Questionner, formaliser, se documenter : Les ACSE développent leurs compétences clés au Lycée du gros chêne (Pontivy 56)

Suite à une journée d’information sur différentes expériences menées en région Bretagne pour enseigner à produire autrement le 12 octobre 2018, une expérience réalisée à Caulnes et présentée par Sandrine Poulet, expérience visant à amener les élèves à poser et à se poser des questions et à produire de la connaissance en groupe de développement, a rejoint des préoccupations de l’équipe enseignante qui intervient en BTSA.

En effet, depuis quelques années, ces derniers expriment à la fois :

  • Des difficultés de plus en plus récurrentes dans la mise en activité des étudiants, avec un décrochage qui s’opère sur le premier trimestre de la première année et qui dégrade le climat de travail. Ces difficultés sont attribuées à la fois :
    • A un manque de mise en cause, de mise en question, de curiosité,
    • d’efforts, une logique de consommation des cours, l’absence de prise de note, de formalisation des apports,
    • une forme de paresse intellectuelle à aller chercher à la source, à vérifier, à développer un esprit critique et de comparaison,
    • Mais également à la difficulté pour les enseignants à construire un dispositif cohérent et qui puisse faire sens pour les adultes et donc pour les élèves.
  • Autre élément de contexte, les premières années (ACSE1) n’ont pas d’évaluation dans les 6 premières semaines au retour des vacances, et l’enjeu est de les remettre/mettre dans un rythme de travail.
  • Par ailleurs, le codonateur de la filière, un pilier de la formation BTSA ACSE, part prochainement à la retraite. C’est l’occasion de partager sur la conduite du BTSA ACSE et de formaliser pour que chacun puisse trouver sa place l’an prochain et s’approprier le dispositif et partager la responsabilité pédagogique d’ensemble. L’enjeu serait donc de profiter de son expertise pour construire le ruban et le formaliser pour être prêt en septembre 2019.

L’équipe s’est donc donnée le temps de travailler et d’anticiper sur cette rentrée à venir (septembre 2019) en commençant à échanger de novembre 2018 à mai 2019 …

Le témoignage que nous vous proposons relate le cheminement de l’équipe. Et, dans un but de partage et d’échanges, il est illustré de nos documents et réflexions, outils, et traces de nos travaux qui pourront sans doute être utile comme matière à des collègues qui travaillent également ces questionnements.

Bonne Lecture !

Lucie Lejeanne, enseignante d’agronomie au lycée du gros chêne à Pontivy et François Guerrier, Agrocampus-Ouest.

Questionner, formaliser, se documenter : Les ACSE développent leurs compétences clés au Lycée du gros chêne (Pontivy 56)

image_pdfFichier PDFimage_printImprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *