Enseigner l’agroécologie en classe inversée

L’Institut d’éducation à l’agro-environnement de Florac est associé au projet PARMI. Ce projet vise à développer l’enseignement à l’agroécologie et l’usage de ressources numériques. Par ailleurs cet institut propose une formation à l’attention des enseignants pour utiliser pédagogiquement des ressources numériques en s’appuyant sur le modèle de la classe inversée. Tout cela au service d’un enseignement repensé pour produire autrement, qui intègre une complexité agronomique mais aussi pédagogique.

 

Enseigner la complexité et l’incertitude

Enseigner à produire autrement apporte de nouveaux enjeux : l’agroécologie amène des enjeux de production mais aussi pédagogiques. Il s’agit de passer d’une situation de gestion/contrôle étroit des objets de production à une situation d’alliance dynamique et adaptative avec les éléments de nature. Cela exige d’apprendre à manipuler des savoirs plus complexes et moins stables que ceux mobilisés dans des systèmes artificialisés. Face à cette situation nouvelle, comment enseigner des savoirs hybrides ? Comment enseigner la complexité, l’aléa ? Comment gérer l’incertitude, c’est-à-dire l’absence de savoirs permettant de répondre systématiquement à tous les cas de figure ? Dans ce contexte, quels outils peuvent apporter des solutions pédagogiques?

 

Des ressources numériques sur l’agroécologie

Le projet PARMI (promoting agroecological transition demands innovation in education) permet une réflexion sur l’utilisation du numérique dans l’optique d’enseigner l’agroécologie. Le MOOC « agroécologie » a par exemple été créé dans ce cadre. L’objectif du projet est d’envisager le numérique non comme une panacée mais plutôt comme une démarche permettant de répondre aux exigences amenées par l’enseignement de l’agrocécologie. En effet, grâce à de nouveaux outils numériques, mais surtout grâce à leur ingénierie pédagogique effectuée selon la demande spécifique de chaque équipe pédagogique, il est possible de mieux appréhender la complexité des agroécosystèmes, leur incertitude, les jeux entre les échelles locales et globales, le besoin de construction permanente de savoirs sur une base individuelle comme collective, la quantité de savoirs à manipuler…

Une réflexion sur la manière d’appréhender ces outils est menée afin d’ouvrir des pistes pédagogiques, en créant et fournissant des ressources pédagogiques innovantes sur l’agroécologie destinées à un large public et en créant de nouvelles ressources numériques.

 

Une formation à la classe inversée

Plus spécifiquement, une action proposée permet de s’emparer de l’outil « classe inversée » pour enseigner l’agroécologie. Les exigences pédagogiques amenées par l’agroécologie sont ainsi transformées et valorisées grâce aux spécificités de la classe inversée. L’action débute par une formation présentielle durant laquelle il s’agira de comprendre les principes pédagogiques de la classe inversée et se familiariser avec son utilisation. Des outils, tels que des capsules vidéos, pourront être créés durant le stage afin de permettre une dynamique immédiate suite au retour dans logo_formcol’établissement.

Un accompagnement permet de poursuivre la dynamique et créer une réflexion au sein d’une équipe pédagogique pour s’appuyer sur la classe inversée, mais aussi, d’une manière générale sur les outils numériques pour transformer la pédagogie afin d’enseigner à produire autrement.

 

Contact : Aurélie Javelle, ingénieure de recherche. aurelie.javelle@supagro.fr

Institut d’éducation à l’agro-environnement de Florac
9 rue Célestin Freinet
48400 FLORAC
Téléphone : 06 66 65 65 65

 

Pour aller plus loin sur ce sujet, une vidéo de  Stéphane de Tourdonnet, coordonnateur du projet PARMI : Transition agroécologique : apprendre et former autrement ?

 

Transition agroécologique : apprendre et former autrement ? Stéphane DE TOURDONNET, UMR Innovation – 10.02.2015 Agropolis from agropolis International on Vimeo.

 

 

 

 

image_pdfFichier PDFimage_printImprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *