Liste des actions

Favoriser l’ancrochage scolaire en Bac pro CGEA au lycée de Rouffach

EPLEFPA les Sillons de Haute Alsace, Grand Est

8 aux remparts

 68250 Rouffach

Tél : 0389787300
Site web : http://www.rouffach-wintzenheim.educagri.fr/
Responsable : Karen Saccardy , karen.saccardy1@educagri.fr
Rédacteur de la fiche : K SACCARDY / J FONTAINE (DA EPL), directrice adjointe en charge des exploitations et du développement
, karen.saccardy@educagri.fr
Chef de projet : J FONTAINE , jerome.fontaine@educagri.fr

DESCRIPTION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

À l’origine du projet

Formations concernées : classes de seconde du bac pro CGEA. La classe de Seconde Professionnelle est une section à double option (Vigne et Vins / Conduite d’Elevage et de Culture) qui alimente les classes de Première et Terminale Bac Professionnel Conduite et Gestion Exploitation Agricole également à double options (Vignes et Vins / Productions).

Constat : L’équipe pédagogique rencontre un certain nombre d’obstacles dans la transmission des savoirs et la remédiation pédagogique face aux difficultés rencontrées par les apprenants :
– De nombreuses difficultés pour l’équipe enseignante à pratiquer un suivi individualisé des apprenants, mais également une pédagogie différenciée au sein de la classe ;
– Des élèves qui manquent de concentration en classe et qui se dispersent, avec lesquels il est pénible pour certains enseignants de faire cours (surtout en Enseignement Général) ;
– Des résultats scolaires très insuffisants voir catastrophiques pour de trop nombreux apprenants (presque un tiers de la promotion en moyenne) ;
– Une moyenne de classe médiocre (entre 9.8 et 10.2 selon les années) voire insuffisante pour un niveau V ;
– Accumulation de lacunes dans l’ensemble des disciplines et un épanouissement scolaire pour le reste du cycle du baccalauréat professionnel compromis ;
– Résultats aux divers examens terminaux médiocres (70 à 80 % en B.E.P.A . 50 à 60 % en Bac Pro)
– Des poursuites d’étude en BTS Agricole très délicates pour des élèves ayant accumulé tant de lacunes et n’ayant pas le goût de l’effort et de la réussite.

Les finalités, les bénéfices attendus, les objectifs
L’équipe pédagogique met en place un projet d’expérimentation pédagogique basé sur 3 piliers :

– 1er axe : mise en place d’un enseignement par thèmes de manière interdisciplinaire ;
Plusieurs réunions de l’équipe pédagogique de la classe (15 personnes) ont eu lieu en fin d’année dernière et en début d’année scolaire. Une lecture commune du référentiel a été réalisée.
La classe de seconde professionnelle bénéficie de la mise à disposition pour chacune des options (CEC et Vigne et Vins) d’une parcelle pédagogique, où les apprenants prennent les décisions en liens avec les classes de Terminale Baccalauréat Professionnel, des enseignants et des Directeurs d’Exploitation (exploitation Agricole de la Judenmatt et Domaine de l’Ecole). De plus l’ensemble des interventions sont réalisées par les élèves de la classe de Seconde Professionnelle lors de Travaux Pratiques et de Travaux Pratiques Renforcés

– 2ème axe : mise en place d’une pédagogie dite « classe inversée » ;
Sur la base du volontariat, les enseignants qui le souhaitent (5 à ce jour) mettent en place une pédagogique de classe inversée. Chaque élève dispose d’un équipement informatique personnel ou mis à disposition par le lycée. Les enseignants se forment pour mettre en ligne leurs cours sur une plate-forme internet, du matériel spécifique a été acheté (caméra notamment) et les études des élèves internes sont adaptées.

– 3ème axe : travail sur la détection, la gestion et la remédiation des troubles « dys » au sein de la classe. L’ensemble de l’équipe sera formée fin septembre durant 3 jours afin de mieux prendre en charge les élèves souffrant de troubles « dys ».

Les résultats attendus de l’expérimentation pédagogique sont les suivants :
– Rendre les élèves acteurs de leur formation
– Les intéresser davantage à l’ensemble des disciplines enseignées et leur faire comprendre leurs intérêts
– Tendre vers un travail sous forme de projet
– Capter l’attention des apprenants et développer leur curiosité
– Les rendre actifs lors des séances de face à face et lors des temps de travail extra-scolaire
– Susciter de la motivation et de l’intérêt pour les apprentissages de savoirs cognitifs et pratiques
– Etre davantage en adéquation avec le référentiel professionnel du diplôme du BEPA et du Baccalauréat Professionnel.

