Liste des actions

Mafermedebrehoulou : Valoriser le stage ferme en filière CGEA

EPLEFPA Agricole et Aquacole de Quimper-Bréhoulou, Bretagne
 29170 Fouesnant

Tél : 0298560004
Site web : http://www.brehoulou.eu/
Responsable : Marie Pierre Gousset , legta.quimper@educagri.fr
Rédacteur de la fiche : Frédéric Mouchy et Joel Dagorn, PP et Coordonnateurs bac Pro CGEA
, joel.dagorn@educagri.fr

DESCRIPTION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Description de l’action :

A l’origine de l’action : Le stage sur la ferme est une activité appréciée des élèves. Un système d’évaluation avait été mis en place plusieurs année auparavant, mais il avait tendance à s’essouffler car sans lien réel avec le reste de l’enseignement. Les élèves y allaient en touriste, ça ennuyait tout le monde. Pour redonner de la valeur à cette activité, aux yeux des élèves, pour les personnels de l’exploitation, mais aussi pour les enseignants, nous avons souhaité revisiter cette pratique. Un objectif est de fixer ce qui a été vu, appris, et faire en sorte que le stage et les expériences vécues par les élèves soient analysés et fasse expérience pour eux, mais aussi pour leurs camarades. Mais c’est aussi une façon d’entrainer la capacité des élèves à questionnera le travail, à évaluer et à s’évaluer en mettant à distance les jugements de valeur. C’est aussi une façon de revaloriser le rôle pédagogique de la ferme et de redonner plus de temps « ferme » pour les élèves en première et terminale notamment.

Déroulement de l’activité :

Les élèves réalisent un stage d’une semaine sur l’exploitation du Lycée. Chaque jour ils retiennent un thème professionnel en prenant au moins une photo pour l’illustrer (l’élève peut prendre plusieurs photos dans sa journée, mais devra en sélectionner une seule pour une activité qu’il détaillera lors de la restitution pour cette journée-là). A l’issu du stage, le vendredi après-midi, les élèves échangent avec le responsable de leur stage (Yvon Philippe ou Franck) ou pour revenir sur les différents travaux réalisés pendant la semaine. Pour cela ils peuvent d’aider des photos qu’ils ont pu prendre.

La préparation de la restitution à l’oral devant la classe se fait le week-end, sur la base des échanges faits avec les salariés de l’exploitation.

Le lundi suivant la semaine de stage, les élèves présentent à l’oral et devant la classe les différentes activités qu’ils ont été amenés à faire pendant leur semaine de stage. Pour cela ils illustrent avec une photo par jour, représentant une activité qu’ils jugent significative. Le type de photo come l’activité qui est présenté relève de leur choix. (focus sur un geste, un outil, un animal en action, leur propre action, etc…).

Les différentes images sont projetées dans la salle de classe, et les enseignants présents comme les autres élèves, animent les échanges et le questionnement de la personne qui présente ses activités. Cette étape a pour but de mieux comprendre le travail, mais aussi la compréhension que celui ou celle qui évoque son stage a des situations dans lesquelles il a dû opérer.

Ce temps de discussion s’apparente à une à une discussion professionnelle, qui permet d’entrainer une « grille de lecture (d’analyse) » commune des situations. Cette grille est directement inspirée de « la démarche de l’escargot » développée par les collègues de Saint-Lô, et qui détaille : le contexte (la photo, quand l’as-tu prise, tu étais avec qui, où, etc…), les buts, les ressources, les règles d’actions, les connaissances mobilisées, les indices pour diagnostiquer, les critères de réussites (ce que tu as réussi, comment l’as-tu fait, etc..).

Quand une notion technique ressort, les enseignants la positionne au tableau et y apporte une définition avec le reste de la classe, ce qui enrichit le répertoire des définitions communes.

Les principales finalités travaillées dans l’action

  • Aider à construire une culture commune au sein du groupe classe, en cela le choix de la photo n’est pas innocent (plan large ou très serré) et nous allons remédier, soit du serré au large soit du large au serré,
  • Permet de construire chez les élèves une grille d’analyse des SPV, ce que l’on avait du mal à faire avant
  • Travailler l’engagement e la curiosité : C’est les rendre acteurs et actifs, dans la valorisation du stage, mettre en scène la logique d’apprendre et de redonner au groupe, et pour le groupe de devoir écouter pour comprendre et questionner, et être responsabiliser pour trouver la phrase de la séance associé à la photo la plus marquante du stage.
  • Faciliter la rédaction des fiches contextes et fiches activités du BEPA, puis derrière les fiches ressources (décrire et analyser un geste professionnel, apprendre à se questionner)
  • Contextualiser le geste professionnel
  • Donner du sens

Les principaux objectifs d’apprentissage (savoirs, notions, concepts, etc…)

  • Amener les élèves à évaluer leur stage et leur activité au travail :
    • Les amener à développer une capacité d’analyse de leur activité au travail,
    • Prendre conscience de l’importance de réfléchir sur sa pratique au travers d’une expérience positive et relativement simple (car encadrée et préparée et approche sécurisante des enseignants pour limiter les risques de moquerie),
    • Valoriser leur engagement durant le stage,
    • Ramener le travail dans la classe pour en débattre et produire de la connaissance
  • Entrainer l’aisance et la capacité de prise de parole en public, mais aussi la situation de communication professionnelle (choix de vocabulaire adapté, etc…),
  • Apprendre à prioriser l’importance des différentes activités réalisées sur une même journée,
  • Construire une grille d’analyse des situations professionnelles vécues, un objectif que l’on avait du mal à faire, y compris avec les BTSA,

