvalUE ou autre)
  • les contacts informels pris avec certains acteurs locaux associatifs ou institutionnels (médiathèque Châteauneuf du Pape)

Les difficultés rencontrées dans la conduite du projet

  • l’aspect très chronophage de création des jeux et de mise en place de méthodes innovantes pour varier les activités du club anglais Rhonexchange (1h30 hebdomadaire)
  • le manque de temps pour :
    * l’évaluation des acquis individuels en club d’anglais (manque de  finalisation du portfolio de compétences, du passeport à points

            * une prise de contact opportune et pertinente avec certaines institutions ou associations (ESEN, AgroSup Florac, AEDE, EvalUE …)

            * rechercher les projets européens en lien avec ce type de projet innovant sur le vin, pour avoir une idée d’initiatives similaires

            * se coordonner pendant le temps scolaire avec les collègues

            * établir une enquête formalisée de satisfaction des élèves

            * rechercher des éditeurs et- imprimeurs de jeux sérieux (devis, types de jeux …)

            * rechercher des projets e-twinning pour collaborer avec une autre classe motivée en Europe

  • le manque de motivation des élèves du club espagnol
  • l’assiduité aléatoire des élèves aux clubs anglais et espagnol, pour raisons justifiées ou non
  • le manque de diffusion ponctuel des actions régionales au CI ou en CEF ou sur Internet
  • le manque d’investissement de certains collègues potentiellement cibles dans ce projet, au niveau local ou européen (sauf rares exceptions)
  • l’absence de comité de pilotage formalisé au niveau local et régional
  • le manque d’intérêt suivi de notre partenaire anglais de Plumpton College pour recevoir nos élèves en mobilité internationale
  • le manque de formation approfondie en informatique (ATRIUM, Labo Practice)
  • le manque de temps pour mettre en place les séances plusieurs TP bilingues en viticulture avec le chef d’exploitation
  • le manque de temps pour organiser des réunions avec les équipes
  • l’effet de groupe négatif pour certains élèves d’une même classe et l’hétérogénéité (entre A1 et B1+), qui a provoqué ponctuellement ennui, frustrations ou amusements déplacés)
  • l’adaptation de certaines activités au niveau de certains élèves (Tle STAV)
  • l’utilisation du smartphone en cours (considérée comme contraire au règlement intérieur en général, sauf exception)
  • une approche pas encore assez concrète de type « problem solving » / résolution de problèmes
  • la décontraction parfois excessive de certains élèves lors des jeux
  • le manque de temps pour aller à Blanquefort voir l’évolution de jeu sérieux « Château Academy »

Les évaluation(s) / les indicateurs du déroulement du projet

Indicateurs quantitatifs :

* Nombre de membres des clubs (anglais et espagnol)

* Temps passé par l’équipe sur le projet

* Assiduité aux réunions pédagogiques

* Nombre d’enseignants et de formateurs investis

* Nombre de publications papier, web et de suiveurs sur réseaux sociaux

* Efficience budgétaire

* Nombre de partenaires stratégiques, financiers, pédagogiques et professionnels impliqués ou impactés

*Temps passé par les apprenants sur le site anglais Rhonexchange de la plateforme ATRIUM

Indices qualitatifs :

* Satisfaction et feed back des parties prenantes

* Impact des jeux et activités innovantes sur le public cible, la communauté éducative et les partenaires

* Qualité, pertinence et pérennité des jeux sérieux

* Gain en maillage territorial et partenariats

* Adéquation avec les objectifs de départ

5. Les résultats

les activités des apprenants :

  • connaitre le lexique professionnel de base ou intermédiaire relatif au vin, à la viticulture, à la dégustation et la géographie viticole
  • savoir utiliser certains outils innovants (quizzlet, plateforme ATRIUM …)
  • savoir présenter les jeux sérieux utilisés dans les clubs (JPO , salon des vins, restitution devant Inter Rhône ou autre)
  • co-construire les règles de jeu de certains jeux sérieux
  • co-évaluer les acquis du club anglais
  • collaborer entre classe différentes (jeux, activités ludiques …)
  • valoriser l’exploitation (photos collection ampélographique avec légendes franco-anglaises)

L’innovation dans votre action

  • le décloisonnement des classes dans un club de volontaires issu de 5 classes différentes est plutôt bien perçu et fonctionne assez bien, malgré la persistance de « micro groupes classes »
  • la variété des activités ludiques est un vrai défi pédagogique (jeux sérieux, infographie sur la base d’exercices existants …) mais a renouvelé de façon originale et efficace les acquisitions lexicales

Les piliers de votre innovation

  • Principes de motivation intrinsèque, de coopération entre pairs, de sécurité affective et d’individualisation d’activités pour mieux apprendre
  • Méthode d’ateliers tournants (jeux ou activités pédagogiques variées)
  • Méthode proche  de l’e-learning par moments
  • Stratégie d’auto-évaluation ou de co-évaluation informelles (entre élèves, élève/prof)

Les documents et les outils associés à ces nouvelles pratiques

Supports de cours : jeux sérieux créés par Mmes Rodriguez-Lovelle, Bonder ou Finance :

  • jeu de dés : « politeness », « Oeno words », « Corkscrew » (Voir Pollen)
  • jeu de connaissance géographique : « French vineyards »
  • « Tasting wheel » : jeu de hasard et de cartes défis
  • « Viticycle » : jeu de l’oie
  • « Testez vos connaissances en viti » : jeu d ‘association de termes techniques
  • « Vine calendar » : jeu de hasard sur les travaux de la vigne

Le retour sur le problème de départ 

Avec le recul, la problématique de l’évaluation non notée doit être affinée et formalisée bien plus par :

  • un diagnostic de début d’année et une évaluation de niveau plus adaptée et plus claire
  • un passeport à points ludique et efficace qui retrace les progrès de chaque élève
  • un portfolio papier des compétences (avec une version numérique en doublon)

L’oral doit être bien plus travaillé, pour arriver à une structuration discursive plus complexe (enregistrements fichiers sons élèves, jeux de rôle plus fréquents …) avec des supports concrets et variés

La problématique a évolué pour s’orienter vers une prise en charge plus fine de certains sous-groupes pour évaluer davantage leurs acquis en cours de route.

6. Les effets constatés

Les effets de votre action

  • Les sous-groupes entre apprenants ont été souvent influencés par l’appartenance au groupe classe, malgré quelques exceptions le plus souvent liées au hasard
  • Relations enseignante pilote-club très conviviales et détendues, parfois un peu trop décontractées et contre-productives
  • Attirance pur le club de certains élèves, compte tenu de l’existence de sorties et non des contenus des séances
  • Peu de progression réelle d’une élève anciennement dyslexique, membre du club anglais

7. L’appropriation

L’acquisition de nouvelles compétences :

  • accroissement de la créativité
  • accroissement de gestion individualisée de progression d’élèves
  • accroissement de connaissances sur l’évaluation individualisée des acquis élèves (atelier compétences ponctuel, canevas de passeport à points, canevas de portfolio de compétences, badge numérique)

Mais j’ai besoin d’un à deux ans encore pour :

  • me professionnaliser dans la gestion des ateliers de jeux, des parcours individuels de progression
  • gérer des niveaux aussi hétérogènes avec plus de sérénité et d’efficacité encore
  • organiser mieux les ressources pédagogiques sur ATRIUM, LaboPractice
  • valoriser encore mieux les clubs
  • développer les compétences communicationnelles d’élèves « ambassadeurs » du club

Le temps passé avec les collègues et celui financé sur cette action est le gage de la reconnaissance formelle et informelle du projet.

Il est cependant à noter que ce projet d’innovation régionale ne figure pas sr la fiche de service, pas plus que l’investissement en coop inter. Par contre, certains avantages sont concédés à la pilote (absence d’obligation forte de visites de stage, de SCA, participation possible à certaines réunions …)

Les conseils à l’attention d’un(e) collègue 

  • Collaborer avec les collègues de façon plus formalisée avec l’appui des coordonnateurs de filières et, de préférence, du Directeur et d’un expert extérieur, s’il en a le temps
  • Prendre plus de temps pour expliquer, faire la promotion et tester les jeux et autres innovations au niveau local
  • Optimiser les canaux de diffusion en responsabilisant, si possible, les chargés de communication locaux de l’EPL
  • Faire une vidéo de démonstration sur les jeux (après une formation approfondie)

 

VIDEOS

 

Mots-clés : Conduite de projet, Coopération internationale et développement, Individualisation, différenciation, Pédagogie par le jeu. Jeux sérieux, Professionnalisation, dynamique d’équipe

Voie de formation : Formation initiale
Niveau de formation : IV (Bac pro, Bac général)
Initiative du dispositif : Locale
Structure d’appui : Etablissement National d’Appui
Référent : Agnès Dechy ,agnes.dechy@educagri.fr

Etat de l’action : En cours
Nature de l’action : Innovation
Etablissement National d’Appui : AgroSup Dijon

 

COMMENTAIRES

Aucune entrée trouvée

Ajouter un commentaire