Liste des actions

Le Q-Sort “Bien être animal”: travailler sur les idées reçues et les préjugés, au pôle d’enseignement agricole public de Chaumont et dans le Grand Est.

Pôle d’enseignement agricole public E. Pisani, Grand Est

BP 2089

 52 903 CHAUMONT Cedex

Tél :
Site web :
Responsable : Direction ,
Rédacteur de la fiche : Delphine Briand, Amandine André, Emmanuelle Zanchi, Animatrice de réseau national et référentes Epa
, delphine.briand@educagri.fr
Chef de projet : emmanuelle.zanchi@educagri.fr , amandine.andre@educagri.fr

DESCRIPTION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

A l’origine du projet :

En 2012, le réseau RONEA (Réseau Ovin Nord-Est de l’Enseignement Agricole)  a été créé par les directeurs d’exploitations afin de travailler à plusieurs sur la production ovine et faire évoluer leurs pratiques. Ce réseau regroupe 6 exploitations ovines de lycées agricoles de l’Est de la France. Suite au départ du chef de projet qui a animé le réseau pendant 4 ans, un « projet tiers temps » a été déposé afin de garder une dynamique réseau, en lui donnant une dimension EPL axée autour de la pédagogie. C’est dans ce contexte que le projet a été mis en place.

En effet, dans la plupart des exploitations du RONEA, l’élevage plein air s’est développé entraînant avec lui un développement des questions autour du bien-être animal. Les directeurs d’exploitations se sont interrogés sur leurs pratiques mais également sur l’image qu’ils véhiculaient auprès grand public. Une étape préalable était de connaître la vision de leurs apprenants. Fort de ce constat, nous avons mis à profit le temps d’animation du réseau RONEA pour travailler sur le bien être animal et la communication sur les bonnes pratiques d’élevage. Nous avons donc fait appel à Emmanuelle Zanchi animatrice Résothem, spécialisée en  d’élevage qui travaillait également sur cette thématique. Un partenariat s’est donc mis en place. Il nous a semblé important de travailler à la conception d’un outil commun, utilisable et adaptable par les enseignants et formateurs des EPL constituant le réseau. Nous avons co-construit un Q-Sort. LE Q-Sort a été utilisé sur le lycée de Chaumont, mais aussi dans d’autres lycées comme l’EPL de l’Aube à Saint-Pouange (c’est d’ailleurs dans ce lycée que cela a commencé), Mirecourt, Pixérécourt, Courcelles Chaussy et Chateau-Salin.

Description du projet :

  • Objectif de l’action : Utiliser un outil afin de faire émerger les représentations des apprenants sur le thème du bien-être animal en élevage.Le Q-Sort est une méthode pédagogique qui permet aux apprenants de s’interroger, mais aussi de mettre en avant les préjugés et les idées reçues. Il permet aussi d’introduire la notion de bien être animal et ouvre à la mise en place d’autres séances sur ce thème.
  • Public cible : apprenants de l’enseignement agricole (niveau V à III). Il a été créé dans l’objectif d’être accessible à plusieurs niveaux d’apprenants.  C’est la gestion de la séance qui sera différente en fonction du public cible.
  • Les partenaires de l’action :Le premier partenariat s’est fait avec Emmanuelle ZANCHI, animatrice réseau d’élevage. Elle nous a permis de connaître l’outil et nous a aidé à le construire.
    Ensuite, des partenariats se sont développés avec différents EPL qui nous ont accueilli ou qui ont utilisé le Q-Sort auprès de leurs apprenants. On trouve l’EPL de l’Aube Site de Saint-Pouange, l’EPL de Chaumont, l’EPL de Mirecourt, l’EPL de Courcelle-Chaussy, l’EPL de Pixérécourt et l’EPL de Chateau-Salin. Nous espérons par la suite diffuser de façon plus large cet outil.
  • Déroulement

Période: octobre, novembre

Durée: 1 heure à 3 heures / q-SORT

  • Les grandes étapes : Le Q-Sort se compose d’une liste d’items qui sont sujets à controverse. Ce sont des affirmations choisies en fonction du thème abordé. Ici cela concerne le bien-être animal et plus largement l’acceptabilité de l’élevage par les citoyens.
    Dans un premier temps, nous mettons les apprenants seuls face à cette liste. Selon le niveau de la classe nous décryptons et expliquons les différents items. Suite à cette explication, nous les laissons choisir 4 items qu’ils considèrent “Complètement vrais” et 4 items qu’ils considèrent “complétement faux” . Cette phase dure  environ 20 min.
    La 2ème étape consiste à faire le bilan des affirmations qui ont été choisies. Pour cela nous avons utilisé un vidéo projecteur et nous avons coché les différents items choisis. Cela permet de mettre en avant les convergences d’opinion ainsi que les affirmations les plus controversées.

