A Ribecourt (60), un pari sur les pratiques horticoles et paysagères alternatives

La réflexion initiale se développe autour de la gestion durable des espaces paysagers et des productions horticoles en visant l’expertise dans ces deux domaines. Dans tous les cas, le parc (13 ha) et l’exploitation horticole se trouvent au cœur des apprentissages professionnels. Les deux espaces servent de laboratoires permettant des expérimentations techniques, mais aussi de terrains d’application et de formation pour les apprenants : Il s’agit d’une part de les entrainer, par des mises en pratiques les plus fréquentes possibles, aux techniques spécifiques requises par la mise en œuvre de ces modalités culturales et paysagères alternatives, d’autre part de leur permettre de se construire une culture professionnelle ouverte.

 

La présentation complète de cette action

 

 

 

Plan du site

 

image_pdfFichier PDFimage_printImprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *