Liste des actions

Enseigner l’information-documentation en classe inversée au lycée de Albi-Fonlabour

LEGTA Albi-Fonlabour, Occitanie
 81000 Albi

Tél : 0563494370
Site web : http://www.tarn.educagri.fr/
Responsable : Julien Gorse ,
Rédacteur de la fiche : Cécile Gardiès Aurélie Canizares, Professeur des universités (ENSFEA) Professeur-documentaliste
, cecile.gardies@educagri.fr
Chef de projet : Cécile Gardiès

DESCRIPTION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Les cours d’information-documentation dispensés dans l’enseignement agricole visent à donner à nos apprenants les clés pour agir de manière critique et éclairée dans la société de l’information. Cet enseignement s’appuie sur des notions issues des sciences de l’information et de la communication telles que l’information, le document ou le système d’information, notions qu’ils jugent souvent très théoriques et dont ils saisissent peu l’intérêt.
On assiste par ailleurs aujourd’hui à une sorte d’injonction institutionnelle poussant les enseignants à réfléchir à des nouvelles manières d’enseigner intégrant le numérique dans leurs pratiques pédagogiques. La mise en place d’une pédagogie en classe inversée où les cours sont mis à disposition de l’apprenant en amont de la séance sous forme de capsules vidéos s’inscrit dans cette perceptive.

L’objectif de ce travail de recherche a été double. D’une part il a interrogé la classe inversée comme un moyen de donner du sens aux notions enseignées en information-documentation. D’autre part il a exploré les modes d’appropriation de l’information contenue dans les vidéos et  a analysé comment la classe inversée participait à la construction des connaissances de l’apprenant.

Le recueil de données a été effectué à partir d’une séquence de trois heures sur la notion d’information menée auprès de deux groupes d’une classe de BTSA Aménagement Paysager. Les données concernaient à la fois les activités réalisées « à la maison » (visionnage de vidéos, prise de notes à partir de vidéos et réalisation d’un quizz) et celles réalisées « en classe » (un temps de débriefing des vidéos suivi par des activités souvent menées en groupe). Ces données ont ensuite été croisées avec des discours issus d’un focus groupe et complétées par une observation participante de l’enseignante.

Les résultats ont mis en avant des modes d’appropriation divers mais un faible état de connaissances construites lors des activités réalisées à la maison. C’est en effet lors des activités en classe que les élèves ont montré une réelle appropriation de la  notion enseignée.
Cependant avec la classe inversée, les étudiants sont en classe plus actifs que dans une situation de cours magistral. La classe inversée permet de favoriser les activités en groupe qui stimulent l’échange, la reformulation, la confrontation de points de vues, autant d’ingrédients qui participent à une construction des connaissances et contribuent au développement de l’esprit critique des apprenants.

La question du sens des apprentissages a été analysée au travers des principales acceptions que recouvre le terme : le « sens-signification », le « senssensation » (perception, sentiment) et le « sens-direction ». Les résultats ont montré que ces différents sens contribuaient à enrichir le « sens-signification ». C’est par exemple parce que dans le cadre d’une classe inversée la médiation des vidéos permet de décomposer certaines opérations qui mobilisent différents sens de façon concomitante dans une situation classique tels que voir, écouter, écrire (toucher) que les apprenants parviennent, selon eux, à mieux saisir ce qui leur est expliqué. De la même manière, c’est parce que ces derniers arrivent à donner un « sens-direction » sur ce que la notion pourrait leur apporter qu’ils en mesurent d’autant plus la signification.

Enfin, de manière transversale, les résultats soulignent l’importance de la question du temps des apprentissages qui apparaît bien plus complexe qu’une simple inversion des temps « classe » et « maison ». La classe inversée permet à ce titre de choisir un « temps-moment » et « un temps-rythme » de l’apprentissage, elle permet de mettre en place un « temps-répétition » offrant aux élèves la possibilité de visionner autant de fois la vidéo qu’ils le souhaitent. Toutefois, elle peut être parfois assimilée aussi à un « temps-rupture », rupture liée au manque d’interaction avec l’enseignant lors des activités à la maison.

Le travail de recherche est achevé mais il a permis de prendre du recul par rapport à cette expérimentation qui se poursuit cette année. Certaines vidéos ont été retravaillées en relation avec le nouveau document d’accompagnement du module M22. D’un point de vue méthodologique, le temps de « debriefing » des vidéos en début du cours qui constitue un moment important de remédiation a été repensé sous la forme d’un « cours dialogué » avec de courts exercices/quizz type « plickers » qui favorisent le débat, la discussion et contribuent par là-même à la construction des connaissances.

Pour aller plus loin vous pouvez consulter le mémoire d’Aurélie Canizares, intitulé  « Enseigner le concept « information » en classe inversée : Le rôle de la médiation numérique des savoirs dans la
construction des connaissances et du sens des apprentissages ».
Ce mémoire de recherche a été effectué dans le cadre du master MEEF de l’ENSFEA en lien avec l’UMR de recherche EFTS (Education Formation Travail Savoir). Aurélie Canizares est professeur-documentaliste, elle a mené cette recherche sous la direction de Cécile Gardiès professeure en sciences de l’information et de la communication. Cécile Gardiès conduit des recherches sur la didactique de l’information et la médiation numérique des savoirs au sein de l’enseignement agricole spécifiquement.

Sur la classe inversée vous pouvez également consulter l’article de Renadoc Infos, intitulé « La classe inversée, une pédagogie…renversante ? ».

 

VIDEOS

 

Mots-clés : Analyse de pratiques pédagogiques, Formation à distance, Motivation, engagement, Numérique éducatif

Voie de formation : Formation initiale
Niveau de formation : III (BTS)
Initiative du dispositif : Locale
Structure d’appui : Etablissement National d’Appui

Etat de l’action : Terminée
Nature de l’action : Innovation
Etablissement National d’Appui : ENSFEA

 

COMMENTAIRES

Aucune entrée trouvée

Ajouter un commentaire