Les acteurs internes et les partenaires

Acteurs de l’EPLEFPA :
26 élèves de la classe de seconde pro ;
Direction (adjoint lycée, adjoint exploitation et développement, DEA) ;
Salariés des exploitations ;
Equipe informatique ;
Enseignants (toute l’équipe), notamment : Sciences et Techniques Agronomiques, Sciences et Techniques des Agroéquipements, Mathématiques, Physique-Chimie
– C.P.E et Assistants d’Education
– Personnels en Service Civique

Autres acteurs :
– Inspection de l’enseignement agricole
– DRAAF / SRFD
– Association des parents d’élèves (subvention pour acheter du matériel)

L’organisation, le pilotage et les partenariats
Les pilotes du projet : messieurs BARADEL et THIERRY qui disposent d’une décharge horaire à ce titre et monsieur FONTAINE, directeur adjoint en charge du lycée.
Le comité de pilotage : l’équipe éducative.
Le groupe projet associe les exploitations, l’inspection et la DRAAF / SRFD.
Le projet a été présenté au conseil intérieur aux conseils d’exploitation, au CEF et à la commission TIM à la fin de l’année scolaire 2016-2017.

Le cadre d’action de votre projet
Le projet rentre dans le cadre d’une expérimentation et d’innovation pédagogique de la DGER.
Il est lié:

  • A l’axe 3 du projet d’établissement « formations : du recrutement à l’insertion »
  • au thème 2 du projet des exploitations « Impulser, conduire et animer une politique éducative de l’EPLEFPA »
  • à l’axe de l’exploitation agricole « faire de l’exploitation un centre de ressource pédagogique en améliorant les conditions d’accueil, en développant l’expérimentation et la communication »
  • à l’axe 3 de l’exploitation viticole « entretenir une culture commune en impliquant les apprenants et les enseignants dans toutes les activité s du Domaine y compris l’expérimentation »

La structure accompagnatrice de votre projet
L’inspection de l’enseignement agricole : Magali Benoit et Géraldine Bonnier, notamment
Le SRFD : Samuel Remoué

Les moyens mobilisés pour la conduite du projet
Décharge horaire de 3h hebdomadaires accordée par la DGER
Fournitures : organisation différente de la salle de classe
Outils informatiques mis à disposition des 2 pilotes
Espace numérique : chamilo déployé par un enseignant

Les grandes étapes du projet

  • Formation de l’équipe enseignante en juin 2017 sur la plate-forme Chamilo
  • Présentation aux instances de l’EPL juin 2017
  • Lecture des référentiels de formation en équipe pédagogique juillet 2017
  • Réunion rentrée avec les parents d’élèves début septembre 17
  • Formation « dys » fin septembre 2017
  • Bilans réguliers avec l’équipe
  • Rédaction d’une fiche mensuelle de suivi du projet

Les facteurs facilitant la conduite du projet
Temps dédié au projet : la décharge horaire attribuée par la DGER est un réel plus pour le projet.
Une équipe constituée, soudée autour du projet avec 4 ou 5 « leader » autour du projet, sachant que toute l’équipe de seconde pro s’est engagée.
Des collègues informaticiens qui sont aussi intéressés et facilitent la démarche par des formations.
Des exploitations agricoles accessibles pour les élèves et prêtes à livrer toutes les données nécessaires à la mise en place des cours.
Le soutien de l’inspection et de l’association des parents d’élèves.
La présentation du projet aux familles concernées a aussi permis un bon début d’expérimentation.
Des collègues ayant bénéficié de formation sur les « dys » ont appuyé la nécessité d’une formation globale de l’équipe.

Les difficultés rencontrées dans la conduite du projet

Des besoins en matériel difficiles à couvrir. Il aurait été préférable que chaque élève dispose d’un matériel informatique identique, cela n’a pas été possible.
La pédagogie de la classe inversée est difficile à mettre en œuvre tant en cours que le soir à l’internat. Certains collègues ont des difficultés à se projeter dans ces nouvelles méthodes.