Ensuite nous mettons les apprenants en groupe de 3-4 en veillant à mixer les caractères ou les idées. C’est à dire en mélangeant les apprenants “timides” avec les apprenants les plus “à l’aise” à l’oral. Ou bien en mettant des personnes avec des avis divergents dans chaque groupe

L’objectif de ce regroupement est de les faire échanger , argumenter et qu’ils arrivent à se mettre d’accord sur 4 items qu’ils considèrent “Complètement vrais” et 4 qu’ils considèrent “Complètement faux”. Cela peut durer 20-30 min en fonction du temps à disposition. Sur cette étape l’enseignant est là et passe dans les différents groupes afin de les aider à formuler leurs arguments. Lorsque les apprenants ont des difficultés à formuler leurs arguments, il est possible de leur faire écrire sur une feuille.

A la fin nous recommençons le bilan des items considéré comme “vrais” et “faux”. Des différences avec le premier bilan peuvent être mis en avant et une discussion avec les enseignants peut être amorcée.

Ce moment de discussion entre apprenants et enseignants permet de leur faire comprendre qu’avoir une opinion et la partager nécessite de posséder des arguments fondés.

Cela permet aussi de les faire réfléchir, de faire évoluer leurs opinions ou de les conforter en leur amenant des arguments issus des recherches réalisées au préalable.

Analyse de l’action :

  • Analyse et Difficultés rencontrées :

Il est possible de rencontrer des difficultés de compréhension sur les affirmations, il est parfois nécessaire de les reformuler.
L’enseignant et les apprenants peuvent ressentir de la frustration sur les échanges car il est parfois nécessaire de couper la discussion qui peut rapidement se transformer un débat.
Des difficultés peuvent aussi apparaître dans la phase d’argumentation selon le niveau de la classe. Argumenter n’est pas un exercice facile, de plus le manque d’expériences et de connaissances sur l’élevage rend cet exercice encore plus difficile. C’est là qu’intervient l’enseignant lors de la phase en groupe et à la fin de la séance. Il peut les aider à formuler leurs arguments et sur la fin de la séance, il peut apporter des éléments et des arguments sur certains items. Il va donc mettre en avant ces lacunes et l’importance d’avoir des connaissances pour se faire une opinion et la partager.

  • Facteurs facilitants :

La relation avec Emmanuelle Zanchi a facilité la création de ce projet puisqu’elle connaissait déjà cette méthode du Q-Sort et qu’elle l’avait expérimenté sur un public de directeurs d’exploitations de lycées agricoles mais sur une autre thématique. De plus, c’est un outil facilement accessible à tous avec une méthodologie.

Le réseau d’enseignants créé dans le cadre de l’animation du réseau RONEA a permis de facilement diffuser cette méthode ainsi que le réseau des référents “enseigner à produire autrement” auquel appartient Delphine Briand.

Ce thème est largement présent dans les référentiels cela a aussi facilité l’adhésion des enseignants.

Verbatim d’élèves :

”Finalement cela nous fait réfléchir, on pense avoir raison et au final on s’interroge sur nos façons de travailler en élevage”

“On n’a pas assez d’arguments pour défendre ce que on pense”

 

Voir ci dessous en PDF le document de « Prise en main de l’outil d’animation Q-Sort »

Si vous êtes intéressé(e) par cette démarche, vous pouvez contacter delphine.briand@educagri.fr  emmanuelle.zanchi@educagri.fr ou amandine.andre@educagri.fr

 

FICHIERS A TELECHARGER

Descriptif : Prise en main de l’outil d’animation Q-Sort
QSort_BEA_eleves_2018.pdf

VIDEOS

 

Mots-clés : Agroécologie, Motivation, engagement, Pédagogie de groupe, de pairs, Pédagogie par le jeu. Jeux sérieux

Voie de formation : Voies mixtes
Niveau de formation : Tous
Initiative du dispositif : Locale
Structure d’appui : Etablissement National d’Appui
Référent : Margaux Cuvier ,margaux.cuvier@agriculture.gouv.fr

Etat de l’action : En cours
Nature de l’action : Innovation

Action du Dispositif National d’Appui : Référents EPA

 

COMMENTAIRES

Aucune entrée trouvée

Ajouter un commentaire