Liste des actions

De l’utilisation de l’exploitation en formations nature et services à Neuvic

Lycée Henri Queuille de Neuvic, Nouvelle-Aquitaine

Rue de l’Agriculture, 19160 Neuvic

 19160 Neuvic

Tél : 0555958002
Site web : http://www.lycees-neuvic-meymac.fr/
Responsable : Philippe Capillon , philippe.capillon@educagri.fr
Rédacteur de la fiche : Dominique Dalbin, Animateur du réseau thématique gestion et protection de l’eau
, dominique.dalbin@educagri.fr
Chef de projet : Bruno Botuha , bruno.botuha@educagri.fr

DESCRIPTION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Dans le territoire des gorges de Haute Dordogne, où une partie importante des paysages ouverts et de la qualité de l’eau dépendent des activités d’élevage, les équipes pédagogiques de Neuvic ont su se rapprocher de l’exploitation et prouver qu’elle était une pièce maîtresse des apprentissages pour les formations nature emblématiques de l’établissement, de même que pour les formations services.

1- L‘engagement historique pour la biodiversité

Le lycée Henri Queuille de Neuvic en Haute-Corrèze dispense des formations orientées sur l’environnement (bac STAV, bac pro GMNF, BTSA GPN) et l’animation des territoires ruraux (BTSA DATR). La ferme du Manus, l’exploitation de l’EPLEFPA, est une ferme classique de Haute-Corrèze, avec une activité dominante « bovin viande » qui valorise des surfaces majoritairement composées de prairies temporaires ou naturelles traversées par des rus et ruisseaux. Le territoire est marqué par un fort chevelu hydrographique, souvent de tête de bassin.

En 2010, avec l’engagement de l’établissement suite à l’appel à projet BiodivEA , les premières actions de protection et de valorisation des infrastructures agroécologiques (haies, bosquets, cours d’eaux, mares,…) trouvent un cadre pour continuer à conjuguer innovation technique et pédagogique, entre enseignants et personnel de l’exploitation, labellisée « ferme pédagogique ». C’est ainsi par exemple que les apprenants se sont approprié l’observatoire agricole de la biodiversité , protocole du Museum national d’histoire naturelle d’observation de la faune auxiliaire (invertébrés terrestres, abeilles solitaires, papillons, vers de terre), ou encore le concours prairies fleuries , les BTS GPN étant même engagés dans le jury lycéen.

2 – Cinq MIL pour les BTS, des chantiers écoles pour les Bac pro GMNF

Aujourd’hui, toutes les classes continuent l’action engagée, notamment au travers des MIL pour les BTS : l’originalité ici est d’avoir mixé les premières années de toutes les promos (les deux classes de BTS GPN et la classe de BTS DATR) pour proposer cinq thèmes, le MIL choisi étant conduit ensuite sur trois semaines au printemps.

 

 

MIL Valoriser l’agro-écologie sur une ferme pédagogique : la reconnaissance des plantes de la prairie fleurie

Le MIL Agro-écologie s’est appuyé cette année sur l’analyse systémique d’une exploitation d’élevage du Plateau des Millevaches, notamment sur les effets réciproques biodiversité-système d’élevage et avec la participation au concours prairies fleuries (dont le test est effectué sur la ferme du lycée).

 

 

 

 

Le MIL Corridors et continuités écologiques vise à identifier, analyser et cartographier ces continuités à une échelle locale, en s’appuyant sur une espèce donnée (en 2016 le triton marbré, en partie sur le site de l’établissement).

Le MIL Prospection et suivis naturalistes permet d’améliorer (et de diffuser) la connaissance de la répartition d’un taxon à la demande d’un partenaire du territoire, comme par exemple le groupe mammologique et herpétologique du Limousin en s’appuyant également en partie sur le site de l’établissement.

 

 

MIL Valoriser l’agro-écologie sur une ferme pédagogique : où est donc la reine de la ruche ?

Le MIL Valoriser l’agro-écologie sur une ferme pédagogique a eu pour objectif de proposer une nouvelle offre d’animation touristique de la ferme du Manus pour les vacanciers ou les touristes, toujours informative pour les participants mais plus ludique, en partenariat avec l’office de tourisme de la communauté de communes des gorges de la Haute Dordogne.

 

 

 

 

Enfin, le MIL Nature en ville vise à donner des outils de diagnostic, restauration, valorisation et animation en ambiance urbaine.

 

Bien que choisissant majoritairement ce dernier, les BTS DATR sont présents dans tous les autres MIL, et s’accrochent même dans des disciplines ardues comme la cartographie ! « Ils m’ont même témoigné du plaisir qu’ils avaient eu à aborder ces modules » confirme Sophie Charbonnel, leur professeure principale.

 

Par ailleurs, les activités techniques sur l’exploitation concernent tous les niveaux (bacs pro GMNF, bacs STAV et BTS) : gestion du verger de pommes, des haies et des ripisylves, conduite technique et économique du troupeau, systèmes d’abreuvement et préservation des ruisseaux, traitements sanitaires à base d’huiles essentielles, … On estime à plus de 15 000 heures apprenants l’utilisation pédagogique de la ferme du Manus cette année.

Chantier école GMNF : construction d’un pont pour mise en défens du ruisseau du Ponteil

Mention spéciale pour les trois spécialités (EIE) des bacs pros GMNF (faune aquatique, faune terrestre et sports de pleine nature), qui conduisent chaque année, sur une semaine, un chantier de restauration de cours d’eau, sur l’exploitation ou sur des prés voisins en lien avec les agriculteurs-éleveurs du territoire : préservation des berges de l’accès des bovins (mise en défens), mise en place de systèmes d’abreuvement diversifiés (abreuvoirs gravitaires, descentes aménagées), de passages par ponts, ou à gué. Encadrés par leur professeur d’aménagement et par les salariés de l’exploitation, ils réalisent « de A à Z » le chantier. Nicolas, élève ayant travaillé à la protection du ruisseau et à l’installation de trois abreuvoirs sur le pré de l’enseignement, précise : « Ce qui est intéressant, c’est que l’on ne nous a pas apporté de solution toute faite quand on a rencontré des problèmes, du coup on s’est sentis responsables… et c’est bien ».

L’action a aussi été l’occasion pour les élèves de concevoir une action d’animation auprès des membres du Conseil d’administration du lycée. « C’était très émouvant de voir ces élèves présenter leur travail et en être fiers », témoigne Mathieu Chaumeil, leur professeur.

Pas de doute, à Neuvic la mise en œuvre par la pédagogie de projet du produire et aménager autrement est bien réelle. Elle diffuse même sur son territoire parce que cela fait sens…

Ressources

 

Contacts utiles

 

 

FICHIERS A TELECHARGER

Descriptif : Télécharger le document de présentation des cinq MILs (Modules d’Initiatives Locales)
mils_neuvic.pdf

VIDEOS

 

Mots-clés : Agroécologie, Evaluation, Partenariats, Pédagogie de projet, Pluridisciplinarité (multi)

Voie de formation : Formation initiale
Niveau de formation : IV (Bac pro, Bac général), III (BTS)
Initiative du dispositif : Locale

Référent : Sophie Robion ,sophie.robion@agriculture.gouv.fr

Etat de l’action : En cours
Nature de l’action : Innovation

 

COMMENTAIRES

Aucune entrée trouvée

Ajouter un commentaire