Les évaluation(s) / les indicateurs du déroulement du projet
Indicateurs : le nombre de ruptures de scolarité, les résultats aux examens, les souhaits des enseignants de rester dans la filière, l’évolution des sanctions (notamment liées au travail scolaire), les retours des familles et des élèves.

Les nouvelles pratiques mises en œuvre

  • Pédagogique de la classe inversée (dans 5 matières pour le moment)
  • Suivi individuel de la progression, grâce à la plate-forme Chamilo
  • Utilisation du numérique éducatif
  • Prise en compte des dys au quotidien dans les cours (matériels, logiciels, …)
  • Une lecture globale des référentiels par l’ensemble de l’équipe

L’innovation dans notre action
Un réel travail collectif au sein de l’équipe pédagogique a été mis en place.
La place des activités professionnelles : les DEA sont placés en tant qu’acteurs de l’équipe pédagogique.
Les DEA étaient invités à la lecture des référentiels avec l’équipe pédagogique. A l’issue de cette séance, une frise chronologique annuelle des activités de chaque exploitation a été faite sur lesquelles se sont positionnés les enseignements (matières générales et professionnelles) pour la classe de seconde Bac pro.
Une lecture du référentiel professionnel Bac Pro CGEA (situations professionnelles significatives) a été faite avec le DEA et les salariés de l’exploitation agricole pour rappeler les attendus du diplôme et faire le rapprochement avec des situations de l’exploitation que les élèves pourraient vivre en mini-stage.
Un travail d’identification des SPS sur les exploitations a été fait il y a 2 ans et présenté au CEF de l’EPL.
Les parents sont associés à la pédagogie de classe inversée et donc à un meilleur suivi de leurs enfants

Les piliers de votre innovation

  • Favoriser la réussite des jeunes
  • Limiter le décrochage scolaire
  • Donner envie d’apprendre
  • Utiliser de nouveaux supports pédagogiques
  • Fédérer une équipe autour d’un projet
  • Prendre en charge les difficultés des élèves

Les documents et les outils associés à ces nouvelles pratiques
Nous rédigeons des « capsules » pour les cours.
Le support video va être fortement sollicité.

Le retour sur le problème de départ
Nous constations une importante baisse de la motivation des jeunes pour la filière professionnelle, ce qui était nouveau pour l’équipe.
Ce projet nous conduit aussi à réfléchir à nos procédures d’orientation et de recrutement, aux messages qui sont diffusés, aux valeurs portées.

Les effets de cette action
Effet positif sur l’équipe pédagogique. Mobilisation d’un noyau qui a entrainé la majorité des enseignants intervenant en Bac pro.
Bon retour des familles qui ont contribué financièrement à l’achat de matériel.
Il est encore trop tôt pour en dire plus.

La reconnaissance interne et institutionnelle
La 1ere marque de reconnaissance a été l’appui de la DGER qui a reconnu notre projet comme innovant et qui nous a donné des moyens en DGH pour le faire vivre.
Le projet n’en est encore qu’à ses débuts mais il est scruté de près par le reste de l’équipe pédagogique.

Les conseils à l’attention d’un(e) collègue
Toujours travailler un projet collectif et ne s’y engager qu’avec la certitude de d’obtenir l’adhésion collective.

 

Cette action est présentée lors des deuxièmes rencontres nationales de l’innovation pédagogique de l’enseignement agricole. 

 

FICHIERS A TELECHARGER

Descriptif : La présentation du projet aux rencontres de l’innovation pédagogique.
Presentation_Atelier2_LEGTARouffach.pdf

VIDEOS

 

Mots-clés : Agroécologie, Conduite de projet, Décrochage Ancrochage, Handicap, Dys., Individualisation, différenciation, Motivation, engagement, Numérique éducatif, Pluridisciplinarité (multi)

Voie de formation : Formation initiale
Niveau de formation : IV (Bac pro, Bac général)
Initiative du dispositif : Locale
Structure d’appui : Etablissement National d’Appui
Référent : Samuel Remoué ,samuel.remoue@educagri.fr

Etat de l’action : En cours, Terminée
Nature de l’action : Innovation
Etablissement National d’Appui : Bergerie Nationale
Action du Dispositif National d’Appui : EDD EPA

 

COMMENTAIRES

Aucune entrée trouvée

Ajouter un commentaire