Principes d’actions, façon de faire, déroulement indicatif

  • Ils ont tous un smartphone et c’est un média ordinaire pour eux, ils sont plus à l’aise pour présenter leur activité à partir de ce support. C’est aussi reconnaître leurs pratiques de communication.
  • Le fait de ne retenir qu’une seule photo dans la journée amène à prioriser et faire des choix, donc à évaluer ce qui a été le plus important dans la journée, et en quoi l’illustration permet au mieux d’en rendre compte.
  • On est plutôt sur la description des différentes tâches effectuées pour réaliser l’activité qui sera décrite,
  • Il y a un peu d’analyse pour pouvoir dire en quoi cette image est mieux que l’autre pour caractériser l’activité,
  • Le fait de rebondir avec eux et avec les autres élèves de la classe amène à construire un socle commun, un vocabulaire et une forme d’expérience commune qui amène à construire une grille commune avec un attendu commun, aller vers une culture commune,
  • Faire attention de ne pas brusquer es élèves moins à l’aise en groupe (faire passer en second, rassurer, donner des choix (photo, passage, ),…)
  • Etre plus explicite auprès des élèves dans ce que l’on attend d’eux dans l’analyse d’une situation professionnelle

Modalités pratiques et logistiques (dans les grandes lignes) :

  • Calendrier
    • Chaque lundi matin au retour du stage ferme
  • Ajustement à prévoir
    • Ce temps-là fait intervenir des capacités et des savoirs transversaux, ce serait bien de le partager au-delà des enseignants d’agroéquipement et de zootechnie,
    • Imaginer de filmer les séquences pour analyser ce travail ?
  • points de vigilance
    • Les élèves n’ont pas la même connaissance du milieu agricole, certains manque de vocabulaire technique, de connaissances des situations, il convient de faire attention aux moqueries qui peuvent émerger et ne pas laisser passer (cf explique-nous ce sera plus utile pour chacun !),
    • Pendant la semaine les enseignants passent voir les élèves en stage pour leur demander où ils en sont de façon impromptue
  • Communication information
  • Disposition
    • Les élèves qui présentent occupent l’estrade, la configuration reste le plan de classe, les deux enseignants sont au fond de la salle,

Evaluation :

  • Les capacités du référentiel
    • De nombreuses habiletés :
    • Restituer : Connecter son téléphone à l’ordinateur, projeter, prendre la parole devant les autres, faire défiler, s’approprier l’espace « estrade » qui n’est pas l’ordinaire de l’élève, utiliser le bon vocabulaire, …
    • En situation : prendre consigne, réaliser l’action, rendre compte
    • Avec la classe : production d’une évaluation individuelle et collective
  • Les critères de réussite de l’action
    • Quelle trace garder de l’exposé et des discussions des élèves ?
      • Piste : Mettre un titre avec une ou deux éléments techniques, et ou une phrase avec leurs mots : « transfert de post-sevrage en engraissement, c’est l’occasion de les identifier en marquant le numéro d’élevage et de les peser en même temps »,
  • Place des élèves dans l’action, place des collègues dans l’action
    • La classe pourrait choisir en fin de séance de retenir une phrase associée à une photo pour garder une trace de ce qui s’est passé lors de la présentation du stage ferme par l’élève-stagiaire,

Bilan (à ce jour !!!) :

Nous sommes en cours d’action. Ce que l’on a en tête, mais nous attendions de voir comment ça allait prendre, ce serait de poursuivre en créant un compte Instagram, pour publier une photo sélectionnée par semaine de celles relevées par les jeunes pour l’illustrer avec une donnée technique, par exemple «les truies rentrent à la maternité ne semaine avant la mise bas … »  pour entrainer le vocabulaire technique. Pour lancer cela il faut que l’on se constitue une petite bibliothèque d’image.

A ce jour :

  • La restitution relève parfaitement de la « pratique explicitée », mais il faudrait peut-être fournir un guide (ou cadre d’analyse) aux élèves pour alimenter leur exposé,
  • Educ’Horus est un support très adapté à notre utilisation. Frédéric a fait 3 propositions pertinentes pour améliorer l’échange et l’écoute de la classe (ils sont 31 élèves!) :
    • obliger à prendre des notes -surtout le vocabulaire technique abordé-
    • prévoir 1 ou 2 devoirs à partir d’une photo (d’un élève ou de nous) pour vérifier les acquis,
    • réaliser un livret avec toutes les photos et les notions-clés associées à l’activité et au geste professionnel. Nous sommes en train d’extraire une ou deux phrases de leur exposé pour illustrer les photos,  mais la tâche est ardue : il faut donner un contenu technique avec une préoccupation d’une communication positive vis-à-vis de l’extérieur (projet Instagram).

A suivre…

Contacts : joel.dagorn@educagri.fr et frederic.mouchy@educagri.fr

VIDEOS


 

Mots-clés : Agroécologie, Autonomie, Citoyenneté, Décrochage Ancrochage, Evaluation, autoévaluation, Exploitation agricole, halle, atelier, Motivation, engagement, Pédagogie de groupe, de pairs

Voie de formation : Formation initiale
Niveau de formation : IV (Bac pro, Bac général)
Initiative du dispositif : Locale
Structure d’appui : Etablissement National d’Appui
Référent : Christine Diméglio ,christine.di-meglio@educagri.fr

Etat de l’action : En cours
Nature de l’action : Innovation
Etablissement National d’Appui : Agrocampus Ouest
Action du Dispositif National d’Appui : Ancrochage

 

COMMENTAIRES

Aucune entrée trouvée

Ajouter un commentaire